Dieu est une transformée de Fourier

16.07.2015 | par Alexandre Moatti | Non classé

Encore un billet sur le thème 'science et religion' : après le christianisme (ici ou ), l'Islam (ici), au tour du judaïsme1. Il est vrai qu'on en parle moins, y compris dans l'étude du ou des créationnismes. Peut-être le phénomène y est-il moins présent – en tout cas il y a nettement moins d'ouvrages ou de sites Internet sur le sujet (si vous en connaissez, faites-le moi savoir).

Il y a longtemps que j'ai dans ma bibliothèque, acquis je ne sais pourquoi ni comment, un livre de Jacob Ouanounou, La Clef des Temps. Une lecture biblique de la science, Kedma, 2009 (site auteur, site éditeur, maison d'édition qui n'a qu'un ouvrage).

L'auteur, polytechnicien, nous propose « une lecture biblique de la science » : mais c'est plus en fait une lecture scientifique de la Bible – quand le principe NOMA (non-empiètement des magistères entre science et religion) est franchi, ce genre de locutions peut facilement s'inverser. Et lorsque l'auteur souligne (p. 67) « l'incroyable convergence des découvertes scientifiques des dernières décennies avec les récits anciens de la Bible », on croit lire le catholique intégriste Yves Nourissat (polytechnicien2 lui aussi, mon livre Alterscience chap. VII), ou une exégèse scientifique de type ijaz (caractère miraculeux du Coran).

Ouanounou interprète lui aussi de nombreux passages (en hébreu ou en araméen) de la Bible (Torah) ou des Midrash. Son livre est d'une certaine tenue, bien écrit et construit – l'auteur a un projet3 –, mais je ne résiste pas à vous donner un étonnant extrait de l'ouvrage :

 Ouanounou1bis

[...]

Ouanounou2

Bon, l'auteur prend soin d'indiquer qu'il souhaite "illustrer" (en italiques) la notion de Dieu,  mais quelle analogie ! Bref, à défaut de convoler avec Dieu, convoluons avec Lui.

_______________________________________________________

1 Après un exposé Alterscience de ma part, une collègue universitaire m'avait dit (en substance) : « si vous critiquez certains mouvements, vous devez les critiquez tous ». Vaste programme. Dont acte, j'applique ici ce strict principe d'égalité.

2 Comme je l'explique dans le chapitre 'créationnismes' de mon ouvrage, ce n'est pas un hasard si ce sont souvent des personnes de formation scientifique, déchirées entre leur foi et leur amour de la science, et qui veulent expliquer la religion par la science – celle-ci est souvent première chez eux.

3 Comme je l'ai indiqué à propos de 'science et religion' dans ce blog, je respecte les croyances de chacun en la matière, et laisse à mon lecteur le soin de se faire son opinion.


22 commentaires pour “Dieu est une transformée de Fourier”

  1. FG13008 Répondre | Permalink

    Bonjour.
    Le respect du principe NOMA est absolument essentiel, et je suis d'accord avec vous lorsque vous critiquez l'intrusion de la religion dans le domaine de la science et l'utilisation de cette dernière par des croyants, scientifiques ou non, pour soutenir des croyances quelles qu'elles soient. Par contre, je pense que certains scientifiques athées ne sont pas exempts de reproches non plus lorsqu'ils utilisent la science pour défendre leur point de vue. Je pense notamment à Richard Dawkins, qui pour moi commet la même erreur de faire dire à la science ce qu'elle ne peut pas dire. En effet, je ne pense pas que l'observation de preuves de l'évolution des êtres vivants permette de conclure quoi que ce soit à propos de l'existence ou l'inexistence d'un être suprême. De ce point de vue, et si vous voulez vraiment appliquer un strict principe d'égalité, il faudra également parler de ces auteurs.
    Au plaisir de vous lire.

    • Alexandre Moatti Répondre | Permalink

      Pour l'instant j'ai essayé d'appliquer un principe d'égalité entre religions (le début de mon billet). Je partage assez votre avis - et dans mon livre Alterscience (chap. 18), j'ai cité non Dawkins mais un scientifique français comme allant trop loin vers une science dite laïque.

