Un critère utile

23.01.2016 par Didier Nordon, dans Uncategorized

Même s’il s’agit de raconter une histoire compliquée ou d’exposer une théorie difficile, le lecteur apprécie, en général, que l’auteur n'accumule pas à plaisir les passages obscurs ou cryptiques. Il y a une exception, cependant : les mathématiques. Une démonstration que le lecteur comprendrait sans peine serait considérée comme « triviale », et apporterait plutôt du mépris que de la gloire à son auteur.
Voici donc un critère pour déterminer si un texte relève des mathématiques. Si vous le jugez difficile à lire et que cela vous paraît déplorable, ou bien si vous le jugez facile et que cela vous paraît louable, il s'agit d'un texte non mathématique. Si vous le jugez facile à lire et que cela vous paraît déplorable, ou bien si vous le jugez difficile et que cela vous paraît louable, c'est un texte mathématique. Au travail !

Publier un commentaire