RSS
 

Des couleurs d’insectes encore vives après 100 millions d’années !

Prisonniers dans l’ambre depuis une centaine de millions d’années, guêpes, coléoptères et mouches continuent d’arborer leurs vraies couleurs métalliques bleu, bleu-vert, jaune-vert, vert…, une découverte exceptionnelle au nord de la Birmanie par des chercheurs de l’Institut de géologie et de paléontologie de Nankin (Académie chinoise des sciences). Leurs travaux, publiés dans un article paru en juillet 2020,1 apportent un nouvel éclairage sur ces insectes qui côtoyaient les dinosaures dans les forêts tropicales humides du Crétacé. La formation de l’ambre et... Lire la suite

La secrète fluorescence bleue des diamants : un atout ?

« Les diamants sont éternels » mais n’échappent pas à la crise liée à la pandémie de la Covid-19, comme en témoigne la chute de leur vente au cours du premier semestre 2020. Notamment, le groupe minier russe Alrosa, premier producteur mondial de diamants en volume, indique une baisse de 47 % pendant cette période. Comment relancer les ventes ? En promouvant les diamants fluorescents, annonce le géant russe. La mode fluo s’immiscerait-elle aussi dans le monde des diamantaires ? Il n’est bien sûr... Lire la suite

Les couleurs du camouflage des phasmes : des « supermutations » révélées par cartographie génétique

Nombre d’animaux s’avèrent être des maîtres dans l’art du camouflage à la suite de mutations génétiques et par sélection naturelle. En particulier, les phasmes1, insectes herbivores en forme de branche, de feuille, ou de tige épineuse, présentent des couleurs et des formes qui miment presque parfaitement leurs plantes hôtes (Fig. 1), ce qui leur permet d’échapper à la vue de leurs prédateurs. Les phasmes du genre Timema arborent des teintes diverses : certaines espèces sont seulement brunes ou vertes, tandis que... Lire la suite

Changer de sexe et de couleur en se reproduisant, c’est possible !

Le nénuphar géant Victoria amazonica est une magnifique plante aquatique dont les caractéristiques sont étonnantes : une taille gigantesque (des feuilles de l’ordre de 2 mètres de diamètre, et des fleurs d’une largeur dépassant 30 centimètres) ; une floraison très courte (48 h) ; une reproduction accompagnée d’un changement de sexe et de couleur. La fleur, d’abord femelle, est d’un blanc virginal, puis elle rosit (de plaisir ?) lorsqu’elle est pollinisée ; ses étamines étant alors rendues fonctionnelles, la fleur est devenue mâle. De quoi interpeller... Lire la suite

Voir rouge tous les jours… améliore la vue

Si la colère fait « voir rouge », l’exposition à une vraie lumière rouge limiterait l’inéluctable déclin de la vue avec l’âge, à condition qu’elle dure quelques minutes chaque jour pendant deux semaines. Telle est la conclusion de l’étude pilote menée par Glenn Jeffery et ses collègues, de l’Institut d’ophtalmologie de Londres (University College), publiée le 20 juin 2020.1 La raison avancée : l’action de la lumière rouge sur les mitochondries, centrales énergétiques des cellules, dont les photorécepteurs de la rétine (cônes et... Lire la suite

Questions de goûts et de couleurs : le thé

L’homme boit du thé depuis plus de 5000 ans et c’est de nos jours la boisson la plus bue au monde, l’eau mise à part. Noir, rouge, vert, blanc, jaune… les thés se déclinent en diverses couleurs. Pourtant, tous les thés sont produits à partir des feuilles d’un même arbuste, appelé théier (Camellia sinensis), appartenant à la famille des Théacées. En fait, les couleurs (Fig. 1), de même que les saveurs, varient selon les traitements que les feuilles ont subi avant... Lire la suite

Gros plan sur la comète : cheveux verts et panache bleu

Qu’est-ce qui possède une chevelure verte et une queue bleue ? Un extraterrestre ? Oui, mais un objet, et non un être chimérique. Il s’agit d’une comète à l’instar de celle que l’on surnomme SWAN, visible à l’œil nu en mai 2020 (Fig. 1). Le halo lumineux, dénommé chevelure, entourant son noyau est vert turquoise. Émergeant de cette chevelure, la longue trainée lumineuse, appelée queue, est bleue. Les comètes possèdent souvent une deuxième queue blanchâtre. Que disent les couleurs des comètes, et... Lire la suite

Les couleurs des plages de sable : blond, blanc … mais aussi orange, rouge, rose, vert, noir

Après une longue période de confinement, quel bonheur de retrouver les plages de sable fin ! Le plus souvent, leur couleur est blonde avec diverses nuances. Peut-être aurez-vous la chance d’assister à la réalisation de fresques éphémères (Beach Art) sur le sable à marée basse qui mettent à profit des contrastes de lumière (Fig. 1). Le sable peut encore prendre bien d’autres couleurs : blanc, orange, rouge, rose, vert, noir… Il y en a pour tous les goûts. Partons à la découverte de... Lire la suite

L’étonnante fonction de l’iridescence de certains coléoptères : le camouflage !

L’iridescence des coléoptères a de tout temps intrigué et fasciné les hommes. Ces véritables bijoux vivants eurent une haute valeur symbolique dans l’Égypte ancienne et servirent à la décoration de textiles en Asie, puis en Angleterre à l’époque victorienne. Les couleurs vives et chatoyantes de ces coléoptères attirent en effet immédiatement le regard. Cependant, dans la nature, l’iridescence peut contribuer à leur dissimulation vis-à-vis de prédateurs, ce qui est contre-intuitif. C’est pourtant ce qu’ont démontré des chercheurs anglais de l’Université... Lire la suite

Le confinement de la couleur et la saga des quarks

Contrairement aux humains, les quarks adorent vivre en confinement ! Ce nom évoquera pour certains les fromages à pâte fraiche d’origine allemande et slave, ou pour d’autres, des personnages de la série de science-fiction Star Trek. Et pour les scientifiques, il s’agit de particules élémentaires, omniprésentes dans la matière : tout ce que vous voyez, touchez, goûtez est constitué de quarks car ils règnent en maîtres dans les noyaux des atomes. Pour décrire le comportement des quarks – qui ne vivent jamais... Lire la suite