Les 55 premières bafouilles archéologiques


N°55

Interview de la paléoanthropologue Anne Dambricourt Malassé, partie 2

Publié 27.02.2016 par François Savatier

Le 10 février 2016, j’ai eu le privilège d’interviewer la paléoanthropologue Anne Dambricourt Malassé une heure entière! ----------------- Anne Dambricourt Malassé, du CNRS, travaille à l'Institut de paléontologie humaine, la fondation scientifique faite en 1910 par le Prince Albert Iier de Monaco (1848-1922) pour développer la science préhistorique française. Une équipe de chercheurs français et indiens qu'elle a codirigée vient de d'étudier une scène de boucherie vieille de 2,6 millions d'années près du village de Masol, dans l'État indien du... Lire la suite

N°54

Interview de la paléoanthropologue Anne Dambricourt Malassé, partie 1

Publié 24.02.2016 par François Savatier

Le 10 février 2016, j’ai eu le privilège d’interviewer la paléoanthropologue Anne Dambricourt Malassé une heure entière! ----------------- Anne Dambricourt Malassé, du CNRS, travaille à l'Institut de paléontologie humaine, la fondation scientifique faite en 1910 par le Prince Albert Iier de Monaco (1848-1922) pour développer la science préhistorique française. Une équipe de chercheurs français et indiens qu'elle a codirigée vient de d'étudier une scène de boucherie vieille de 2,6 millions d'années près du village de Masol, dans l'État indien du... Lire la suite

N°53

Un «Out of Africa», il y a trois millions d’années?

Publié 18.02.2016 par François Savatier

ENVOI Le berceau de l'humanité est censé être l'Afrique. Censé? Oui, car les indices suggérant que l'hominisation a eu lieu en Afrique sont nombreux et convaincants. Dans ce qui suit, je commence par rappeler les principaux afin de pouvoir résumer l'essentiel du paradigme dominant du Out of Africa. J'explique ensuite une grande découverte qui vient d'être faire en Asie par une équipe franco-indienne dirigée du côté français par Anne Dambricourt-Malassé du Muséum et rappelle d'autres indices qui font remonter à... Lire la suite

N°52

«Mahomet et Charlemagne» de Henri Pirenne

Publié 09.02.2016 par François Savatier

Mahomet et Charlemagne, livre posthume du très grand historien du XXe siècle que fut Henri Pirenne (1862-1935), édité pour la première fois en 1937, vient d'être réédité: Bruno Dumézil (médiéviste français et cousin éloigné de George Dumézil) de l'Université de Paris Ouest Nanterre la Défense, prévient dans sa préface : Lire Mahomet et Charlemagne en 1937, c'était se voir proposer la représentation entièrement nouvelle du passage entre l'Antiquité et le haut Moyen Âge. Malgré l'ampleur de ce projet, le livre... Lire la suite

N°51

La guerre est-elle apparue au Paléolithique?

Publié 04.02.2016 par François Savatier

La guerre est un ogre qui dévore l'humanité depuis la nuit des temps. C'est-à-dire depuis quand? Depuis le Paléolithique? Oui, mais tout dépend des définitions que l'on adopte pour les mots «guerre» et «Paléolithique». Dans ce qui suit, je les définis de mon mieux, puis aligne les arguments allant selon moi dans le sens de l'invention de l'essentiel de la guerre au Paléolithique. DE L'IMPORTANCE DE PENSER L'ORIGINE DE LA GUERRE Il est très important de réfléchir à l'origine de... Lire la suite

N°50

L’embuscade de Nataruk, où le clan Kâ faillit disparaître

Publié 25.01.2016 par François Savatier

Dans la petite nouvelle qui suit, j'imagine comment l'embuscade de Nataruk, qui s'est produite il y a 10000 ans sur le bord du lac Turkana, a pu se dérouler. Tout ce que j'imagine dans cette fiction est fondé sur les faits constaté par les archéologues sur la scène du massacre de Nataruk, l'une des plus anciennes attestations de guerre de l'humanité (lire à ce propos l'actualité de Pour la Science intitulée Embuscade au Paléolithique tardif). Dans un prochain billet, je... Lire la suite

N°49

La conquête du grand nord est très ancienne!

