Bienvenue Marty : voyage dans le temps, rêve ou réalité?


Vous en avez certainement entendu parler en octobre dernier : Marty McFly est arrivé dans notre présent, enfin notre passé récent. L'arrivée du héros de Retour vers le Futur a été l'occasion pour Thibault Rennesson de se pencher sur les paradoxes logiques liés au voyage dans le temps.

Cela fait 30 ans que le premier film Retour vers le Futur est sorti au cinéma et de plus, le 21 Octobre 2015, Marty McFly arrive dans notre présent. Si vous n’avez pas encore visionné ce film et cette trilogie, arrêtez tout de suite de lire cet article et filez les regarder tout de suite. C’est bon, c’est fait ? Bon, nous pouvons continuer alors.

21 octobre 2015 : la date d'arrivée dans le futur pour Marty (Crédit : Rlevente) Source : https://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Back_to_the_Future_Day#/media/File:OCT_21_2015.png

21 octobre 2015 : la date d'arrivée dans le futur pour Marty (Crédit : Rlevente)
Source : https://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Back_to_the_Future_Day#/media/File:OCT_21_2015.png

 

Le rêve de beaucoup de fans de Science-fiction est le voyage dans le temps, ceci est peut-être dû au nombre impressionnant d’œuvres où ce principe est exploité [1]. Je vais donc profiter de cet anniversaire, et de cette date du 21 Octobre 2015, pour éclaircir un peu la réalité des voyages dans le temps.

Mais avant de parler de voyage dans le temps, il est important de revenir sur le temps et plus particulièrement sur la flèche du temps [2]. Je ne rentrerai pas dans les détails de toutes les théories qui y sont liées. La chose à retenir est que, à notre échelle macroscopique, il est impossible de revenir en arrière ou d’inverser le cours du temps. En d’autres termes plus simples, un effet possède toujours une cause et non l’inverse.

Flèche du temps Crédit: Thiebault Rennesson

Flèche du temps
Crédit: Thibault Rennesson

 

Il faut séparer deux types de voyage dans le temps, celui dans le passé et celui dans le futur. Je vais tout d’abord m’intéresser au second voyage.

Voyager dans le futur, cela peut être une surprise pour certains, on sait déjà le faire. Par contre, il faut savoir raison garder. Pour voyager, tel que nous l’imaginons, en allant plusieurs années dans le futur, il faudrait voyager à la vitesse de la lumière. Or, il nous est impossible de voyager à une telle vitesse. Ce que nous savons faire, et que nous avons réussi à observer, ce sont des voyages de quelques millièmes de seconde [3]. Ceci est expliqué par la relativité restreinte d’Einstein : plus on se déplace vite moins on vieillit vite. Ce n’est pas vraiment un voyage dans le temps, mais les gens autour de nous sont plus vieux, donc c’est tout comme.

Parlons désormais du voyage dans le passé, et là énormément de problèmes vont se poser à nous. Tout d’abord, s’il l’on revient à la flèche du temps, on sait que le temps s’écoule toujours du passé vers le présent. Il est impossible d’inverser le cours du temps. D’ailleurs, il est aussi impossible de revenir en arrière en faisant tourner la planète Terre dans le sens inverse de sa rotation, n’est-ce pas Mr Superman [4].

Deux paradoxes ont été émis et imaginés pour rendre compte des problématiques qu’engendreraient les voyages dans le passé [5]. Notons que, dans notre cas, un paradoxe est un élément qui engendre un fait et son contraire, d’où l’impossibilité pour cet élément d’être réalisable.

Le premier de ces paradoxes est celui du grand-père. Imaginons que vous n’aimez pas votre grand-père (honte à vous quand même). Vous sautez dans votre machine à voyager dans le passé pour rencontrer votre grand-père des années en arrière, avant la naissance de votre parent. Si jamais vous le tuez, alors votre parent ne naîtra jamais et vous non plus. Cependant si vous ne naissez pas il n’y aucune possibilité pour que vous retourniez en arrière pour tuer votre grand-père, donc il est vivant. Mais, s’il est vivant vous pouvez aller le tuer, etc. Je pourrais continuer infiniment, mais je pense que vous avez compris le problème dans ce paradoxe.