    • Taki Répondre | Permalink

      Je comprends votre point de vue, partiellement.

      L'argument : "nous avons les preuves de l'évolution des êtres vivant" ne permet à mon avis effectivement pas de conclure "il n'existe pas d'être suprême".

      J'attire cependant votre attention sur un fait particulier : la majorité des sectes (sens étymologique) s'accorde sur un point : seul LEUR dieu existe. Et ce qu'ils appellent DIEU est différent de ce qu'une autre secte appelle DIEU.

      En conservant ces principes et définitions revendiquées par les sectes, on peut alors en toute rigueur poser ce qui suit :
      "nous avons les preuves de l'évolution des êtres vivant" implique "les êtres supérieurs tels que décrits par chacune des sectes expliquant la présence de l'être humain par création divine n'existent pas".

      Ou, en sommes : l'être supérieur soit disant à l'origine de la vie par créationnisme est une fadaise.

      • JJR13008 Répondre | Permalink

        Bonjour.

        Je ne pense pas que cet argument soit suffisant.

        En effet, à mon sens, un modèle scientifique, quelle qu'il soit, a pour unique but de rendre compte de résultats observés (qu'il s'agissent des résultats d'une expérience ou d'archives fossiles). De ce point de vue, l'évolution permet bien de rendre compte des observations.

        Mais un adepte de l'intelligent design (pour ce que j'en comprends) pourra toujours argumenter que les fossiles ne prouvent en rien que l'évolution n'a pas été guidée et s'est faite par petites touches aléatoires. Ce qui pour moi est vrai car il est impossible de prouver qu'un phénomène apparemment aléatoire l'est vraiment (mais je peux me tromper). Quand au créationisme pur et dur, certains de ses tenants justifient les fossiles comme ayant été créés justement pour qu'on puisse les observer... Et là je ne vois pas comment argumenter puisqu'on sort complétement du domaine scientifique.

        Mon propos n'est bien sûr pas de défendre un point de vue ou l'autre. Mais de souligner que si le principe NOMA existe, c'est aussi pour éviter ce dialogue de sourds, complètement contre-producif. Je ne pense pas que la science ait quelque chose à gagner en s'aventurant sur ce terrain glissant. Par contre, il faut bien entendu être intransigeant dans les deux sens.

        • FG13008 Répondre | Permalink

          FG13008, pas JJR13008.
          Désolé, je me suis trompé de pseudo.

        • Taki Répondre | Permalink

          Bonjour,

          Je vous accorde que ma conclusion en elle même n'est pas scientifique, mais une causalité rationnelle à partir d'un constat scientifique.

          Les contre-arguments des courants que vous évoquez ne s'attaquent pas à la conclusions "donc le dieu créationniste n'existe pas", mais bien à la théorie scientifique de l'évolution cohérentes et étudiée par plusieurs discipline (biologie, géologie, physique nucléaire).

          Plus que ma propre conclusion, je trouve que vos exemples caractérisent bien l’empiétement dont nous parlons, non ? De sorte que parler contre les créationnismes est une forme de défense de la science contre les attaques de gens qui ont par ailleurs la liberté de croire ce qu'ils veulent.

          En tout cas vous avez mon point de vue.

  2. JLM Répondre | Permalink

    Une lecture biblique de la science..Et pourquoi pas une lecture scientifique de la Bible?
    Un exemple:
    http://saintebible.com/genesis/1-2.htm
    Quelles sont les dv/dt ,df/dt,dx/dt (etc,etc) de la lumière sur l'interface air/eau ,par exemple ?

    D'une part.
    Peut-on parler ou évoquer le concept de Dieu sans aborder la face cachée de l'animalité de l'homme ?
    D'autre part.