Publié 19.01.2016 par François Savatier

L'histoire courante actuellement de la conquête de la planète par Homo sapiens va à peu près comme suit :   Ce scénario est le scénario plébiscité par la communauté préhistorique depuis quelque vingt ans. Déjà une fois, j'ai écrit un billet pour le mettre en doute. J'y avançais qu'une première vague sapiens était probablement sortie d'Afrique il y a plus de 100000 ans pour investir l'Eurasie par le sud, atteignant l'Indonésie et l'Australie (à ce propos lire  : Quand Homo... Lire la suite

N°48

Interview du Paléogénéticien Svante Pääbo, partie 2

Publié 11.01.2016 par François Savatier

Le 6 octobre 2015, j’ai eu le privilège d’interviewer Svante Pääbo une heure ! Voici la deuxième partie de cette passionnante conversation avec le pionnier de la paléogénétique, que je n'avais pas eu le temps de transcrire après l'interview (et ici l'Interview du paléogénéticien Svante Pääbo, partie 1) . Elle contient quelques informations sur les projets scientifiques menés ou laissés de côté par l’équipe de Svante Pääbo et une remarque intéressante sur un métis néandertalien-sapiens découvert en Roumanie. SP: = Svante... Lire la suite

N°47

Les tripes à l’asiatique d’Œtzi

Publié 08.01.2016 par François Savatier

Helicobacter pylori est l'une des rares bactéries capables de vivre dans un milieu aussi acide que celui de notre estomac (son Ph est de 1,5 la nuit). Parmi les pathogènes que nous portons, c'est l'un des pires, puisqu'on le sait responsable de nos gastrites chroniques, de nos ulcères et de cancers de l'estomac... Rien que çà! Toutefois, c'est aussi une bactérie se transmettant par voie familiale et porté par la moitié de l'humanité, de sorte que sa géophylogénie renseigne... Lire la suite

N°46

Ce que nous dit le Stonehenge de pierre bleue

Publié 05.01.2016 par François Savatier

Stonehenge, dans la plaine de Salisbury dans le Compté de Wiltshire en Angleterre témoigne du mégalithisme attardé jusque dans l'Âge de bronze des îles Britanniques. Ce monument complexe est resté en usage entre 2800 et 1100 avant notre ère. Selon l'interprétation la plus courante, il s'agirait d'un sanctuaire doublé d'un observatoire. Il est clair qu'un monument ayant servi aussi longtemps a pu avoir au cours des siècles des usages variables. Du reste, il a été refait plusieurs fois. Ainsi,... Lire la suite

N°45

Le livre «Le premier temple» de Klaus Schmidt

Publié 15.12.2015 par François Savatier

Toutes les religions d'aujourd'hui ont en commun de conférer aux humains la première place dans l'Univers. Une place que, peut-être, nous n'avons pas, que ce soit dans la réalité cosmique ou aux yeux des dieux ou de Dieu, s'ils ont des yeux… Ainsi, l'existence des religions traduit en quelque sorte la façon dont l'humanité se regarde le nombril, et c'est pourquoi je trouve frappant que le nom de Göbekli tepe – celui du plus vieux sanctuaire de l'humanité – ne... Lire la suit

N°44

Planquer son bronze en Suisse

05.12.2015 par François Savatier, dans Archéologie celte, Archéologie gallo-romaine, Archéologie militaire romaine

Depuis quand planque-t-on son argent en Suisse? Pour l'argent, je ne sais pas, mais pour le bronze, je peux dire que cela fait au moins 1700 ans. Ce printemps, un horticulteur d'Ueken, dans le canton d'Argovie est en train de soigner ses cerisiers, quand il remarque plusieurs monnaies sur une taupinière. Elles sont romaines! Or il sait que les archéologues du canton ont récemment étudié un site romain dans sa commune. Il les prévient, et ceux-ci, trouvant d'autres pièces décident de fouiller systématiquement le tunnel de la taupe et les quelques mètres carrés qui le contiennent.

N°43

Un village maya très autonome… et très opprimé?

03.12.2015 par François Savatier, dans Archéologie médiévale, Archéologie mésoaméricaine

Il y a 1450 ans, la vie quotidienne du village maya de Joya de Cerén situé dans la vallée de Zapotitan au San Salvador est brusquement figée par l'éruption du volcan San Salvador. Les archéologues y ont donc découvert nombre de scènes de la vie quotidienne interrompues et tant de détails de celle-ci, que c'est toute la socio économie de cette communauté villageoise maya qui s'est révélée (lire l'article La vie figée de Joya de Cerén de Pour la Science consacré à cette fouille). Celle-ci ressemble à celle de toute communauté villageoise, mais étonne quand même les archéologues, parce qu'ils avaient le préjugé que l'influence des élites mayas sur la vie paysanne serait bien plus visible archéologiquement. Mais est-ce si étonnant?

