Doute à la Samaritaine

10.03.2019 | par Didier Nordon | Uncategorized

Mettre en doute n’est pas une mince affaire. Du temps de Copernic puis de Galilée, mettre en doute le géocentrisme était difficile intellectuellement et dangereux physiquement.
Mettre en doute est on ne peut plus aisé. De nos jours, jeter la suspicion sur toute information qui met à mal vos convictions se fait beaucoup : c'est plus facile que réviser ses préjugés.
Non que notre époque soit pire que celles de Copernic et de Galilée. De tout temps, des gens courageux, après réflexion, mettent en doute quelque idée reçue à leur époque. Et de tout temps, des conformistes mettent en doute a priori ce qui risque de démolir leurs idées reçues.
On peut dire du doute ce qu’on disait du magasin de la Samaritaine : on y trouve tout.

Publier un commentaire