médecine

 

Lettre ouverte à la revue Prescrire

Publié 09.06.2013 par Franck Ramus

Lettre adressée à Mme Anne Americh, revue Prescrire, suite à son courriel en réponse à mon interpellation dans l'un de mes articles précédents, dans lequel j'écrivais: "Est-ce par simple ignorance, ou par malhonnêteté, que l'auteur anonyme de cet article dans la revue Prescrire passe sous silence la trentaine d'essais cliniques et les méta-analyses publiés dans les revues scientifiques internationales, établissant la supériorité de ces interventions éducatives et comportementales sur un certain nombre d'interventions ou de situations contrôles? Cf. les références... Lire la suite

Colloque « la psychiatrie et la psychologie fondées sur des preuves »

Publié 04.03.2013 par Franck Ramus

Samedi 6 avril 2013 Salle Dussane, Ecole Normale Supérieure, 45 rue d’Ulm, 75005 Paris.  Organisation : Franck Ramus et Tiziana Zalla, Institut d’Etude de la Cognition, Ecole Normale Supérieure. En France, une partie de la psychiatrie et de la psychologie restent encore isolées: 1) des progrès considérables des connaissances accumulés ces dernières décennies grâce aux sciences cognitives et aux neurosciences, 2) des meilleures pratiques cliniques développées au niveau international, et 3) de la culture de l’évaluation des traitements et des pratiques... Lire la suite

Lettre à la revue Que Choisir

Publié 25.10.2012 par Franck Ramus

Que Choisir Courrier des lecteurs 233 boulevard Voltaire 75011 Paris 25 octobre 2012 Madame/Monsieur, Adhérent et lecteur fidèle de Que Choisir, j'apprécie particulièrement vos analyses rigoureuses sur les questions de santé, comme votre récent dossier sur le dépistage du cancer du sein, solidement argumenté sur la base d'essais cliniques et de méta-analyses publiés dans les revues internationales expertisées par les pairs. Je suis donc d'autant plus déçu de constater que vous ne procédez pas avec la même rigueur en ce... Lire la suite

Le guide du handicap cognitif

Publié 21.10.2012 par Franck Ramus

La loi du 11 Février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapée définit le handicap ainsi :« Constitue un handicap, au sens de la présente loi, toute limitation d'activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d'une altération substantielle, durable ou définitive d'une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d'un poly handicap ou d'un trouble de santé... Lire la suite

Peut-il y avoir une exception française en médecine?

Publié 14.09.2012 par Franck Ramus

Texte publié sur Lemonde.fr, 26/09/2012. Imaginez que dans une spécialité médicale, n'importe laquelle, disons, par exemple, la diabétologie, les spécialistes français s'honorent d'avoir une classification des maladies franco-française. Une classification basée sur des idées sur les causes du diabète différentes de celles communément acceptées dans la recherche médicale internationale, et conduisant à définir les multiples formes de diabète différemment des critères préconisés dans la Classification Internationale des Maladies éditée par l'Organisation Mondiale de la Santé. Qu'en penseriez-vous? Aimeriez-vous être soigné(e)... Lire la suite

L’autisme: trouble mental ou handicap?

Publié 29.08.2012 par Franck Ramus

L'affirmation selon laquelle "l'autisme n'est pas un trouble mental, mais un handicap" émane le plus souvent des familles, pour des raisons qui peuvent inclure: Mauvaise image, connotation péjorative des termes de trouble mental ou maladie mentale, assimilés à la "folie"; connotation relativement plus neutre du terme handicap; Rejet de la psychiatrie secondaire aux mauvais traitements infligés par des psychiatres et d'autres personnels de santé incompétents; L'idée selon laquelle l'autisme n'est pas une pathologie mais une simple différence; Le fait que... Lire la suite

De quoi je me mêle

Publié 28.07.2012 par Franck Ramus

Régulièrement sur les forums de discussion ma démarche critique et mes compétences à parler de psychanalyse sont mis en cause. Typiquement, on s'interroge: de quel droit ce chercheur, qui n'est ni psychanalyste, ni même clinicien d'aucune forme que ce soit, se permet-il de critiquer, de prôner des formes d'évaluation qui sont peut-être valables dans son domaine, mais qui sont totalement inadaptées à la psychanalyse? De quel droit parle-t-il de pratiques cliniques alors qu'il est lui-même incapable  de s'occuper d'un patient?... Lire la suite

Troubles DYS: proposition d’une intervention interministérielle pour le repérage, le diagnostic et l’accompagnement des enfants et des adultes DYS

Publié 08.05.2012 par Franck Ramus

4 urgences pour un « plan DYS » Une définition du handicap cognitif valable partout L’avenir des Centres référents Un meilleur accueil des enfants DYS à l’école Lancement d’un plan interministériel Lire le détail des 4 urgences et les 16 mesures proposées pour un plan interministériel sur le site de la FFDys. ... Lire la suite

Vraies limites et faux problèmes des classifications internationales des troubles mentaux

Publié 02.05.2012 par Franck Ramus

Parmi les nombreux stratagèmes qu'utilisent les psychanalystes pour tenter d'échapper aux évaluations de leurs pratiques, un argument qui revient souvent est la contestation des catégories diagnostiques définies dans les classifications internationales. Selon eux, comme ils ne reconnaissent pas la validité de ces catégories, ils ne peuvent pas se couler dans le moule de la recherche internationale sur les troubles mentaux, ni en termes de recherche fondamentale, ni en termes de recherche clinique, et par conséquent on ne peut les évaluer... Lire la suite