Archives mensuelles: décembre 2018

 

Des guirlandes de Noël embellies de LED

21.12.2018 | par Bernard Valeur | 0 Commentaires

Un sapin de Noël sans guirlande lumineuse, c’est comme une journée sans soleil ou un jardin sans fleurs. Les guirlandes sont en général constituées de LED (Fig. 1), ces lampes miniatures présentes dans les décorations de toutes sortes. Mais ce n’est là qu’une infime partie de leurs applications : elles sont mises en œuvre dans les indicateurs lumineux, la signalisation routière, les panneaux d’information, les phares d’automobiles, etc. Dans le domaine de l’éclairage, les LED blanches constituent une véritable révolution. Les... Lire la suite

Poumon vert et poumon bleu dans l’air du temps

14.12.2018 | par Bernard Valeur | 1 Commentaires

« C’est du poumon que vous êtes malade… le poumon, le poumon, vous dis-je »1 ?  Aujourd’hui, le malade n’est plus imaginaire, c’est bel et bien notre planète qui souffre. Mais quel est donc le poumon qu’on lui attribue, et qui mérite des soins attentionnés ? Le poumon vert, direz-vous, les grandes forêts, surtout la forêt amazonienne. D’où vient une telle idée ? Est-elle justifiée ? Le poumon de notre planète n’est-il pas plutôt bleu ? Poumon et photosynthèse : quelles analogies ? Un poumon, les forêts ? Voilà une métaphore... Lire la suite

L’iris des yeux : de la séduction à la biométrie

09.12.2018 | par Bernard Valeur | 0 Commentaires

« Seuls les yeux ne vieillissent jamais, l'âge passe et ne touche pas le regard », dit le poète marocain Tahar Ben Jelloun. En effet, les couleurs et la texture de l’iris d’un adulte n’évoluent quasiment pas au cours du temps et sont spécifiques de chaque individu (Fig. 1). D’où l’idée d’utiliser l’iris pour l’authentification biométrique, en un clin d’œil, avec une fiabilité nettement supérieure à celle des empreintes digitales. Certains smartphones se déverrouillent en scannant l’iris de leur propriétaire. D’où viennent... Lire la suite

À la recherche de la rose bleue

01.12.2018 | par Bernard Valeur | 0 Commentaires

« Rêver un impossible rêve »1 : doit-on ainsi formuler la quête de la rose bleue ? Cette rose, symbole de l’inaccessible, n’existe pas à l’état naturel. Certes, prosaïquement, il est possible de teinter artificiellement une rose blanche coupée en ajoutant un colorant bleu dans l’eau du vase (Fig. 1). Mais que faire pour voir éclore une vraie rose bleue ? C’est le défi que des chercheurs australiens et japonais ont relevé grâce à des manipulations génétiques, sans toutefois atteindre l’objectif d’un bleu franc. Un... Lire la suite