N°42

L’abeille accompagne l’homme-fourmi depuis…?

29.11.2015 par François Savatier, dans Archéologie néolithique, Archéologie préhistorique

La néolithisation est avant tout la domestication de l'homme sauvage par lui-même, mais aussi sa transformation en un homme-fourmi accompagné d'abeilles, comme nous allons voir.

N°41

Confucius a dit…

19.11.2015 par François Savatier, dans Archéologie chinoise

...plus on est de fous, moins il y a de riz! Cet aphorisme (fantaisiste) s'est imposé l'autre jour à mon esprit, alors que j'étais en train d'écrire sur la domestication du riz pour Pour la Science. Dans cet article, vous pourrez lire que l'équipe du généticien anglais Terence Brown de l'Université de Manchester a établi qu'il y aurait eu trois centres de domestication du riz, l'un en Chine du sud, l'un étendu entre entre Brahmapoutre et Indochine et le troisième entre le Bangladesh et l'Inde centrale. Dans ces trois régions, des paysans riziculteurs ont cultivé d'abord du riz sauvage, puis en ont patiemment sélectionné les caractéristiques avantageuses pour la culture et la consommation jusqu'à obtenir un riz domestique.

N°40

Interview du paléogénéticien Svante Pääbo, partie 1

05.11.2015 par François Savatier, dans Paléogénétique

Voici la première partie de cette passionnante conversation. Elle contient plusieurs révélations inédites sur les projets de recherche de l’équipe de Svante Pääbo. Son acharnement exemplaire à ne pas se laisser entrainer dans la discussion de domaines qu’il ne maîtrise pas y est aussi manifeste : disert sur son domaine, il résiste à toute tentation de commentaire sur les domaines, pourtant connectés à la paléogénétique, qui ne sont pas siens.

N°39

Néandertal, à la recherche des génomes perdus, livre de S. Pääbo

05.11.2015 par François Savatier, dans Archéologie préhistorique

Un livre extraordinairement remarquable vient d'être publié:

N°38

Quand Homo sapiens est-il vraiment sorti d’Afrique?

02.11.2015 par François Savatier, dans Archéologie préhistorique

Selon le consensus scientifique, les «hommes anatomiquement modernes» (comprendre Homo sapiens en novlangue politiquement correcte) sont vraiment sortis d'Afrique il y 70000 ans et occupaient toutes les terres atteignables, hors l'Amérique, vers 40000 ans ; l'Amérique suivra 25000 ans plus tard. 30000 ans seulement pour conquérir l'Eurasie et l'Australie, c'est explosif! Est-ce plausible? Pas pour moi. Je pense que la dispersion de l'espèce Homo sapiens a commencé plus de 50000 ans avant la date de -70000 ans. Dans ce qui suit, j'essaie d'expliquer pourquoi.

N°37

Mademoiselle Brossette et les 200 soldats de Napoléon

16.10.2015 par François Savatier, dans Archéologie des temps modernes

200 soldats napoléoniens enterrés à la va-vite, viennent d'être découverts dans un champ à Rœdelheim près de Francfort. La découverte de cette tombe collective, qui aurait pu être celle de son aïeul, intéressera sûrement mademoiselle Brossette. J'ai fait la connaissance de cette charmante demoiselle allemande alors que je travaillais à l'Université de Mayence. Pendant mon séjour dans la vallée du Rhin, l'existence d'une sorte de mauvaise réputation ancienne des Français m'avait frappé.

N°36

Un utérus de mammifère de 48 millions d’années !

