Biais de confirmation

29.12.2017 par Didier Nordon, dans Uncategorized

Les médias déplorent volontiers le « biais de confirmation » : de ce qu’ils disent, nous retenons ce qui conforte nos préjugés et occultons ce qui les contredit.
Comme s’ils étaient innocents dans l’affaire ! Imaginons qu’ils soient rigoureux, s’interdisent emballements, manipulations et désinvolture, ne publient que des informations dûment vérifiées, ne fassent jamais de commentaires tendancieux - bref, soient aussi proches du vrai qu’il est humainement possible de l’être. Alors, nous aurions du respect pour eux. Cela ne suffirait certes pas à ce que nous soyons tous, à notre tour, respectueux de toutes les vérités énoncées par eux. Mais quand même, nous serions moins incités à nous autoriser les cécités qui nous arrangent.
Pourquoi avoir des scrupules vis-à-vis de ce que nous trouvons dans les médias alors que, des scrupules, nous savons que les médias n’en ont guère ? Lorsque nous pratiquons le biais de confirmation, nous leur rendons la monnaie de leur pièce.


Un commentaire pour “Biais de confirmation”

  1. Jean Répondre | Permalink

    Très juste, les journalistes des médias ne se rendent pas bien compte à quel point leurs propos sont décrédibilisés. Je ne regarde plus les réunions d'experts qui viennent nous parler d'économie, de politique ou autre, ce sont toujours les même et toujours la pensée unique. Les contradicteurs sont bâillonnés.

    Quand on regarde quel sont les propriétaires de 90% de nos médias on trouve systématiquement des milliardaires, des grands familles et même des banques. Cela devrait donner à réfléchir. Il n'y a aucune pluralité a part les gens extrêmement riches personne des différentes catégories de la population ne sont représentés.
    Les dés sont pipés. Et dire qu’ils vont faire la chasse aux Fake News sur le net ! C’est chez eux qu’il faudrait vérifier.

    Un grand merci pour votre article

Publier un commentaire