FN

 

Le vote FN aux européennes, dû à un biais psychologique?

12.06.2014 | par Sébastien Bohler | 2 Commentaires

Qu’est-ce qui pousse 25 pour cent des votants à se replier vers un parti nationaliste ? La psychologie sociale nous offre d’intéressantes clés d’interprétation. Le biais d’endogroupe Le Front National active un concept clé en psychologie sociale : le biais d’endogroupe. En situation de pénurie de ressources (chômage, perte de pouvoir d’achat), des groupes se forment et chacun tend à favoriser les membres de son propre groupe d’appartenance (endogroupe) au détriment des autres groupes (exogroupes) pour s’assurer un meilleur accès aux... Lire la suite