Comme vous avez vu Retour vers le futur, vous pouvez remarquer que la problématique principale du film est un léger dérivé de ce paradoxe et du principe de l’effet papillon. Cet effet est aussi un danger des voyages dans le temps, une simple action peut modifier la face du monde pour toujours. On en revient quand même souvent à une situation de paradoxe pendant le film.

Le second paradoxe est celui de l’écrivain. Imaginez, vous allez chercher, dans votre bibliothèque préférée, Les Misérables de Victor Hugo. Vous sautez dans votre machine pour rencontrer le grand Victor, avant qu’il ne débute l’écriture de ce livre. Lorsque vous le croisez, vous lui donnez Les Misérables en lui promettant que ce sera un succès. Sauf que, comme il ne s’agit pas de son œuvre (pour lui c’est celle d’un inconnu), il ne la publiera pas. Cela aura pour conséquence que jamais vous n’irez chercher le livre dans une bibliothèque donc jamais vous ne lui donnerez. Comme vous ne lui donnerez jamais, il sortira cette œuvre et ainsi de suite. Là aussi la logique peut être répétée à l’infini, sans trouver de solution.

Dans le second opus de la trilogie Retour vers le futur, la volonté de Marty d’acheter un almanach du futur pour revenir dans le passé, est là un dérivé de ce second paradoxe. Les auteurs du film ont résolu ce paradoxe simplement par une petite pirouette, les univers parallèles. La simple théorie de ces univers mérite un article à elle toute seule, je ne m’étendrai pas dessus. L’important est simplement de remarquer le nombre d’univers parallèles créés pour résoudre ces paradoxes.

Aller et retour temporels de protagonistes dans la trilogie Retour vers le Futur Source: https://commons.wikimedia.org/wiki/File:BTTFTimelines.png

Allers-retours temporels des protagonistes dans la trilogie Retour vers le Futur
Source: https://commons.wikimedia.org/wiki/File:BTTFTimelines.png

 

Ces deux paradoxes montrent bien l’impossibilité de voyager dans le passé. Ajoutez à cela les limites techniques qui s’opposent à nous pour les voyages dans le futur, je suis désolé mais les voyages dans le temps resteront dans vos rêves. Il faudra vous contenter de l’imagination des auteurs d’œuvres de science-fiction pour assouvir votre soif d’aventure temporelle.

 

Bibliographie

[1] : Butt3rs, liste de film “Voyage dans le temps et paradoxes” créée le 29 Janvier 2013 sur : http://www.senscritique.com/liste/Voyage_dans_le_temps_et_paradoxes/179894 consultée le 10 Octobre 2015

[2] : E-penser, vidéo “Pourquoi la flèche du temps” publiée le 19 Avril 2014 sur : https://www.youtube.com/watch?v=mT2TBN_etBs consultée le 10 Octobre 2015

[3] : “Scott Kelly, l’astronaute qui rentrera d’un an dans l’espace à la fois plus jeune et plus vieux que son frère jumeau resté sur terre” publié le 29 Mars 2015 sur : http://www.atlantico.fr/decryptage/scott-kelly-astronaute-qui-rentrera-dans-espace-fois-plus-jeune-et-plus-vieux-que-frere-jumeau-reste-terre-2062870.html consulté le 10 Octobre 2015

[4] : Vervisch, Gilles, “Superman peut-il remonter le temps en faisant tourner la Terre dans l’autre sens ? (Le temps chez Saint-Augustin, épisode 1)” publié le 27 Janvier 2014 sur : http://blog.letudiant.fr/gilles-vervisch/2014/01/27/superman-peut-il-remonter-le-temps-en-faisant-tourner-la-terre-dans-lautre-sens-episode-12/ consulté le 10 Octobre 2015

