Loi de Hofstadter et tourbillon du monde

23.07.2018 par Didier Nordon, dans Uncategorized

Une grande corvée de nettoyage domestique m’attendait ce matin. J’ai informé mon entourage que j’en aurais pour une heure. Ce faisant, je tenais compte de la « loi de Hofstadter » : « tout prend plus longtemps que prévu, même si on a tenu compte de la loi de Hofstadter ». En prévoyant une heure, j’espérais m’en tirer avec deux heures de corvée.
Bilan : la corvée m’a pris trois à quatre heures.
Conclusion de l’expérience. Que la loi de Hofstadter soit inéluctable est un bienfait. Si, vraiment, existait un moyen de la déjouer et de prévoir la durée réelle que va prendre une corvée, on ne cesserait de remettre à plus tard. Même indispensable, elle ne se ferait jamais.
Bien sûr, la loi vaut aussi pour les œuvres en tout genre. Combien seraient restées dans les limbes si l’auteur avait imaginé le nombre d’années que leur réalisation allait exiger !
Un monde où on pourrait échapper à la loi de Hofstadter ? Il n’y aurait ni corvée, ni chef-d’œuvre, ni œuvre médiocre, ni rien ! Personne ne se lancerait jamais dans quoi que ce soit. Quel calme…

Publier un commentaire