Archéologie gallo-romaine

 

Le livre Histoire des guerres romaines de Yann Le Bohec

Publié 17.07.2017 par François Savatier

Comment une armée, qui à l'origine, n'était qu'une milice de paysans, a-t-elle pu accomplir autant, n'admettant jamais une défaite, ne subissant jamais deux fois la même? Comment ? Cela est  intéressant à savoir, après tout, avant de nous lancer dans les conquêtes que veut nous faire entreprendre Macronus augustus, car il l'a dit  devant le sénat réuni: il entend que nous, les citoyens de la République, repartions à la conquête (que Jupiter le protège pour qu'il réussisse à nous faire... Lire la suite

Planquer son bronze en Suisse

Publié 05.12.2015 par François Savatier

Depuis quand planque-t-on son argent en Suisse? Pour l'argent, je ne sais pas, mais pour le bronze, je peux dire que cela fait au moins 1700 ans. Ce printemps, un horticulteur d'Ueken, dans le canton d'Argovie est en train de soigner ses cerisiers, quand il remarque plusieurs monnaies sur une taupinière. Elles sont romaines! Or il sait que les archéologues du canton ont récemment étudié un site romain dans sa commune. Il les prévient, et ceux-ci, trouvant d'autres pièces décident... Lire la suite

Un trésor qui n’a pas déteint depuis ???

Publié 23.09.2015 par François Savatier

    Un seul navire romain naufragé était connu sur tout l'arc atlantique français. Le deuxième vient d'être découvert et fouillé par l'équipe de Olivia Hulot du Département de recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines (Drassm) non loin de Roscoff en Bretagne, et il transportait de l'étain! Mon collègue Loïc Mangin, le rédacteur en chef des Dossiers de Pour la Science, qui vient de consacrer tout un dossier à la chute de la Ville éternelle (c'est-à-dire de Rome) vient d'écrire une... Lire la suite

Agna, la belle harpiste du Rhône promise à Volos

Publié 10.07.2015 par François Savatier

À Arles, des archéologues viennent de retrouver le visage d'Agna. Elle est l'unique fille d'Ambrosos, un riche commerçant d'Arelate. Ambrosos aime Agna plus que tout, et il adore la regarder jouer de la harpe, particulièrement sous un ombrage au bord du Rhône: Quand il fait très chaud, Ambrosos fait alors porter depuis la domus des lits jusque sous les saules, près du fleuve, et en sommeillant, il y écoute les sons si inspirés de la harpe d'Agna, dont il adore... Lire la suite