L'auteur : Didier Nordon

Avatar of Didier Nordon

Didier Nordon est venu au monde dans un département aujourd'hui disparu, la Seine, et a fait une multiplication exacte le jour même de sa naissance, puisqu'elle a eu lieu le 23.2.46.
Ainsi voué aux nombres, il ne pouvait, vingt et quelques années plus tard, que rejoindre Bordeaux, ville célèbre pour l'équipe de théorie des nombres qui y travaille.
Depuis, il a eu largement le temps de s'intéresser à d'autres sujets, dont ce blog donne un aperçu.

 

Tous ses articles

 
 

Discutabilité

09.04.2019 | par Didier Nordon | 1 Commentaires

Qu’est-ce qui fait la vie intellectuelle, sinon la discussion ? Donner au mot « discutable » une connotation négative, c’est révéler qu’on aspire à prononcer des énoncés que nul n’a le droit de contester. Quel état d’esprit de dictateur ! La philosophie des sciences fait grand cas du principe de falsifiabilité. Les sciences ne sont pas si spécifiques. Dans la vie courante, dans la vie intellectuelle, on peut introduire un analogue de la falsifiabilité. Il y a des arguments présentés... Lire la suite

Doute à la Samaritaine

10.03.2019 | par Didier Nordon | 0 Commentaires

Mettre en doute n’est pas une mince affaire. Du temps de Copernic puis de Galilée, mettre en doute le géocentrisme était difficile intellectuellement et dangereux physiquement. Mettre en doute est on ne peut plus aisé. De nos jours, jeter la suspicion sur toute information qui met à mal vos convictions se fait beaucoup : c'est plus facile que réviser ses préjugés. Non que notre époque soit pire que celles de Copernic et de Galilée. De tout temps, des gens courageux,... Lire la suite

Avec quelle précision peut-on mesurer quelque chose qui n’existe pas ?

01.01.2019 | par Didier Nordon | 3 Commentaires

Des physiciens définissent la seconde avec une précision qui, selon l’expression consacrée, défie l’entendement : elle est « la durée de 9 192 631 770 périodes de la radiation correspondant à la transition entre les deux niveaux hyperfins de l’état fondamental de l’atome de césium 133 » (j’espère avoir recopié correctement). Des physiciens expliquent que le temps n’existe pas. N’entrons pas ici dans leurs arguments, même si la lecture de ceux-ci est presque une récréation à côté de la lecture... Lire la suite

Un conte de Noël qui ne finit pas bien

22.12.2018 | par Didier Nordon | 0 Commentaires

Imaginons que tous les chercheurs, penseurs, philosophes, etc. soient d’une bonne volonté parfaite les uns envers les autres. Jamais de concurrence entre eux, ni d’affrontements ; loin de mésestimer les voies trop différentes de la sienne, chacun les considère comme des richesses dont il peut se nourrir ; tous se sentent unis par leur but commun : mieux connaître le monde. Par exemple, le rationaliste, matérialiste athée, et le religieux s’estiment, ressentent chacun le besoin du point de vue de... Lire la suite

Vrai mensonge = fausse vérité

14.12.2018 | par Didier Nordon | 0 Commentaires

Deux négations valent une affirmation : si, dans une phrase, on remplace deux termes par leurs contraires, le sens de la phrase ne change pas. Par exemple, « Je pense ne pas lire ce livre » et « Je ne pense pas lire ce livre » sont à peu près synonymes. Révéler que « X n’a pas que des amis » laisse entendre que « X n’a que des ennemis ». En disant à un importun : « Je m’occupe... Lire la suite

Une question bien conçue

16.11.2018 | par Didier Nordon | 0 Commentaires

Le néant est inconcevable, l’infini est inconcevable. L’éternité est inconcevable. Que le temps ait eu un début est inconcevable. Que le temps doive avoir une fin est inconcevable. L’existence de la matière, l’origine de la vie, sont inconcevables. La mort est inconcevable, l'immortalité est inconcevable. Le surgissement de l'Univers est inconcevable, son existence de toujours et à jamais est inconcevable. Etc. L'homme en est-il donc réduit au mutisme de l'effroi ? Non, il lui reste le choix de la formulation... Lire la suite

Soyons sclérosés !

04.11.2018 | par Didier Nordon | 1 Commentaires

Vient un âge où on renonce à essayer un sport qu’on n’a jamais pratiqué. Un vieux qui se mettrait soudain au ski ou au roller aurait plus de perspectives de fractures que de plaisirs. La plupart des vieux s’abstiennent. Et nul ne leur reproche cette réaction de bon sens. Pourquoi ce qui vaut pour le corps ne vaudrait-il pas pour l’esprit ? En se mettant aux théories que de plus jeunes viennent de mettre au point, un vieux risquerait de... Lire la suite

A titre d’entraînement

12.10.2018 | par Didier Nordon | 0 Commentaires

On ne sait jamais ce qui peut arriver dans la vie. Parfois, rien de tel qu'un raisonnement spécieux pour se sortir d'une difficulté. Il faut donc s'entraîner à la chose. Voici. Si vous proposez votre œuvre à dix personnes et que cinq d'entre elles se montrent intéressées, c'est magnifique. Rares sont les artistes ou les penseurs qui peuvent se targuer de retenir l'attention de la moitié du public auquel ils s'adressent. Si vous proposez votre œuvre au monde entier, et... Lire la suite

Pour aborder du bon pied la rentrée universitaire

24.08.2018 | par Didier Nordon | 0 Commentaires

Quelques raisons, parmi d'autres, justifiant le rôle d’un universitaire qui ne publie pas. (On ne s'étonnera pas de leurs contradictions : c'est la vie !) L'extrême spécialisation des articles publiés tend à faire éclater les disciplines ; celui qui se consacre à prendre connaissance de ces articles et à s'en faire l'écho peut redonner de la cohérence à sa discipline. Il ne croit pas que ses publications sont capitales, puisqu'il n'en fait pas, et introduit ainsi un peu de réalisme... Lire la suite

Démonstrations par le langage

06.08.2018 | par Didier Nordon | 1 Commentaires

Lorsqu’un problème de géométrie fait construire un point intérieur à un segment et le désigne par la lettre M, les mauvais élèves - ayant constaté que M est le nom usuel des milieux de segments - concluent aussitôt que M est le milieu du segment. Les mathématiciens réprouvent ces « démonstrations par le langage », mais je les soupçonne d’en commettre. Par exemple, l’ensemble infini {1, 2, 3...} ayant reçu le nom d’ensemble des entiers naturels, certains semblent en déduire... Lire la suite