14.10.2015 par François Savatier, dans Archéologie paléontologique

Jens Lorenz Franzen de l’Institut Senckenberg, Jörg Habersetzer et Christine Aurich de l’Université de Vienne en Autriche viennent de nous révéler que les organes reproducteurs des mammifères étaient déjà pratiquement ceux d'aujourd'hui à l'Éocène (56 à 33,9 millions d’années). Comment? Les trois chercheurs ont étudié la masse sombre qui entourait le fœtus de poulain fossilisé avec sa mère dans le lac volcanique de Messel il y a quelque 48 millions d'années:

N°35

Daesh détruit un monument non religieux à Palmyre

05.10.2015 par François Savatier, dans Archéologie romaine

Pour le chef des Antiquité de Syrie, Maamoun Abdelkarim, «l'EI détruit désormais par vengeance, mais pas pour des raisons idéologiques car l'Arc de triomphe n'était pas un monument religieux mais civil.» Partie centrale de la célèbre colonnade de Palmyre, l'arc de triomphe que Daesh vient de faire exploser a  été construit vers le milieu du IIe siècle de notre ère, «à un moment où la société palmyrénienne affirme sa romanité», explique Jean-Baptiste Yon, un historien de l'Antiquité de la Maison de l'Orient et de la Méditerranée à Lyon.

N°34

L’énigmatique Homo naledi: humain, pré-humain, trop humain?

28.09.2015 par François Savatier, dans Archéologie préhistorique

Lee Berger est un paléoanthropologue américain, vivant en Afrique-du-Sud, qui pratique la science par coups médiatiques. Il n'est pas le seul. Il y a quelques années, il découvrait dans le «berceau de l'humanité» – une région calcaire percée de nombreuses grottes se trouvant à quelque 50 kilomètres au nord de Johannesburg – Australopithecus sediba. Dans cet australopithèque austral, il voyait aussitôt la lignée australopithèque à l'origine du genre Homo, laquelle était traditionnellement vue plutôt dans l'autre grande région fossilifère riche en fossiles pré-humains : la région du grand rift africain située à l'est du continent.

N°33

Osiris, les mystères engloutis d’Égypte, à l’IMA

25.09.2015 par François Savatier, dans Archéologie égyptienne

Accueillie par Jack Lang à l’Institut du monde arabe, l’exposition Osiris, Mystères engloutis d’Égypte est une occasion de voir 250 objets retrouvés lors des fouilles sous-marines menées depuis 10 ans par l’Institut européen d’archéologie sous-marine (IEASM) sur le site sous-marin de Thônis-Héracléion, l’ancien grand emporion grec en Égypte. À ces sculptures extraordinaires et autres barques solaires s’ajoutent une quarantaine d’œuvres provenant des musées du Caire et d’Alexandrie, dont certaines sortent d’Égypte pour la toute première fois. Thônis-Héracléion, qu'est-ce que c'est? Diodore de Sicile, un historien romain du Thônis-Héracléion nous l'a dit:

N°32

Un trésor qui n’a pas déteint depuis ???

23.09.2015 par François Savatier, dans Archéologie gallo-romaine

Un seul navire romain naufragé était connu sur tout l'arc atlantique français. Le deuxième vient d'être découvert et fouillé par l'équipe de Olivia Hulot du Département de recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines (Drassm) non loin de Roscoff en Bretagne, et il transportait de l'étain!

N°31

BafArchéo a disparu ? Où l’on s’excuse en bafouillant !

23.09.2015 par François Savatier, dans Archéologie préhistorique, Vie de l'archéologie institutionnelle.

Cela vous paraîtra incroyable à vous lecteurs et belles lectrices de Pour la Science et Bafouilles archéologiques, mais si ce blog a disparu du paysage numérique, c'est parce que nous avons été piratés et qu'acheter un serveur pour vous servir nous a demandé tout ce temps!

N°30

L’Amazonie un paysage culturel ?

22.07.2015 par François Savatier, dans archéologie sud américaine

L'Amazonie, une forêt vierge? Non! C'est un paysage largement aménagé par l'homme, qui fut doté de routes, de villes et villages en réseaux et, selon Stéphen Rostain du CNRS qui vient de découvrir la plus vieille maison amazonienne, l'Amazonie a aussi été un haut lieu d'innovation.

N°29

Un verre d’hypocras en Avignon

16.07.2015 par François Savatier, dans Histoire du vin

L'hypocras, vous connaissez?  C'est la boisson qui dissimule les défauts de la vie et synthétise l'existence.

