faux

 

Faux antiques. Les scribes mésopotamiens déjà faussaires ?

25.02.2018 | par Cécile Michel | 0 Commentaires

Pendant les trois millénaires d’utilisation de l’écriture cunéiforme, les scribes mésopotamiens ont inlassablement recopié des textes dans le cadre de leur éducation afin de les mémoriser ou encore pour les préserver dans les bibliothèques savantes. Ils ont aussi créé des faux, reproduisant parfois l’écriture archaïque des temps anciens, réécrivant alors leur histoire. Certains de ces faux antiques sont bien connus des assyriologues, comme le monument cruciforme de Manishtushu ou une lettre soi-disant écrite par Gilgamesh. Le monument de Manishtushu, réalisé... Lire la suite