Gare à la pangoline !

11.03.2020 | par Didier Nordon | Uncategorized

Ni « maladie à coronavirus » ni « covid 19 » ne sont vraiment passés dans l’usage commun pour désigner l’affection qui tient aujourd’hui la vedette. C’est tout juste si les gens ne prennent pas « covid 19 » pour le nom du virus. Il faut donc un nom plus parlant pour désigner la maladie.
Je propose : la pangoline, en référence à l’animal soupçonné d’avoir transmis le virus à l’homme.
Qu’on ne vienne pas objecter que le mot pangoline, charmant comme un air de mandoline, est inapproprié pour un objet aussi peu charmant qu’une maladie. Combien de maladies affreuses portent des noms rigolos ! Béribéri, saturnisme, danse de Saint-Guy, coqueluche, scarlatine... Et l’agent pathogène lui-même - le coronavirus - ne se gêne pas pour porter un nom offrant à l’oreille un savoureux arc-en-ciel de voyelles.
Quant aux militants anti-spécistes, ils auraient tort de s’offusquer de voir le nom d’un animal associé à une maladie. D’Alzheimer à Zollinger, nombre de médecins n’ont trouvé d’autre moyen, pour connaître les honneurs de l’immortalité, que de donner leur nom à une maladie ou à un syndrome. Pourquoi ce qui est flatteur pour un médecin ne le serait-il pas pour un pangolin ?


Un commentaire pour “Gare à la pangoline !”

Publier un commentaire