Ecoutes de Buisson : peuvent-elles rendre Sarkozy sympathique ?

06.03.2014 | par Sébastien Bohler | Non classé

L'effet des écoutes sauvages du conseiller Patrick Buisson dans le bureau du Président Sarkozy pourrait bien être plus bénéfique à sa victime qu'on ne pourrait le supposer. En fait, pour s'en convaincre, il suffit d'écouter les extraits diffusés par le site Atlantico:

audio file

Ecouter l'enregistrement

Dans l'intimité du Président

On y découvre un Sarkozy bon-enfant, pas aussi cynique que l'imaginaire populaire serait enclin à imaginer un président en privé, coulant avec sa femme, au ton posé lors des conversations. Honnête, par-dessus le marché. Pas de révélations de prises d'intérêt, plutôt des confessions sur les loyers payés pour des logements privés en plus des appartements de fonction liés à son statut.

canard buisson

La une du Canard Enchaîné sur les écoutes de Patrick Buisson

Les requins, si on se fie aux autres enregistrements, ce sont plutôt les intrigants de son entourage, qui complotent dans les habitacles des limousines. Evidemment, tout cela est un effet de miroir. Nous sommes pris d'une sorte d'indulgence, voire de pitié pour la victime des telles méthodes d'espionnage. L'être humain compatit volontiers avec les victimes, et prend la défense de celui qui se fait berner. Surtout dans le contexte actuel de grande sensibilité à la violation des données de vie personnelle.

Les bénéfices de la révélation de soi

Surtout, ce qui opère à plein dans ces morceaux de vie révélés, c'est ce que les anglo-saxons appellent le self-disclosure, ou l'art de révéler des secrets sur soi pour renforcer la proximité avec le public. Bien sûr, il ne s'agit pas ici de self-disclosure, mais de révélations forcées par un tiers. Pourtant, l'effet pourrait être similaire.

Les premiers à avoir constaté et rationalisé ces effets bénéfiques de la révélation de soi sont les psys eux-mêmes qui, comme nous le révélait Christophe André dans un article consacré à cette question, constatent des bénéfices sur le succès de leur thérapie avec leurs patients. Lorsque le psy livre des secrets sur sa vie privée, le patient se sent plus en confiance, il a souvent le sentiment que le psy est plus crédible parce qu'il ne parle pas de la souffrance de façon abstraite mais en connaissance de cause, et il est la preuve vivante qu'on peut s'en sortir.

Quand les secrets rendent sympathique

En politique, la question est un peu différente car le Président n'est pas un psy; mais là encore des effets d'empathie peuvent surgir. On se souvient du coming-out de Bertrand Delanoë en 1998, qui avait eu un effet de transparence exemplaire avec des retombées probablement positives pour l'intéressé. Revenant sur cet épisode huit ans après, l'émission consacrée aux 20 ans de M6 posait explicitement la question des effets positifs de la révélation de soi:

Aujourd'hui, on s'accorde généralement sur le fait que la révélation habile de soi a des effets positifs, y compris dans le champ positif. La psychologue des organisations Lynn Offermann note ainsi "qu'une bonne révélation de soi peut humaniser un leader, en créant des connexions entre lui et ses adhérents qui augmentent les sentiments de confiance et d'intimité et, dans un contexte d'entreprise, créent une plus grande disposition à travailler ensemble pour atteindre des buts communs." Et de façon générale, avaient déjà noté les psychologues Nancy L. Collins and Lynn Carol Miller de l'Université de l'état de New York, les révélations intimes conduisent la personne à être plus appréciée de son public.

Maintenant, il reste à savoir pourquoi et comment les écoutes de Buisson sont sorties du bois. Qui a à y gagner actuellement? Pourquoi livrer ces éléments de la sphère politico-intime, à propos d'un président sur le retour? Gardons ces questions à l'esprit au cours des prochains mois.

 


5 commentaires pour “Ecoutes de Buisson : peuvent-elles rendre Sarkozy sympathique ?”

  1. patricedusud Répondre | Permalink

    Ce qui est quand même étrange c'est le moment choisi pour ces révélations. Entre l'affaire Copé et les écoutes de Buisson, n'y a-t-il que des coïncidences de calendrier?

  2. Bruno Répondre | Permalink

    serait-ce une stratégie pour mieux "bruler" Buisson et faire oublier son action dans la dernière campagne présidentielle ? "la défaite, ce n'est pas de ma faute" ?

  3. Danielle Répondre | Permalink

    Je ne pense pas que M.SARKOSY ait besoin de cela pour être un homme sympathique. Par contre pour les Magistrats (avocats notamment) je pense qu'ils sont assez fort pour se défendre et gratuitement, ce qui n'est pas le cas des citoyennes lorsqu'elles sont innocentes (divorce avec motifs mensongers, mari brutal non reconnu etc...)certaines se reconnaîtront.

  4. Danielle Répondre | Permalink

    Dommage pour M. SARKOSY - par contre pour les avocats en général, ils comprendront ce que c'est que d'être accusé injustement (si toutefois cela se réalise
    et pour faire les démarches et appels , pour eux , au moins c'est gratuit -

Publier un commentaire