N°28

Agna, la belle harpiste du Rhône promise à Volos

10.07.2015 par François Savatier, dans Archéologie gallo-romaine

À Arles, des archéologues viennent de retrouver le visage d'Agna. Elle est l'unique fille d'Ambrosos, un riche commerçant d'Arelate. Ambrosos aime Agna plus que tout, et il adore la regarder jouer de la harpe, particulièrement sous un ombrage au bord du Rhône:

N°27

Un métis européen aux gènes paléo-chinois suggère une histoire du métissage néandertalien-sapiens

08.07.2015 par François Savatier, dans Archéologie préhistorique

La formule de la population actuelle d'Europe et d'Asie septentrionale est:

néandertaliens + sapiens africains -> Eurasiens

Toutefois, comme nous allons voir, elle serait plutôt:

«X néandertaliens + Y sapiens africains -> Eurasiens».

En d'autres termes, l'histoire du métissage néandertalien-sapiens s'écrit petit à petit, et le séquençage récent de l'ADN de OASE 1, un métis néandertalien-sapiens découvert en Roumanie en suggère une version.

N°26

En paléontologie, le tort tue

26.06.2015 par François Savatier, dans Archéologie paléontologique

Pour l'auteur de ces lignes, l'archéologie, c'est l'étude des traces de vies passées contenues dans le sol. L'archéologie paléontologique existe donc aussi, et je vais vous en parler de temps en temps. Voici le cas d'un fossile qui résout apparemment une énigme paléontologique vieille de plusieurs siècles (voir l'article de Pour la Science sur ce sujet) : il permet enfin aux paléontologues de cesser d'hésiter quant à l'origine des tortues. Ils en sont contents, car en science, le tort tue (oui, je sais, je l'ai déjà faite dans le titre).

N°25

Quand l’archéologie n’est pas Cybèle, mais turque

23.06.2015 par François Savatier, dans Vie publique de l'archéologie, Vie scientifique de l'archéologie

Cybèle, la Grande déesse mère du Proche-Orient ancien est la protectrice des savoirs, donc de l'archéologie. Toutefois, comme nous allons voir, il semble que sa protection soit plus effective dans les Gaules qu'en Anatolie, où les pillards viennent la déranger jusque chez elle!

N°24

Dix raisons de profiter des Journées nationales de l’archéologie les 19, 20 et 21 juin

18.06.2015 par François Savatier, dans Vie publique de l'archéologie

Il n'y a pas que la fête de la musique! Depuis 2010, un grand évènement culturel a lieu chaque année : les Journées nationales de l'archéologie ou JNA, et tout ce que notre République fait pour créer et rendre utile cette incroyable richesse que sauve l'archéologie est impressionnant (voir le site du Ministère de la culture dédié à cet évènement).

N°23

Une princesse celte très ornée à Lavau, en fait?

15.06.2015 par François Savatier, dans Archéologie celte

Récemment, votre serviteur a eu l'occasion de vous faire visiter la tombe de Lavau près de Troyes, de même niveau que celle de la princesse de Vix. Dans cette sépulture estimée du début du Ve siècle avant notre ère, un extraordinaire service à vin, manifestement adapté aux goûts gaulois, mais destiné à célébrer un rite grec éminemment masculin –le culte dyonisiaque– avait été découvert. Ce fut l'occasion de se relever que chez les Grecs ces services à boire, comme le rite dyonisiaque, sont exclusivement masculins, alors que l'on a trouvé un tel service à vin dans la tombe de la princesse de Vix. Une différence culturelle, qui surprend et attend toujours une explication. Le mystère s'épaissit avec la découverte du squelette de la personne insigne de Lavau.

N°22

Entretien avec Pierre Jouventin en complément de «Pourquoi, Franz mon chien, est un peu mon créateur»

14.06.2015 par François Savatier, dans Sciences de l'évolution

Pierre Jouventin, ​répond ici à quelques questions en complément du billet «Pourquoi Franz, mon chien, est un peu mon créateur».

Cet écoéthologue, a passé sa carrière de D​irecteur de recherche au CNRS à étudier les stratégies de reproduction des oiseaux et des mammifères, notamment antarctique​s. Il a dirigé pendant 13 ans le laboratoire d'écologie du CNRS à Chizé (Deux-Sévres). Depuis qu’il est émérite, inspiré par l’expérience de l’élevage d’un loup au sein de sa famille pendant sa jeunesse, il se consacre ​à l'étude du processus de domestication, toujours en relation avec les sciences de l’évolution. Parmi elles, les relations entre l’humanité et ses plus anciens alliés – les chiens – jouent un rôle primordial.

