Jean Rostand, le retour

07.05.2015 | par Alexandre Moatti | Non classé

Je n'avais pas l'intention dans ce blog de faire des billets courts, voire d'humeur, mais bon, puisque certains de mes collègues Scilogs le font, je le fais exceptionnellement, et puis vous savez, c'est...Publish or Perish, y compris sur les blogs. Ceci dit je préviendrai quand c'est une brève note plutôt qu'un billet travaillé, ici un codicille à mon précédent billet sur Jean Rostand.

J'avais de longue date dans ma bibliothèque, pêché dans je ne sais plus quelle boîte de livres d'occasion en vrac, Le Mariage (Hachette, 1927), par Jean Rostand.

Rostand1

J'ai recommandé certains ouvrages de Rostand dans mon précédent billet, mais je ne suis pas sûr de le faire pour celui-ci, où dès les premières pages l'on peut lire :

Rostand2bis

Bon, restons-en là, voulez-vous bien (j'avais déjà évoqué dans ce blog Auguste Comte sur le sujet). Il est intéressant de voir comment ce type de discours prospérait encore dans les années 1920 (et prospère peut-être toujours). Quant à Jean Rostand, il lui sera beaucoup pardonné, en tout cas à ce Rostand de 33 ans (en 1927), qui se cherche et n'a pas encore tout à fait commencé sa carrière scientifique. Et puis, sauf à être fixiste, chacun peut évoluer dans ses idées et ses écrits au cours de sa vie...

Publier un commentaire