Le ballet sexuel de la limace léopard

15.04.2016 par Loïc Mangin, dans Uncategorized

Le Best of Bestioles continue ses pérégrinations dans le monde du sexe chez les animaux. Après les étranges mœurs du coléoptère Julodimorpha bakewelli, qui préfère une bouteille de bière à une congénère femelle (et ce n’est pas pour se désaltérer !), je vous propose aujourd’hui de l’amour voluptueux et tendre. Vous allez assister à rien de moins que la plus belle des étreintes. Mais c’est aussi une des plus acrobatiques !

Nos tourtereaux sont des limaces, plus exactement des limaces léopards Limax maximus.

Une limace léopard Limax maximus. © S. Dalton

Une limace léopard Limax maximus. © S. Dalton

De belle taille (jusqu’à 20 centimètres !), elle doit son nom aux tâches marron qui parsèment son corps. Européenne au départ, elle a été introduite accidentellement dans plusieurs régions du monde. Est-ce un bien ou un mal ? Difficile de répondre, car si elle ne nourrit avidement de jeunes pousses (et cause donc des dommages aux cultures), elle est aussi parfois carnivore. À ce titre, elle attaque facilement des limaces d’autres espèces en les poursuivant à une allure effrénée puisqu’elle peut atteindre la vitesse folle de 15 centimètres par minute !! Ce qui nous fait donc un petit neuf mètres par heure. La prochaine fois que vous voyez passer un truc tacheté dans votre jardin à toute allure : ce n’est pas le chat du voisin, c’est une limace.

On peut assister ici à l’attaque du léopard en vidéo ! Attention, âmes sensibles s’abstenir.

Cette limace cannibale (ou presque) est à rapprocher de cet escargot tout aussi prédateur pour ses cousins dont j’avais parlé ici.

Venons-en à l’amour ! En la matière, le comportement des limaces léopards diffère notablement de ceux de ses cousins. Certes, comme la plupart des gastéropodes, elles sont hermaphrodites, c’est-à-dire qu’elles sont à la fois mâles et femelles. Certains individus peuvent s’autoféconder et se reproduire sans jamais connaître les joies de la sexualité. C’est fort dommage pour les limaces léopard !

D’abord, du haut d’une branche, par exemple, les insouciants batifoleurs se suspendent à un long filin de mucus au bout duquel les partenaires s’enlacent.

Le corps à corps de deux limaces léopards. © Alamy

Le corps à corps de deux limaces léopards. © Alamy

Puis sort de derrière leur tête une énorme proéminence bleutée (la couleur de leur fluide corporel) : ce sont leur pénis dont la longueur atteint celle du corps tout entier. Je vous laisse calculer ce que cela pourrait donner pour vous messieurs !

Le pénis bleuté des limaces léopards. © P. Cecil

Le pénis bleuté des limaces léopards. © P. Cecil

Pour le gonfler cet énorme appendice (par rapport au reste du corps), les limaces profitent de la gravité, et c’est en cela que se suspendre peut aider. Là, chaque limace va féconder l’autre dans une folle étreinte doucement agitée par le vent. Les pénis s’enroulent aussi ensemble… Je vous laisse admirer, vilains voyeurs, ce que cela donne en vidéo.

Ça nous change des escargots et de leur dard d’amour. De même, d’autres espèces de limaces ont des modes de reproduction beaucoup plus hard. Mais avec les limaces léopard, tout n’est ici que luxe, calme et volupté… Tiens, ça donnerait presque envie de chanter !!

Une fois l’affaire faite, chacune des limaces va pondre quelque 200 œufs. Selon Ben Rowson, du Muséum national du Pays de Galles, ce type de reproduction assure un meilleur taux de fécondation.

Vous avec aimé cette pause douceur ? Vous n’êtes pas les seuls. Certaines souris adorent lécher les limaces, trouvant sans doute le mucus qu’elles sécrètent à leur goût.

Miam, du mucus de limace léopard !

Miam, du mucus de limace léopard !


Un commentaire pour “Le ballet sexuel de la limace léopard”

Publier un commentaire