N°21

Pourquoi, Franz mon chien, est un peu mon créateur

14.06.2015 par François Savatier, dans Sciences de l'évolution

Ne lisez cette longue divagation que si vous en avez le temps! J'y relate une visite de Témoins de Jéhovah, imaginaire mais inspirée par l'expérience. Je décris comment ils sont arrivés, les articles de foi qu'ils m'ont montrés, et comment, sous l'influence des leçons de théorie darwinienne de mon chien, j'en suis venu à leur déclarer que, selon moi, Canis lupus était en quelque sorte l'un des créateurs de l'homme...

N°20

« La Gaule, une redécouverte », par Jean-Louis Brunaux du CNRS

09.06.2015 par François Savatier, dans Archéologie celte

Pour La Gaule, une redécouverte, la rédaction a fait écrire l'archéologue du CNRS Jean-Louis Brunaux (aujourd’hui membre du laboratoire AOROC, Archéologie et philologie de l'ENS). Ce grand chercheur est l'un des auteurs de Pour la Science, où il a notamment publié l'article L'origine orientale de la religion gauloise (il y relève la grande ressemblance existant entre les principaux traits de la religion gauloise et nombre de religions de peuples de l'Orient antique) ; il y aussi coordonné le dossier Gaulois, qui étais-tu?, où une synthèse de la civilisation celte est aussi présentée :

N°19

Entretien avec Patrice Brun de l’Université de Paris I Sorbonne-Panthéon en complément de « L’éprouvante vie d’épouse de la fille d’Egdved »

07.06.2015 par François Savatier, dans Archéologie protohistorique

Patrice Brun est professeur d'archéologie à l'Université Paris I Sorbonne-Panthéon. En complément du billet "L'éprouvante vie d'épouse de la fille d'Egtved", il répond à quelques questions sur l'évolution des sociétés européennes pendant l'Âge du bronze et sur les conséquences de cette évolution pour les femmes de l'élite.

N°18

L’éprouvante vie d’épouse de la fille d’Egtved

07.06.2015 par François Savatier, dans Archéologie de l'Âge du bronze

A-t-elle pris froid à cheval? Fut-elle blessée en route? En tout cas, à peine rentrée chez elle dans la péninsule danoise depuis le Sud de l'Allemagne actuelle, elle est morte. Ce fut triste et on lui fit de grandes funérailles; c'était il y a 3400 ans. Qui est-elle?

N°17

Entretien avec Dominique Garcia, président de l’Inrap (partie 4 finale)

02.06.2015 par François Savatier, dans Vie de l'archéologie institutionnelle.

Cette partie finale de notre entretien est une brève discussion sur ce qui intéresse le plus un journaliste : la restitution vivante de pans du passé. À l'INRAP, le travail de sauvetage des données est ininterrompu et souvent écrasant dans la pratique quotidienne. Pour autant, si les données recueillies ne sont pas exploitées le plus vite possible, voire tout de suite en parole, sont-elles sauvées? Alors ne faut-il pas oser un peu plus? Sans langue de bois, Dominique Garcia rappelle la pratique exigeante des agents de l'INRAP et souhaite une fois de plus que les données recueillies par l'INRAP soient davantage mise à profit…

N°16

Entretien avec Sonia Harmand du CNRS en complément de « La technique est plus ancienne que l’humanité! »

28.05.2015 par François Savatier, dans Archéologie préhistorique

Sonia Harmand, du CNRS (maison de l'archéologie et de l'Ethnologie, Nanterre), professeur associé au département d'anthropologie de l'Université Stony Brook à New-York et membre de l'Institut du bassin de Turkana au Kenya, a codirigé l'équipe à l'origine de la découverte d'un atelier de taille de la pierre préhumain sur le site de Lomekwi 3 au Kenya. En complément du billet "La technique est plus ancienne que l'humanité!", elle répond ici à quelques questions.

N°15

La technique est plus ancienne que l’humanité!

28.05.2015 par François Savatier, dans Archéologie préhistorique

Un cliché du XXe veut que la science soit la mère de la technique. Au cours de mes années au sein de l'hebdomadaire industriel L'Usine nouvelle (voir l'un de mes articles techniques dans l'UN), j'ai appris que c'est l'inverse : c'est la technique qui est la mère de la science.

