Résoudre des problèmes dépourvus de solution

21.12.2019 | par Didier Nordon | Uncategorized

L’enseignement des mathématiques nous a habitués à une distinction tranchée entre problèmes ayant une solution (ou plusieurs) et problèmes n’en ayant aucune. Si je cherche des carrés d’entiers strictement positifs dont la somme est un carré, j’en trouverai. Si je cherche des cubes d’entiers strictement positifs dont la somme est un cube, j’aurai beau insister, je n’en trouverai pas. Personne ne peut contester cela.
Aucun problème politique n’a de solution en ce sens que, quelle que soit la voie choisie, certains pourront la contester, démontrer qu’elle est mauvaise, qu’elle ne règlera rien, pose plus de problèmes qu’elle n’en résout, etc.
Mais en politique, contrairement aux mathématiques, on doit trouver des solutions aux problèmes même s’ils n’en n’ont pas ! Nos politiques ont-ils fait trop de mathématiques ? En tout cas, lorsqu’ils proposent une solution, ils se croient tenus d’afficher une assurance qui ne serait justifiée que chez les mathématiciens. Je rêve d’un candidat aux élections osant annoncer : « La voie que je propose n’est pas parfaite, fera des mécontents, mais j’espère que ceux-ci seront moins nombreux que les heureux. Et je suis prêt à modifier cette solution au fur et à mesure que sa mise en application révélera ses défauts ». Hélas, qui ira voter pour un programme pareil ?!

Publier un commentaire