Des économies à gogo

06.03.2018 par Didier Nordon, dans Uncategorized

Des chercheurs de Manchester ont découvert que la principale source de gaspillage dû aux bouilloires réside dans le fait que les utilisateurs font bouillir trop d’eau. S’ils ne faisaient bouillir que ce dont ils ont besoin, leurs émissions de dioxyde de carbone diminueraient d’un tiers (Pour la Science, mars 2018).
D’accord : les utilisateurs devraient ne mettre dans les bouilloires que la stricte quantité d’eau nécessaire. Mais pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? Les rouleaux de papier peint devraient être conçus de façon que, quand on tapisse une pièce, on ne soit jamais contraint d’entamer un rouleau dont on n’a pas besoin en entier. De même, les fabricants devraient s’arranger pour que les pots de peinture soient vides au moment exact où la pièce est achevée. Les coupons de tissu devraient être prévus pour qu’il n’y ait jamais aucune chute lorsqu’on y taille un vêtement. Etc.
Un monde dans lequel toutes les opérations tomberaient juste, sans qu’il y ait jamais de reste - que d’économies ! En plus, cela rendrait la théorie des nombres infiniment facile.

Publier un commentaire