blockchain

 

Une épée de Damoclès sur le Bitcoin

Publié 27.08.2016 par Jean-Paul Delahaye

Une épée de Damoclès sur le Bitcoin  Cet article met à jour et aborde de nouveaux aspects d'un thème traité il y a un an et demi dans L’attaque Goldfinger d’une blockchain et Bitcoin et contenu en calcul. Les informations sur l' « attaque 51% » du Bitcoin sont assez difficiles à trouver et rarement très précises. On a l'impression que certains évitent de trop y réfléchir par peur peut-être de découvrir quelque chose qui leur déplairait. Une attaque 51% est rendue possible... Lire la suite

L’attaque Goldfinger d’une blockchain

Publié 13.01.2015 par Jean-Paul Delahaye

On a beaucoup critiqué le bitcoin l'accusant d'être une pyramide de Ponzi, d'être intrinsèquement instable (car aucune régulation ne lui est appliquée), etc. Nombre de ces critiques sont le résultat du dérangement produit par une idée nouvelle dans un domaine — l'économie et la théorie monétaire — qui ne l'attendait pas, et qui n'était pas préparé à le comprendre. Une compétence minimale en informatique et en cryptographie mathématique (réseaux P2P, fonctions de hachage, protocoles asymétriques, etc.) est nécessaire pour savoir de quoi... Lire la suite

Pas besoin d’un tiers de confiance !

Publié 14.12.2014 par Jean-Paul Delahaye

Pour illustrer l'intérêt de la programmation par la blockchain (voir le billet précédent ), voici un remarquable exemple de protocole qui résout un délicat problème que nous avons tous rencontré. Le commerce entre particuliers sur internet est freiné par l'impossibilité d'établir une relation de confiance avec un inconnu. Vous mettez en vente un magnifique vase, vous trouvez un acheteur, vous lui envoyez l'objet... et il ne vous paye jamais. Autre possibilité, il vous envoie l'argent et vous gardez le vase !... Lire la suite

La puissance de la blockchain

Publié 15.11.2014 par Jean-Paul Delahaye

Imaginez qu'au centre de la place de la Concorde à Paris, à côté de l'Obélisque on installe un très grand cahier, que librement et gratuitement, tout le monde puisse lire, sur lequel tout le monde puisse écrire, mais qui soit impossible à effacer et indestructible. Cela serait-il utile ? Il semble que oui. - On pourrait y consigner des engagements : « je promets que je donnerais ma maison à celui qui démontrera la conjecture de Riemann : signé Jacques Dupont, 11... Lire la suite