textes cunéiformes

 

Peut-on apprendre aux ordinateurs à déchiffrer les écritures cunéiformes ?

28.09.2019 | par Cécile Michel | 0 Commentaires

Les historiens et archéologues de l’antiquité ont de plus en plus recours aux humanités numériques pour archiver, organiser et interroger leurs données. Et si les ordinateurs pouvaient faire le travail des assyriologues et déchiffrer les écritures cunéiformes ? Plusieurs projets tendent vers ce but en Europe et en Amérique. Le défi est d’ampleur. En effet, les écritures cunéiformes proposent trois systèmes différents, logographique (un signe pour un mot), syllabique (un signe pour une syllabe) et alphabétique, avec, pour la grande majorité... Lire la suite

Que nous apprennent les empreintes digitales sur l’argile ?

31.08.2019 | par Cécile Michel | 4 Commentaires

La vaisselle, les étiquettes de récipients ou ballots de marchandises, voire les tablettes cunéiformes, tous ces objets fait d’argile finement préparée présentent régulièrement des empreintes d’autres matériaux. Il peut s’agir de la trame d’un textile qui a servi à fermer un vase ou protéger une tablette. Parfois on a affaire à la trace des roseaux d’un panier ou du bois d’un coffre. On trouve aussi occasionnellement l’empreinte d’une feuille ou d’une plume qui traînait à proximité de l’endroit où l’objet... Lire la suite

Retrouver les couleurs des textiles antiques

26.06.2019 | par Cécile Michel | 3 Commentaires

Selon les incantations mésopotamiennes rédigées en sumérien et en akkadien, la cornaline est associée au sexe féminin tandis que le lapis-lazuli représente le sexe masculin. Derrière la symbolique attachée à ces pierres semi-précieuses figurent les couleurs bleu et rouge intenses qui, de ce fait, deviennent genrées. Le rouge et le bleu sont les principales couleurs des textiles teints dans les textes cunéiformes, sans toutefois une claire association au genre de leur porteur ; les textiles teints en jaune ou vert sont... Lire la suite

Une nouvelle archive cunéiforme découverte en 2018 à Kunara dans le Kurdistan irakien

31.03.2019 | par Cécile Michel | 0 Commentaires

Sur la rive droite de la rivière Tanjaro dans le Kurdistan irakien, dans les piémonts du Zagros, à 5 km au sud-ouest de la ville de Souleymaniyeh, se trouve le site de Kunara. Cette région, inaccessible du temps de Saddam Hussein, manque de données historiques. Les fouilles débutées sur ce site en 2012 sous la direction de Christine Kepinski, dans le cadre de la mission archéologique du Peramagron, se poursuivent depuis 2015 sous la direction d’Aline Tenu, avec le soutien du... Lire la suite

Lamia al-Gailani Werr, une vie consacrée à la sauvegarde du patrimoine archéologique irakien

28.02.2019 | par Cécile Michel | 0 Commentaires

Lamia al-Gailani Werr, l’une des premières femmes archéologues irakiennes, surnommée « trésor irakien » ou encore « la rose de Bagdad », a consacré sa vie à la préservation du patrimoine archéologique de son pays. Elle est décédée le 18 janvier 2019 à Amman, en Jordanie. Sa mort suit de peu celle de l’assyriologue Bahija Khalil Ismail, première femme à avoir dirigé le Musée National Irakien. Entre Irak et Grande-Bretagne Lamia al-Gailani Werr descend du célèbre soufi du 12e siècle, Abdul-Qadir Gailani. Issue d’une famille... Lire la suite

Une vente aux enchères record pour un relief néo-assyrien

15.12.2018 | par Cécile Michel | 1 Commentaires

Le 31 octobre 2018, un relief néo-assyrien inscrit a été vendu aux enchères chez Christie’s New York pour presque 31 millions de dollars. Cette vente record pour un artefact du Proche-Orient ancien risque malheureusement d’encourager fortement le trafic d’antiquités. Panneau en relief de Kalhu Il s’agit d’un panneau de gypse de plus de 2 mètres de haut provenant du palais d’Assurnazirpal II (883-859 av. J.-C.). Le palais est situé au nord-ouest du site de Nimrud (Irak, à 35 km au... Lire la suite

Quels rôles jouent les femmes dans l’épopée de Gilgamesh ?

29.09.2018 | par Cécile Michel | 2 Commentaires

Un fragment de tablette récemment publié apporte un nouvel éclairage sur le rôle de Shamhat, la prostituée qui transforme Enkidou en être civilisé dans l’Épopée de Gilgamesh[1], roi de la ville d’Ourouk, sorte d’Hercule sumérien qui, au gré de ses aventures, croise divers personnages avec lesquels il a des relations conflictuelles ou amicales. C’est l’occasion d’évoquer les rôles tenus par les femmes dans cette épopée, composée par des hommes, pour une audience masculine et centrée sur deux figures héroïques masculines,... Lire la suite

Que faire face au trafic d’antiquités ?

29.07.2018 | par Cécile Michel | 1 Commentaires

Depuis 2003, le trafic des antiquités en provenance d’Irak a littéralement explosé. Des milliers d’objets, parmi lesquels des tablettes cunéiformes, ont été sortis illégalement du pays pour être vendus à l’étranger. Parmi les acheteurs figure la chaîne de magasins d’art et artisanat américaine Hobby Lobby. Créée en 1972 à Oklahoma City par David Green, elle est aujourd’hui la propriété de l’évangéliste Steve Green, qui possède plus de 800 magasins à travers le pays. Ce collectionneur a acquis depuis 2009 près... Lire la suite

Des découvertes en cascade dans le Kurdistan irakien

23.05.2018 | par Cécile Michel | 3 Commentaires

Depuis le milieu des années 2000, les archéologues, chassés du sud de l’Irak et de la Syrie par les guerres, ont investi le Kurdistan irakien. Dans cette région auparavant peu explorée, les découvertes se succèdent. Ainsi, les chercheurs de l’Université de Tübingen (Allemagne) viennent de mettre à jour la ville antique de Mardaman, dont l’histoire couvre plus d’un millénaire. En 2013, une mission archéologique germano-irakienne a ouvert une fouille sur le site de Bassetki, dans la province de Dohuk, dans... Lire la suite

Faux antiques. Les scribes mésopotamiens déjà faussaires ?

25.02.2018 | par Cécile Michel | 0 Commentaires

Pendant les trois millénaires d’utilisation de l’écriture cunéiforme, les scribes mésopotamiens ont inlassablement recopié des textes dans le cadre de leur éducation afin de les mémoriser ou encore pour les préserver dans les bibliothèques savantes. Ils ont aussi créé des faux, reproduisant parfois l’écriture archaïque des temps anciens, réécrivant alors leur histoire. Certains de ces faux antiques sont bien connus des assyriologues, comme le monument cruciforme de Manishtushu ou une lettre soi-disant écrite par Gilgamesh. Le monument de Manishtushu, réalisé... Lire la suite