N°14

La fronde privée de Fenestela le frondeur

14.05.2015 par François Savatier, dans Archéologie militaire romaine

En guise d'œufs de Pâques, les archéologues du service d'archéologie de Westphalie viennent de découvrir 81 balles de fronde abandonnées dans un camp romain à Haltern am See en Westphalie (Allemagne) (voir l'article de Pour la Science sur cette découverte). Qui les abandonnées et pourquoi? Nous ne le saurons jamais, mais je l'ai imaginé : selon moi, c'est le soldat Fenestela, qui, il y a plus de 2000 ans, a jeté son  sac de munitions de frondes après la bataille de la Forêt de la Teutoburg.

N°13

Entretien avec Dominique Garcia, président de l’INRAP (partie 3)

Après deux entretiens dans lesquels il m'a parlé d'abord de la place de l'archéologie préventive dans la recherche sur le passé, puis expliqué pourquoi selon lui l'INRAP est arrivé à la maturité scientifique, Dominique Garcia a abordé avec moi le sujet plus délicat du parcours des agents de l'Institut et de leurs compétences. On sent que ce grand universitaire, qui a lui-même commencé par des expériences de sauvetage, voudrait que la recherche universitaire profite davantage des compétences «inrapiennes», et qu'il y ait plus de chercheurs universitaires à l'INRAP…

N°12

Le livre César, chef de guerre, par Yann le Bohec

20.05.2015 par François Savatier, dans Archéologie militaire romaine

Paru pour la première fois en 2001, ce livre est d'un grand intérêt. Son auteur y présente un point de vue particulièrement juste sur ce quasi fondateur involontaire de notre nation qu'est César :

N°11

Exposition : Jean Arnal et le Néolithique en Languedoc

29.04.2015 par François Savatier, dans Archéologie néolithique

Au Musée Henri Prades à Lattes, une remarquable exposition rappelle les contributions d'un savant issu du peuple, qui dans les années 1970, domina la science préhistorique en Languedoc : Jean Arnal (1907-1987).

N°10

Les Vaudois du Lubéron: une singulière endurance sur la Durance

27.04.2015 par François Savatier, dans Archéologie des guerres de religion

En vacances sur la Durance, je traversais Mérindol, quand j'y ai vu des ruines. Toujours alerté par les restes du passé, je suis monté les étudier. Outre les restes d'un castrum du XIe siècle sans doute, tout un quartier de maisons provençales anciennes était détruit, et j'ai découvert qu'il s'agissait du quartier vaudois. Une visite au Centre d'évocation de la Muse, le musée vaudois de Mérindol, me fit réaliser l'histoire touchante, riche et méconnue des Vaudois ou Pauvres de Lyon, cette sorte de "préprotestants", qui en effet allaient devenir protestants. Dans ce qui suit, je résume cette histoire en m'inspirant librement de l'ouvrage Guide historique du Lubéron vaudois de l'historien Gabriel Audisio.

N°9

Combien de «Gaulois crieurs» au kilomètre carré?

18.04.2015 par François Savatier, dans Archéologie numérique

Où l'on réfléchira à une affirmation de Jules César, montrera en l'étudiant sous plusieurs angles qu'elle ne nous renseigne pas sur la démographie gauloise, mais illustre plutôt les exagérations césariennes, et terminera en allant finalement chercher dans une bonne source la densité de la population gauloise.

N°8

Mais qui étaient les Mongols d’il y a 40 000 ans ?

13.04.2015 Par François Savatier, dans Archéologie préhistorique

Autour d'Aurélien Simonet, la mission archéologique conjointe Monaco-Mongolie, a découvert en Mongolie un site que l'on hésite à attribuer aux néandertaliens, aux Denisoviens ou aux hommes modernes. Cet ancien habitat paléolithique est situé au pied d'une barre rocheuse basaltique.

N°7

Colloque de Kiev, fin avril 2015: L’art géométrique ukrainien de la préhistoire à nos jours

09.04.2015 par François Savatier, dans Vie scientifique de l’archéologie.

Un remarquable congrès d'archéologie aura lieu à Kiev entre le 23 et le 24 avril. Cette rencontre entre les chercheurs ukrainien et français se poursuit avec un rythme quadriennal depuis 15 ans, en alternant Paris et Kiev. Résultat d'une étroite collaboration des chercheurs français avec l'Institut d'archéologie de l'Académie des Sciences d'Ukraine depuis 25 ans, ce congrès est toujours consacré à un thème diachronique (traversant les époques). Cette année, le thème de l'art géométrique a été retenu pour plusieurs raisons.

