Les mathématiques au secours de M. Macron

28.01.2020 | par Didier Nordon | Uncategorized

On raconte que, un jour, Hadamard se rendait en train à un congrès de mathématiques. Il partageait son compartiment avec des collègues bruyants. Or Hadamard, fatigué, voulait dormir. Il leur proposa donc une jolie petite colle mathématique, bien retorse. Pour la résoudre, lesdits collègues se plongèrent aussitôt dans la plus intense réflexion. Le silence se fit et Hadamard put se reposer.
On raconte aussi que la conjecture de Syracuse fut imaginée par les mathématiciens soviétiques qui voulaient paralyser leurs concurrents américains. D’une apparence on ne peut plus simple mais, en réalité, d’une difficulté on ne peut plus diabolique, cette conjecture ensorcelle quiconque se frotte à elle : il ne peut plus penser à rien d’autre.
On raconte enfin que M. Macron ne parvient pas à faire obéir M. Villani. Voici comment il devrait s’y prendre. Qu’il concocte un problème mathématique particulièrement bien canulé, quelque question fort difficile relevant de la spécialité de M. Villani. Qu’il la lui propose l’air de rien avec une phrase du genre « Tu dois savoir faire ce truc-là, toi ». M. Villani, repris par son vieux démon, oubliera aussi sec la course à la mairie de Paris et M. Macron sera débarrassé de cette forte tête.

Publier un commentaire