Le double cauchemar : le serpent araignée

12.10.2015 par Loïc Mangin, dans Articles & Billets

Vous avez horreur des serpents, et la moindre allusion à ces créatures vous donne des frissons ? Vous criez à la vue d’une araignée et vous enfuyez en gesticulant comme un damné ? Voici votre double cauchemar : Pseudocerastes urarachnoides.

Son nom anglais est spider-tailed horned viper, c’est-à-dire vipère cornue à queue en araignée. Ce reptile, endémique de l’Iran occidental, dans les monts Zagros, a été découvert une première fois en 1960, puis redécouvert en 2006 par Hamid Bostanchi

Pourquoi un tel nom ? Et bien voilà la réponse en photo.

La vipère Pseudocerastes urarachnoides © Omid Mozaffari

La vipère Pseudocerastes urarachnoides © Omid Mozaffari

De fait, l’extrémité de sa queue est hérissée de petites excroissances, l’ensemble ressemblant à une sorte d’araignée. À vous de juger.

Un gros plan de la queue. © eryx jhoni

Un gros plan de la queue. © eryx jhoni

À quoi lui sert un tel appendice ? À attirer ses proies, le plus souvent des oiseaux à la recherche de nourriture, et notamment des insectes et autres arthropodes.

Et le stratagème fonctionne plutôt bien, regardez.

Petit jeu du jour : imaginez d’autres doubles cauchemars !

 

Pour en savoir plus :


Un commentaire pour “Le double cauchemar : le serpent araignée”

Publier un commentaire