  3. JLM Répondre | Permalink

    D'autant que moins l'infini à plus l'infini peut être traduit par:
    J'étais,je suis ,je serais
    Par exemple

  4. JLM Répondre | Permalink

    Revenons à la science et la religion.Pourquoi faut-il que certains scientifiques et revues scientifiques se relient vers Dieu lorsque l'on aborde la Vie ou la métaphysique de la vie de façon borderline ?
    Un exemple:
    Voir en biologie ,la pompe NaK et ses effets électriques d'une part et le dipôle de l'eau d'autre part (l'homme étant composé entre 50 et 80% d'eau).Le dipôle de l'eau ayant des propriétés électromagnétiques et électrostatiques...

  5. JLM Répondre | Permalink

    Maintenant ,quel est le point commun entre les 3 religions monothéistes ?
    Le Désert ..;

  6. JLM Répondre | Permalink

    Dieu est Un et Log (e) =1
    Et pour Dieu,un jour =1000 ans (et réciproquement ):
    http://eschatologie.bible.free.fr/le_jour_du_seigneur.htm
    Posons :
    e=2,71828
    un mois lunaire=27,3 jours ,arrondissons à 10e jours
    Un jour =1an/365 d'année soit 0.002739 année ,de même on arrondit à e.10E-3 ou 10e.10E-4 année
    Une grossesse =100 e jours (pour info ou mémoire )
    On peut en tirer (grosso modo,mais faut voir la précision dans le temps ):
    1-(Un mois lunaire). 10/e =(une année ).e/10 =100
    2-(une année) .e =1000 (cf les mille et une nuits par exemple )

    Transformée de Fourrier ,oscillalteur à relaxation ,résonateur ?
    Autres données :
    Gravité sur terre (Gt) :9.81
    Gravité sur la lune(Gl) :1.6 (1.6 =racine de e )
    Gt/Gl =6
    et e**6 = 400 (rapports distance lune/soleil /terre et les diamètres soleil-lune /terre -phénomène des éclipses )
    Je dois avouer que je n'ai pas trouvé de solution (s'il y a une solution !)
    Et de toute façon, Dieu n'est pas la réponse à défaut d'être la solution

  7. JLM Répondre | Permalink

    Maintenant ,revenons à l'Homme,si on considère que le rapport taille /hauteur du nombril est égal à 1.6 (certains se basent sur le nombre d'or mais on pourrait tout aussi bien se baser sur e et racine de e )
    Morphologiquement ,peut-on alors inscrire l'homme dans un univers Log/Log/Log ?

    • ROUX Répondre | Permalink

      Dieu est-il là, X?
      C'est là que je voulais mettre ce commentaire :-)...

      • Jacques PRESTREAU Répondre | Permalink

        Dieu est-il là ? "Hic !" répond le latiniste qui a trop bu.

        (les latinistes comprendront 🙂 )

  8. Jacques PRESTREAU Répondre | Permalink

    Une courte lecture édifiante sur le créationnisme et la Torah dans cette interview du rabbin Zamir Cohen:
    - http://www.hamodia.fr/article.php?id=2516

    Voyez aussi cette vidéo (attention, trois quarts d'heure mais ça vaut son pesant de cacahuètes !) du rabbin Mordekhai Bitton:
    - http://www.dailymotion.com/video/x2p5p7q

    Les exemples d'apologie du créationnisme dans le judaïsme fondamentaliste ne manquent pas. Mais... "padamalgam", là aussi n'est-ce pas ?

  9. Jacques PRESTREAU Répondre | Permalink

    Autre exemple de la diffusion de toutes ces foutaises dans la population:
    - http://scienceetbible.com/

    Tout le site web est un morceau d'anthologie de toutes les affabulations les plus délirantes qui sont propagées et instillées dans le public à partir de la Bible en matières de créationnisme, miracles, témoignages de l'au-delà (personnellement je préfère témoigner de l'eau d'ici) et autres croyances ahurissantes. Le site en lui-même est un travail d'amateur des plus risibles... mais les vidéos et textes qu'il véhicule sont hélas de réelles propagandes faites par des gens qui sont tout sauf amateurs dans l'art de la manipulation des masses.

Publier un commentaire