La tyrannie de la beauté : se faire opérer peut aider à être embauché

10.04.2014 | par Sébastien Bohler | Non classé

Quand le monde du travail est dur, les méthodes pour en trouver sont sans limites. Afin de faire bonne impression auprès d'un employeur, certains n'hésitent pas à recourir à la chirurgie esthétique. Hier soir, un reportage sur France Info était consacré à la dictature de la beauté, qui fait de la chirurgie esthétique un passage presque obligé pour les entretiens d'embauche en Chine. Prenez trois minutes pour vous rendre compte du phénomène.

FranceInfo

Ecouter

Ce qui est beau est bon

Les psychologues appellent ce phénomène "biais de beauté", ou stéréotype de "ce qui est beau est bon". Dès les années 1970, les chercheurs Dion, Berscheid et Walster avaient constaté que les personnes les plus attirantes physiquement avaient plus de chances d'être embauchées. Dans des expériences simples, deux photographies sont présentées à des juges qui doivent indiquer leur souhait d'embaucher un candidat. Systématiquement, le plus beau reçoit plus d'offres d'embauche.

beauté2beauté1

Devant deux candidats de même compétence, nous choisirions le plus beau car nous le jugeons implicitement plus intelligent et plus qualifié. Un effet de généralisation primaire que les psychologues appellent "effet halo".

Associations inconscientes

Comila Chahani-Denning, professeur de psychologie à l'université d'Etat de New York, a réalisé une revue très complète de ces effets qui vont d'une préférence à l'embauche à une plus grande clémence en cas de sanctions disciplinaires, en faveur des personnes les plus attirantes physiquement. Elle y évoque aussi la création de ce lien inconscient à travers le figures du cinéma hollywoodiens, où le bon est souvent dépeint sous des traits harmonieux et le méchant sous des traits difformes.

L'effet halo, une faiblesse de notre cerveau

Pour les psychologues, ce stéréotype ne repose pas entièrement sur les effets du cinéma. nous aurions tendance à généraliser une qualité particulière à l'ensemble des caractéristiques d'un individu, un effet nommé effet halo. Edward Thorndike, pionnier des recherches en ce domaine, mit en lumière l'effet halo à travers une expérience: il demanda à des gradés dans l'armée d'apprécier leurs hommes sur une série de critères à la fois physiques, intellectuels, moraux ou de leadership. Il constata que les notes attribuées dans chaque domaines étaient étroitement liées. Il était rare qu'un gradé donne une note élevée à un de ses hommes en intellect, et basse en attirance physique, ou dans un autre domaine. Les appréciations avaient tendance à s'agréger, formant ce qu'il appelait un "halo".

the-halo-effect-george-clooney

"Ce qui est beau est bon": l'effet halo joue pleinement dans nombre de publicités, qui amènent notre cerveau à croire qu'un produit est bon parce qu'il est associé à une personne attirante.

Le pouvoir de l'apparence

L'explication psychologique serait la suivante: lorsque nous avons une bonne impression d'une personne en quelques fractions de seconde sur la base de son apparence physique, cette impression de départ guide favorablement notre appréciation des autres aspects. Il nous est difficile de prendre en compte des appréciations contradictoires, et il est plus agréable au cerveau de postuler une cohérence générale qui ne nécessite pas de réflexion compliquée.

Un signe inquiétant pour le monde du travail

Cette force de l'effet halo en Chine (ne nous leurrons pas, il existe partout à des degrés divers) suggère que les employeurs ne s'engagent pas en détail dans les vraies qualités des candidats. Ils veulent des raccourcis mentaux qui font gagner du temps et de la réflexion, ce qui n'augure rien de bon pour la gestion du facteur humain et pour la recherche de qualité dans le travail. Un seul message à adresser aux jeunes: insurgez-vous contre ces raccourcis et si vous avez l'impression de ne pas être aussi beau que le voisin, donnez tout ce que vous avez pour mettre en lumière votre originalité, vos compétences et l'unicité de votre parcours et ce que vous pouvez apporter à celui qui se trouve en face de vous.

 

Publier un commentaire