A PROPOS DE CE BLOG RSS

 

Nous sommes des mammifères, et l’oublions souvent. Parce que parmi 5000 autres nous sommes l’espèce la plus prolifique ? il est vrai que sept milliards de bipèdes, c’est beaucoup. Peut-être trop. Au point que les Homo sapiens après avoir peuplé toutes les terres émergées sous toutes les latitudes, envisagent de coloniser d’ici peu d’autres planètes, sans doute gagnés par un sentiment de trop plein. Je ne serai candidat à aucun de ces voyages, quoiqu’il arrive. Je préfère continuer de m’accrocher à cette Terre qui m’a vu naître, et me consacrer à l’étude de mes frères de sang, à mon arbre généalogique, cette classe des Mammalia, telle que l’a défini Carl von Linné dans la 10ème édition de son Systema Naturae parue en 1758.

Toutes ces créatures qui allaitent leurs petits et vivent sur terre, dans les airs et peuplent aussi les océans sont si proches de nous ! Elles sont notre famille, nos frères, sœurs, cousins, cousines, oncles, tantes…Chaque espèce de mammifère contient une part de nous-mêmes et nous ressemble par plus d’un trait. La raison est simple : voici plus de 200 millions d’années qu’est née la lignée qui est la notre, et depuis elle prolifère, se diversifie, et a colonisé tous les milieux. Aussi, étudier les mammifères dans tous leurs états, c’est un peu nous regarder dans une glace et apprendre à nous mieux connaître.

Et ils sont nombreux celles et ceux qui comme moi cherchent à décrypter et comprendre notre nature. Chaque jour des centaines d’articles spécialisés paraissent, peut-être même des milliers, qui approfondissent notre connaissance de la gent mammalienne, épluchent ses mœurs, scrutent les anatomies, en débrouillent la génétique, étalent au grand jour les préférences écologiques des uns et des autres, leurs goûts et même leurs tracas, dont nous sommes le plus souvent responsables, nous l’espèce pensante qui écrase toutes les autres.

On comprendra aisément que dans ce blog je ne rendrai compte que des quelques pépites que je décèle dans la battée quotidienne de mes googlantes consultations dans cette exubérante littérature. Pour m’aider je compte m’appuyer sur mes lectures et expériences passées, mais aussi sur celles et ceux d’entre vous qui me lisant souhaiteront m’apporter plus qu’un soutien, quelques nouveautés qui ne m’auraient pas attiré l’œil : nous, les mammifères, il faut nous entraider…Car l’heure est grave : les mammifères, dont nous sommes dit-on le plus beau fleuron, sont menacés d’extinction, et ce à très court terme. Et c’est nous les Homo sapiens qui sommes les garants de cette catastrophe annoncée de longue date par les plus perspicaces esprits que compte la planète, mais que semble ignorer nos dirigeants.