[5] : E-penser, vidéo “Voyage dans le temps” publiée le 19 Janvier 2015 sur https://www.youtube.com/watch?v=bEiPds-nL6E consulté le 10 Octobre 2015

Filmographie

[6] :     ZEMECKIS Robert, Retour vers le Futur, 1985

ZEMECKIS Robert, Retour vers le Futur 2, 1989

ZEMECKIS Robert, Retour vers le Futur 3, 1990

[7] :     LUCAS Georges, Star Wars, épisode IV : Un nouvel espoir, 1977

KERSHNER, Irvin, Star Wars, épisode V : L’Empire contre-attaque, 1980

MARQUAND Richard, Star Wars, épisode VI : Le retour du Jedi, 1983

LUCAS Georges, Star Wars, épisode I : La menace fantôme, 1999

LUCAS Georges, Star Wars, épisode II : L’attaque des clones, 2002

LUCAS Georges, Star Wars, épisode III : La revanche des Sith, 1999

[8]    DONNER Richard, Superman, 1978

 

Photo Thibault Rennesson Article du blogAprès l’obtention d’un Master en Physique à l’Université de Reims, Thibault Rennesson intègre le Master Communication Scientifique de l’Université de Strasbourg.  Musicien à ses heures perdues et adepte de la culture « geek », il a pour objectif de diffuser le trésor que représente la science au plus grand nombre.


5 commentaires pour “Bienvenue Marty : voyage dans le temps, rêve ou réalité?”

  1. troadec Répondre | Permalink

    Remarquons que voyager dans le passé devrait s'accompagner d'un voyage dans l'espace en raison du mouvement de la terre. Si je recule de 24h, il n'y aucune raison que je me retrouve au point de départ sur terre, mais plutôt dans le vide sidéral...

  2. Kinseher Richard Répondre | Permalink

    Buddhism (since 2500 years) and Bishop Augustine (in ´Confessions´, book 11, chapter 14-29) 1600 years ago, said that ´future´ and ´past´ do not exist - and ´present´ is only an imaginary dividing line (a state of transition) without extension.

    Therefore it is not possible to travel in time - neither in the future nor in the past.

  3. Artemus Répondre | Permalink

    Bonjour Mme johanna.gouzouazi.

    En lisant votre article, il est surprenant de constater votre façon linéaire de concevoir le voyage dans le temps, qui a mon avis, engendre les paradoxe bien connues que vous nous cités.
    Ensuite, le voyage physique dans le temps a surtout pour conséquence de modifier l'équilibre de l'univers, ce qui pourrait engendrer d'autre paradoxe que ceux dont vous nous narrez.
    Mais si je dois croire dans le voyage temporel, je serai plus partisan de celui de la série "code quantum" où le corps physique reste dans le présent et seul la conscience voyage.
    Mais le véritable paradoxe repose sur la coexistence du présent, du passé et du futur alors qu'ils sont liés ? On a l'impression que chaque scénario est figé et on ne peut rien faire d'autre que de la subir.
    Autre question, existe-t-il quelque chose qui soit "hors du temps" ? Comme si le temps se manifestait sur un cercle et que le point central serait la constante qui permet de passer d'un temps à un autre, enfin quelque chose comme un invariant.
    Le plus difficile est de se représenter ce qu'est le temps. Tant que nous ne saurons pas si le temps existe, même si nous croyons percevoir un écoulement de celui-ci, toute hypothèse sera veine.

  4. johanna.gouzouazi Répondre | Permalink

    Bonjour Artemus,

    A défaut de répondre, j'attire votre attention sur le fait que je ne suis pas l'auteure de cet article, je ne suis que coordinatrice de ce blog. Ce n'est donc pas "mon" article, mais c'est celui de Thibault Rennesson.

Publier un commentaire