Non classé

 

Pour les Mammifères, le Grand Sommeil est proche

La Sixième Extinction sera pour les Mammifères la dernière. Chez nos comparses, l’accélération récente du rythme des extinctions dépasse de loin celui de la création d’espèces générée par les mécanismes naturels de l’Evolution biologique. Dès lors il n’y a aucune chance pour que les Mammifères dans leur ensemble recouvrent leur splendeur passée, celle qui était la leur à la fin du Pliocène voici trois ou quatre millions d’années et qui nous vit naître. A l’appui de cette tragique conclusion, tragique... Lire la suite

La procréation pour toutes et tous, c’est pour aujourd’hui

Chez les Vertébrés qualifiés de primitifs que sont Reptiles, Amphibiens et Poissons, il n’est pas rare que pour se multiplier le sexe soit mis de côté. On appelle cela la parthénogenèse, mode de reproduction indépendant de toute sexualité. Mais les organismes dits supérieurs que sont les Mammifères ne sauraient pour procréer se passer du mélange des genres :  pour qu’un embryon se développe, le préalable est la rencontre des chromosomes de l’ovule de la mère avec ceux que véhiculent le sperme... Lire la suite

Les chèvres préfèrent les ravis aux aigris

Il vaut mieux sourire à la crémière plutôt que la bouder : ses fromages n’en seront que plus gouteux. Telle est la leçon que propose une équipe internationale qui travaille au « Buttercups Sanctuary of Goats », sis entre Douvres et Londres (1), ouvert au public tous les jours de 11 am à 4 pm :  http://www.buttercups.org.uk. Certes les chèvres ont beaucoup de succès dans la littérature, chez les fromagers et sur la toile. Mais peu dans les revues scientifiques. Et il était... Lire la suite

Prévision de « Printemps silencieux » pour les Mammifères marins.

Les pesticides sont nuisibles à la santé, on le sait. Mais il est des animaux plus sensibles que d’autres, et les Mammifères marins semblent de ce point de vue courir plus de risques. Voici 55 ma les hasards et nécessités de leur histoire évolutive ont fait que leurs ancêtres terrestres se sont peu à peu adaptés au milieu aquatique. Toute leur anatomie s’est alors transformée et ils ont revêtu un aspect de poisson. Mais dans le même temps,  ils ont... Lire la suite

Les bonobos ont la paluche signifiante

L’occasion de la recension dans un média voisin https://decodeurs360.org/culture/des-animaux-homos-et-transgenres/d’un ouvrage animalier arc-en-ciel 1 me fait souvenir d’un autre ignoré en son temps par la critique française 2et m’invite à ce rappel à la manière d’Alexandre Dumas, vingt ans après. Parmi plus d’un millier d’exemples dont Bruce Baghemihl rendait alors compte dans le détail de leurs mœurs homo et bisexuelles, mammifères, oiseaux, reptiles et autres, il y rappelait que de longue date, la sexualité exubérante de nos cousins les grands singes... Lire la suite

Histoire moléculaire du scrotum : en avoir ou pas.

Le titre ne doit pas laisser penser que cette histoire a quelque chose à voir avec le très petit alors que le sujet concerne les parties nobles. Dès les premières lignes de cette relation, le lecteur sera rassuré. Le problème est que s’il est des organes dont les transformations au cours du temps laissent des traces très matérielles dans les roches, des fossiles, les os des membres et autres structures osseuses,  à l’inverse il n’existe aucun vestige pour raconter l’histoire... Lire la suite

Le saumon, l’ours, la myrtille et la souris

En Alaska, les ours ont plus de chance que dans les Pyrénées. Non seulement il y sont acceptés et reconnus comme citoyens ordinaires, mais de plus, la Nature a bien fait les choses : peu avant l’hiver et le moment de rejoindre une tanière pour s’y assoupir jusqu’au printemps, les rivières sont envahies de saumons qui en gagnent les sources pour s’y reproduire. Et les ours n’ont qu’à puiser à larges coups de patte dans ce vivier pour barder leurs bedaines d’une... Lire la suite

Sans attendre Platon

On dit que le partage des ressources alimentaires est l’une des étapes les plus importantes dans la construction des sociétés humaines sorties de l’animalité. Il vient d’être montré que nos cousins les bonobos de ce point de vue nous ressemblent beaucoup, et se conduisent comme nous : à l’issue d’une chasse ou d’une cueillette conduites dans deux clans voisins, on a constaté que les uns et les autres se réunissent pour faire ripaille, se partager le butin, viandes ou fruits,... Lire la suite

Comment se faire des amis.es

Nos cousins Lémuriens ont la réponse : pour nouer des relations durables, en préalable il faut avoir pris des leçons particulières. Puis, faisant étalage de ce savoir-faire acquis, votre entourage profitera de votre expérience, vous en saura gré, et en retour témoignera à votre endroit d’une reconnaissance sans faille. Au final, être plus éduqué mérite plus que la considération des autres, une faveur toujours renouvelée. Mais il y a un truc : l’école des copains et des copines pour ces Lémuriens nés... Lire la suite

Le guépard, champion de course Et de restauration rapide

Chronomètre en main, il est reconnu que les guépards sont les plus véloces de tous les Mammifères, capables de franchir 100 mètres en 3 secondes pour capturer une proie. Confrontés aux appétits de voisins tout aussi affamés mais plus imposants, ils ont développé une stratégie alimentaire aussi vive : la goinfrerie. Ils  peuvent ingurgiter et se rassasier en trois bouchées d’une capture que sont près de leur chiper lions et hyènes s’ils tardent trop à s’en repaître (1). Dans nos... Lire la suite