POSTS RÉCENTS RSS

 

A propos de ce blog

J’ai commencé ma carrière d’écologue quand, pour faire carrière, il fallait éviter d’être confondu avec un ‘écolo’ et terminé quand l’écologie est devenue tellement omniprésente que la publicité s’en est aujourd’hui emparée…

Cette science est-elle donc enfin connue et reconnue ? Non malheureusement et les spécialistes sont rarement sollicités pour la gestion des espaces et des espèces. Il faut même défendre cette discipline encore plus qu’avant contre les falsifications qui ‘repeignent en vert’ n’importe quoi, ce que l'on nomme 'le green washing'.

Parlons net. Mon écologie s’intéresse plus aux animaux qu’aux plantes et au terrain plus qu’à la modélisation en laboratoire. Elle cherche à replacer la connaissance fondamentale dans le monde réel : quelle science serait plus nécessaire pour piloter notre avenir menacé par la surpopulation, la pollution et la surexploitation des ressources ?

Mes centres d’intérêt et mes domaines de compétence sont variés liant l’écologie (étude de l’espèce dans son milieu physique et biotique) à l’éthologie (science du comportement animal et humain) et à l’évolution qui a modelé par la sélection naturelle nos adaptations aux contraintes extérieures. Cela pose des questions de fond sur la relation animal/homme, nature/culture, inné/acquis.

Cela pose aussi des questions nouvelles sur les limites du Progrès, sur la différence entre Science-Connaissance et Science-Technologie. Nous entrons dans une ère où la science triomphante et cartésienne de l'homme 'Maître et possesseur de la nature' doit céder la place à une science critique et soucieuse de l'avenir de la planète, des écosystèmes, des animaux, bref de l'homme.

 

POUR VISIONNER LA CONFERENCE DE PIERRE JOUVENTIN A L'ESPACE DES SCIENCES DE RENNES, CLIQUER SUR LA LIGNE SUIVANTE :
Le chien est-il dépourvu de pensée et de sentiment comme l’affirmait Descartes ?  Pour comprendre le chien, il faut comprendre le loup…