Une éthique universelle de la complexité


 

Une éthique universelle de la complexité

A human being is a part of the whole called by us universe, a part limited in time and space. He experiences himself, his thoughts and feeling as something separated from the rest, a kind of optical delusion of his consciousness. This delusion is a kind of prison for us, restricting us to our personal desires and to affection for a few persons nearest to us. Our task must be to free ourselves from this prison by widening our circle of compassion to embrace all living creatures and the whole of nature in its beauty. Albert Einstein

(Un être humain est une partie de ce que nous appelons l'univers, mais c'est une partie limitée dans le temps et dans l'espace. Il ressent sa personne, ses pensées et ses sentiments comme des choses distinctes du reste de l'univers ; c'est comme une illusion créée par la conscience qu'il a de lui-même. Cette illusion est une prison, limitant nos désirs et limitant l'amour que nous ressentons à quelques personnes proches de nous. Notre but doit être de nous libérer de cette prison en élargissant notre cercle de compassion pour embrasser toutes les créatures vivantes et toute la nature dans sa beauté.  Albert Einstein)

Voir ici et ici.

 

Certaines religions prônent un amour de l'univers dans sa totalité. C'est là une forme séduisante d'universalisme maximal. Cependant c'est une position un peu facile. Devons-nous vraiment respecter et aimer une pierre comme un enfant, une planète où aucune vie n'est éclose comme on aime la terre et tout ce qu'elle porte ?

Non, bien sûr. L'amour universel indifférencié est une facilité doctrinale insoutenable dont personne d'ailleurs n'explore précisément les conséquences. On ne peut pas tout placer sur un même plan. Si l'idée d'une éthique universelle est séduisante, il faut la compléter par quelques principes de pondération.

La citation d'Einstein que nous recopions (je l'ai d'abord trouvée sur un site bouddhiste) évite subtilement cette mise sur un plan unique. Einstein suggère deux niveaux différents de l'univers : "les créatures vivantes" et "la nature dans sa beauté". Il sous-entend, je crois, qu'il faut attacher plus d'importance à ce qui est beau qu'à ce qui ne l'est pas, et que les créatures vivantes doivent particulièrement retenir notre attention et susciter notre amour.

Mais comment mesurer et comparer cet intérêt différent que nous devons porter aux objets et organismes présents dans l'univers ? La solution doit être consensuelle pour avoir de la force et espérer s'imposer. Elle doit être scientifique, si c'est possible !

C'est ce que propose l'éthique de la complexité organisée. Tout en étant compatible à la fois avec l'idée d'Einstein, celle des bouddhistes (du moins partiellement, il me semble) elle permet une cohérence plus grande et une précision sinon difficile ou impossible.

Cette éthique de la complexité organisée est expliquée en termes simples dans l'article suivant publié dans le numéro de septembre 2018 de la revue Pour la science:

  • Jean-Paul Delahaye, L’univers et la morale vus par la théorie du calcul, Pour la science, Septembre 2018. ici

 

Cette conception éthique est discutée plus en détail et située par rapport à d'autres éthiques dans un article à paraître :

  • Jean-Paul Delahaye, Clément Vidal. Universal Ethics: Organized Complexity as an Intrinsic Value. In Evolution, Development and Complexity: Multiscale Evolutionary Models of Complex Adaptive Systems, edited by Georgi Yordanov Georgiev, Claudio Flores Martinez, Michael E. Price, and John M. Smart. Springer, 2018. ici ou ici ou ici.

 

Elle repose sur une certaines conception de l'histoire de l'univers à grande échelle (la "Big history") présentée ici :

  • Jean-Paul Delahaye, Clément Vidal. “Organized Complexity: Is Big History a Big Computation?” American Philosophical Association Newsletter on Philosophy and Computers17 (2): 49–54, 2018. ici ou ici

 

Cette conception des modes évolutifs de l'univers pourra être étudiée plus en détail en reprenant les textes publiés sur ce blog sur le thème du Collectionneur universel:

Le premier ici et la liste des blog sur ce thème ici.

 

 

 

 

 

 

 

 

Publier un commentaire