golse

 

Autisme : l’obscurantisme contre-attaque

Publié 25.05.2016 par Franck Ramus

Monsieur le Président de la République, Nous nous adressons à vous une nouvelle fois, dans des circonstances similaires à la précédente, dans le but de contrer une campagne concertée de désinformation sur l’autisme de la part d’un certain nombre d’organisations représentant une partie de la psychiatrie française. Les recommandations de bonne pratique de la Haute Autorité de Santé (2012), puis le 3ème plan autisme et l’attitude résolue du secrétariat d’état aux personnes handicapées, pouvaient laisser penser que la France avait... Lire la suite

Les psychanalystes français distinguent-ils vraiment l’autisme de la psychose infantile?

Publié 02.11.2015 par Franck Ramus

A propos de la réponse de Mme Marie Dominique Amy à l'article du Figaro du 1er avril 2013. Sur la base d'un seul exemple, Mme Amy conteste le diagnostic tardif des enfants autistes en France. Pourtant, le chiffre avancé par la journaliste (6 ans) est très voisin de celui ressortant de la dernière enquête disponible à la date de l'entretien(5 ans et demi; enquête Doctissimo-Fondamental publiée le 28 mars 2013), même si la situation tend à s'améliorer (4 ans et... Lire la suite

Réponse à l’article de Bernard Teper sur la question de l’autisme

Publié 09.05.2014 par Franck Ramus

Réponse à l’article de Bernard Teper publié sur Respublica le 8 mai 2014, sur la question de l’autisme Dans un article portant sur la sécurité sociale, M. Bernard Teper fait un argumentaire en 14 points. Je réponds ici au premier point qui concerne l’autisme. Bernard Teper : « Alors qu’une étude suédoise montre que l’autisme est dû à plus de 50 % à l’acquis (et donc l’environnement), la ministre Marie-Arlette Carlotti, la Haute autorité de la santé (HAS, spécialiste des conflits d’intérêts), les... Lire la suite

Réponse à l’éditorial de Bernard Golse dans le Journal International de Médecine

Publié 30.09.2013 par Franck Ramus

Texte soumis le 15/09/2013 et publié comme éditorial par le Journal International de Médecine le 19/10/2013, en réponse à l'éditorial publié par ce même journal le 14/09/2013. Dans son éditorial du 14 septembre 2013 dans le Journal International de Médecine, M. Golse commence par regretter que l’année 2012 ait été « une authentique catastrophe à l’égard de la psychanalyse ». Se faisant, il révèle sa préoccupation première, à savoir la survie de la psychanalyse, bien plus que le sort des enfants autistes.... Lire la suite

Questions à propos de l’intervention de Bernard Golse sur RTL le 2 avril 2013

Publié 09.04.2013 par Franck Ramus

Cher M. Golse,J'ai écouté avec intérêt l'émission du 2 avril sur RTL dans laquelle vous interveniez sur l'autisme infantile. Certains de vos propos m'ont interpellé et je vous saurais gré de me donner quelques informations supplémentaires. Vous dites: "Les cognitivistes nous ont montré, il y a 10 ou 20 ans, (...) que pour pouvoir ressentir qu'un objet ne fait pas partie de nous, qu'un objet est extérieur à nous (...), il faut pouvoir le percevoir par plusieurs canaux sensoriels simultanément,... Lire la suite

Dans l’autisme, tout ne marche pas, même si on met le paquet

Publié 20.12.2012 par Franck Ramus

Dans Libération du 14/02/2012, Bernard Golse affirmait: "Dans l'autisme, rien n'est validé, tout marche si on met le paquet, c'est l'intensité de la prise en charge qui compte". Dans mes questions à Bernard Golse du 17/02/2012 (qui n'ont jamais reçu de réponse), je l'interpellais particulièrement sur la 1èrepartie de l'affirmation selon laquelle rien n'est validé. Il se trouve qu'une étude récente permet également de discuter la 2ème partie de son affirmation selon laquelle " tout marche si on met le... Lire la suite

Questions à Bernard Golse

Publié 17.02.2012 par Franck Ramus

Cher collègue, Vous êtes récemment intervenu dans de nombreux médias, et notamment dans Libération (le 13/02/2012) et dans le Magazine de la santé sur France 5 le 14/02/2012. Vous regrettez la polarisation du débat entre la psychanalyse et les autres approches. Je trouve personnellement que ce débat n'a pas lieu, car les argumentaires sont produits en parallèle et se rencontrent rarement. Par exemple, France 5 vous a interviewé sans aucun contradicteur. Libération juxtapose vos propos à ceux d'un responsable associatif,... Lire la suite

« Dans l’autisme, rien n’est validé, tout marche si on met le paquet… »

Publié 14.02.2012 par Franck Ramus

"... c'est l'intensité de la prise en charge qui compte". Bernard Golse, cité dans Libération par Eric Favereau, 13/02/2012. Si Bernard Golse a réellement prononcé cette phrase*, il est important de souligner qu'il s'agit d'une affirmation incorrecte. Il est faux que dans l'autisme rien ne soit validé, il y a eu de nombreux essais cliniques qui ont montré l'efficacité significativement supérieure aux soins courants de certaines méthodes éducatives (notamment ABA, ESDM)**. Et il est faux que tout marche, puisque qu'un... Lire la suite