Archives mensuelles: mars 2016

 

Police montée

Publié 26.03.2016 par Didier Nordon

Doter les policiers de motos puissantes ne serait d'aucun bénéfice contre la délinquance informatique. Les policiers à cheval ne sauraient intercepter une vedette chargée de marchandises de contrebande en train d'approcher les eaux nationales. Bref, il faut que le moyen utilisé par le poursuivant ait un minimum d'homogénéité avec le moyen utilisé par le poursuivi. Mais cela explique-t-il que, dès qu'un type d'engin se répand, des policiers soient aussitôt visibles dans les rues, dotés de cet engin ? On en... Lire la suite

Tout vient à point…

Publié 16.03.2016 par Didier Nordon

Andrew Wiles a joué de malchance, lorsqu'il a démontré le théorème de Fermat, fin 1994. Il était trop vieux pour recevoir la médaille Fields. Et il était trop jeune pour recevoir le prix Abel, vu que celui-ci n'existait pas : il a été décerné pour la première fois en 2003. Wiles a dû attendre 2016, soit 13 ans après la création du prix et 22 ans après son exploit, pour être récompensé. Une boutade court à propos du prix Nobel. Pour... Lire la suite

Certain de ne pas l’être

Publié 11.03.2016 par Didier Nordon

Lu dans Le Monde du 11 mars 2016 : « Une chose est sûre : l’héritage d’un artiste peut être une manne, mais rarement une sinécure ». Sans doute, certains savoureront-ils l’art avec lequel le journal marie un paradoxe de la logique avec un paradoxe de la condition humaine. Il annonce une certitude qui est une incertitude - mais personne n’ira le contredire : on n’est sûr de rien, en ce bas monde, sinon que nul n’est sûr de rien.... Lire la suite

Et s’il n’en reste qu’un…

Publié 01.03.2016 par Didier Nordon

Outre la philosophie des sciences, on pratique la philosophie de telle ou telle science : la chimie, la physique, la biologie, les neurosciences, les mathématiques, la logique, etc. Même si cet éclatement reflète celui des sciences, dont chacune pose des questions propres, il serait dommage que la philosophie se spécialise trop. Une philosophie éclatée imite les sciences, alors qu’elle nous enrichit plus en étant autre. Qui, sinon elle, est apte à déceler le général sous le particulier ? L’omniprésence du... Lire la suite