scribes

 

Que nous apprennent les empreintes digitales sur l’argile ?

31.08.2019 | par Cécile Michel | 2 Commentaires

La vaisselle, les étiquettes de récipients ou ballots de marchandises, voire les tablettes cunéiformes, tous ces objets fait d’argile finement préparée présentent régulièrement des empreintes d’autres matériaux. Il peut s’agir de la trame d’un textile qui a servi à fermer un vase ou protéger une tablette. Parfois on a affaire à la trace des roseaux d’un panier ou du bois d’un coffre. On trouve aussi occasionnellement l’empreinte d’une feuille ou d’une plume qui traînait à proximité de l’endroit où l’objet... Lire la suite

L’invention du dictionnaire : les listes lexicales sumériennes

30.01.2019 | par Cécile Michel | 1 Commentaires

Le 13 janvier 2019, le monde de l’assyriologie a appris avec tristesse le décès de Miguel Civil à l’âge de 92 ans le. Né en même temps que la discipline « Sumérologie », il en fut l’un des plus grands savants et le meilleur connaisseur des listes lexicales sumériennes[i]. Natif de Catalogne, il se forma à Paris et y rencontra, par l’intermédiaire de Jean Bottéro, le grand sumérologue Samuel Noah Kramer, qui le recruta comme assistant à Philadelphie en 1958. Cinq ans... Lire la suite

Faux antiques. Les scribes mésopotamiens déjà faussaires ?

25.02.2018 | par Cécile Michel | 0 Commentaires

Pendant les trois millénaires d’utilisation de l’écriture cunéiforme, les scribes mésopotamiens ont inlassablement recopié des textes dans le cadre de leur éducation afin de les mémoriser ou encore pour les préserver dans les bibliothèques savantes. Ils ont aussi créé des faux, reproduisant parfois l’écriture archaïque des temps anciens, réécrivant alors leur histoire. Certains de ces faux antiques sont bien connus des assyriologues, comme le monument cruciforme de Manishtushu ou une lettre soi-disant écrite par Gilgamesh. Le monument de Manishtushu, réalisé... Lire la suite