Certain de ne pas l’être

11.03.2016 par Didier Nordon, dans Uncategorized

Lu dans Le Monde du 11 mars 2016 : « Une chose est sûre : l’héritage d’un artiste peut être une manne, mais rarement une sinécure ».
Sans doute, certains savoureront-ils l’art avec lequel le journal marie un paradoxe de la logique avec un paradoxe de la condition humaine. Il annonce une certitude qui est une incertitude - mais personne n’ira le contredire : on n’est sûr de rien, en ce bas monde, sinon que nul n’est sûr de rien. En particulier, l’héritier d’un artiste n'est pas sûr de ce qui l'attend. C'est sûr !
Pour ma part, je préfèrerais que les journaux raffolent moins des formules toutes faites, et s'y laissent moins aller. Car une chose est sûre : dans leurs articles, quel qu’en soit le sujet, ils abusent du recours à la formule « une chose est sûre ».

Publier un commentaire