Controverses

 

La première greffe de tête est-elle tirée par les cheveux ?

Publié 14.12.2017 par Lucas Streit

Garance Baudon nous propose ses réflexions dans cette note ayant pour sujet la première greffe de tête humaine. Il ne vaudrait mieux pas trop tirer dessus les premiers mois, si jamais la greffe est un succès. Mais tirer les cheveux de qui au juste ? Et bien de Valery Spiridonov[1], russe d’une trentaine d’années atteint de la maladie de Werdnig-Hoffman qui le contraint à vivre dans un fauteuil roulant car paralysé des membres depuis son plus jeune âge. Inutile de préciser... Lire la suite

Super Glyphosate contre Parlement Européen : dernier round ?

Publié 06.12.2017 par Loïc Besnier

Ce billet est écrit à la veille du vote du comité d’experts chargé du dossier, composé de représentants des États membres pour ou contre le renouvellement de la licence du glyphosate, puissant herbicide utilisé principalement dans l’agriculture intensive. Mardi 24 octobre 2017, le Parlement européen a voté en faveur d’une résolution interdisant le glyphosate d’ici cinq ans, par 355 voix pour et 204 contre (et 111 abstentions), cet avis sans valeur contraignante met en avant le « principe de précaution... Lire la suite

La science perd-elle la tête ?

Publié 22.11.2017 par Catherine Allamel-Raffin

À l’heure où un neurochirurgien italien a annoncé que la première greffe de tête devrait avoir lieu à la fin de l’année 2017, un certain nombre de scientifiques, de philosophes ou de juristes s’interrogent quant aux différentes questions pratiques et éthiques que cette opération pose. Dans cet article, Arthur Massot propose une réflexion psychanalytique sur le problème que pourrait poser l’appropriation de l’image du corps pour le patient transplanté. Quand le progrès scientifique  semble ne plus avoir de limites, la... Lire la suite

Le laboratoire et la question du vitalisme en sciences naturelles au XIXe siècle

Publié 20.02.2017 par Didier Tossé

A travers cette note de lecture du professeur John Hedley Brooke, Yasmina Beddar aborde la question du vitalisme en sciences naturelles au 19e siècle en nous présentant comment la synthèse de l'urée a été une expérience cruciale dans sa détermination.   Avant et durant une partie du XIX-è siècle, la communauté scientifique occidentale considérait que le principe explicatif fondamental de la vie - animale et végétale - consistait en l’existence d’une force vitale inconnue et nécessaire. Ce mode d’explication vitaliste... Lire la suite

La place des réseaux dans le refus de la vaccination

Publié 15.07.2015 par Didier Tossé

Fabienne Hild met en relation les résistances entourant l'inoculation au XVIIIe siècle et l'échec de la campagne de vaccination contre la grippe H1N1 en 2010. Considérons tout particulièrement le rôle des actuels réseaux sociaux et de leurs "ancêtres", les réseaux de salon, dans la formation de l'opinion publique. Dans mon premier article ( "Docteur, faut-il se vacciner ?" ) je posais de façon générale la part du doute dans l’acceptation de l’acte vaccinal lié à la grippe saisonnière. Ce doute... Lire la suite

Le manuscrit de Voynich retient toujours ses mystères

Publié 24.04.2015 par Didier Tossé

Elena Iuliani nous invite à (re)découvrir un mystérieux manuscrit qui refuse obstinément de livrer tous ses secrets, même après des siècles d'études acharnées et de controverses. Plongée dans les enquêtes sur le Manuscrit de Voynich. Des hiéroglyphes au langage informatique, le cryptage et les codes secrets ont toujours cohabité avec l’histoire des civilisations. Souvent dévoilés, certains gardent cependant toujours leurs mystères, à l’instar du célèbre manuscrit de Voynich. Véritable grimoire de vélin paré d’une multitude d’illustrations, ce manuscrit résiste encore... Lire la suite

Doute en développement

Publié 16.04.2015 par Didier Tossé

Karl Dalex aborde un sujet délicat mais néanmoins central en épistémologie, la place du doute dans l'évolution des connaissances. Pour illustrer cette question, il nous propose de réfléchir à l'histoire de l'embryologie et à la révolution scientifique qu'a été la théorie de l'épigenèse.   « Le douteur est un bon savant » voila ce que disait Claude Bernard. La plus commune des définitions pourrait être tout simplement celle donnée par le dictionnaire Larousse qui définit le doute  « comme un... Lire la suite

Du mythe du « dialogue » entre sciences et religion : une approche d’histoire des sciences

Publié 24.03.2015 par johanna.gouzouazi

Jeremy Garwood nous résume ici la récente intervention du Professeur Yves Gingras à l'Université de Strasbourg : ce dernier dénonce les thèses révisionnistes d'une poignée d'auteurs qui rencontrent un certain succès depuis quelques années. Les sciences et les religions n'auraient jamais eu de relations conflictuelles mais plutôt un dialogue harmonieux, Galilée n'aurait jamais été emprisonné ... Le Professeur Gingras tire la sonnette d'alarme face à cette relecture de l'histoire des sciences et décrypte ce phénomène. Le 9 février 2015, Yves... Lire la suite