N°6

Entretien avec Dominique Garcia, président de l’INRAP (partie 2)

07.04.2015 par François Savatier, dans Vie institutionnelle de l'archéologie

«La France, ce n’est pas uniquement les Gaulois !», m'a rappelé Dominique Garcia dans cette deuxième partie de l'entretien (pour lire la première partie), que nous avons eu le mardi 3 mars 2015. Puis, il a expliqué en quoi l'archéologie révèle la diversité et la richesse de notre passé. Et l'on découvre alors que l'on peut avoir en France des racines nord africaines datant de plus de 1000 ans… Et il apparaît que ces racines «sarrazines» peuvent être parfois juives et/ou espagnoles… Puis, d'expliquer que pour lui l'Inrap est arrivé à la maturité scientifique, qui pourrait permettre à cet établissement public de se renforcer du statut d'institut de recherche. Finalement, voilà qu'à mon incitation, le président déverse très naturellement des compliments sur les agents du dit établissement, tous très jeunes en plus…

N°5

De l’amour viking pour l’argent arabe

03.04.2015 par François Savatier, dans Archéologie médiévale

Une bague retrouvée à la fin du XIXe siècle dans une tombe de la ville de Birka en Suède illustre une fois de plus les relations qu'entretenaient les Scandinaves de l'époque viking avec le Califat abbasside (750-1258). Constitué d'argent à haute teneur, son anneau est surmonté d'une perle de verre coloré portant une inscription. en écriture coufique, la plus ancienne calligraphie arabe, inventée dans la ville de Koufa en Irak. Suivant la façon, dont on l’interprète, elle pourrait signifier Inch’allah, c’est-à-dire – à Dieu veut – ou «Il-la-lah», c’est-à-dire «Pour Dieu».

N°4

Entretien avec Dominique Garcia, président de l’INRAP (partie 1)

31.2015 par François Savatier, dans Vie institutionnelle de l'archéologie

«L’ensemble du territoire national est devenu un site archéologique !», m'assène d'emblée Dominique Garcia en ce mardi 3 mars 2015. J'ai sollicité un entretien avec ce spécialiste de l'Antiquité, notamment gauloise, parce que depuis bientôt un an, il dirige l'archéologie à l'Institut national de recherches archéologiques préventives, l'organisme à l'origine d'au moins 50 pour cent des découvertes (des sauvetages ?) archéologiques en France aujourd'hui.

N°3

Pourquoi j’ai mangé mon père et ne le mangerai plus

 25.03.2015 par François Savatier, dans Archéologie funéraire

La paléoanthropologue Silvana Condemi, avec qui je m'entretenais récemment, a attiré mon attention sur un point intéressant du film de Jean-Jacques Annaud Le dernier loup. Ce film, qui, à mon avis, vaut plus de par ses images que par le jeu stéréotypé de ses acteurs chinois, a notamment l'intérêt d'évoquer l'attitude des nomades mongols confrontés au décès d'un membre du clan. Or souligne Silvana, cette attitude face à la mort a sans doute été par le passé l'attitude la plus répandue chez les humains.

N°2

L’ancêtre du croissant français découvert à Ratisbonne

25.03.2015 par François Savatier, dans Archéologie funéraire

Un bon archéologue préventif, cela ratisse même un fond de boutique à Ratisbonne. Dans cette bonne ville de Regensburg, qu'en français nous nommons Ratisbonne, courant mars, la récolte fut bonne. Les archéologues du Bayerisches Landesamt für Denkmalpflege – l'INRAP bavarois en quelque sorte – ont retrouvé une série de fragments de petits pains carbonisés datant du XVIIIe siècle. Or l'un d'eux avait la forme d'une sorte de corne de gazelle bavaroise en pain, mais sans sucre, si vous pouvez imaginer.

N°1

Boire du vin, un plaisir masculin et/ou féminin chez les Celtes?

07.03.2015 par François Savatier, dans Archéologie celte

Une extraordinaire nécropole de l’âge du Bronze, complétée pendant le premier âge du Fer (750 à 450 avant notre ère) par une tombe masculine à char, vient d’être découverte à Lavau près de Troyes (voir ci-dessous). Le spectaculaire trésor qu'elle contient nous fournit l'occasion de nous interroger sur l'influence des cultures méditerranéennes sur la place des femmes au sein de l'élite celte.

Publier un commentaire