Vaine citation

19.01.2018 par Didier Nordon, dans Uncategorized

C'est devenu un passage obligé pour quiconque disserte sur le temps que de citer saint Augustin : “ Qu'est-ce que le temps ? (…) Si personne ne me pose la question, je le sais ; si quelqu'un pose la question et que je veuille expliquer, je ne sais plus ".
Pourtant, la remarque de saint Augustin est tellement générale que je doute de sa pertinence en tant que réflexion sur le temps. On peut en effet l’accommoder à à peu près toutes les sauces. “ Qu'est-ce que la vérité/ la vie/ la matière/ la lumière/ l'homme/ l'art/ l'animal/ le monde/ une langue/ la musique/ la littérature/ un nombre/ l'espace ? Si personne ne me pose la question, je le sais ; si quelqu'un pose la question et que je veuille expliquer, je ne sais plus ".
Plus intéressant que citer saint Augustin, finalement, serait de chercher un substantif auquel sa remarque ne puisse pas être appliquée.


4 commentaires pour “Vaine citation”

  1. Jacques PRESTREAU Répondre | Permalink

    Qu'est-ce que l'oubli ?

    Si personne ne me pose la question, je le sais ; si quelqu'un pose la question et que je veuille expliquer, je ne sais plus.

  2. bleubv Répondre | Permalink

    Si c'est pour montrer que le concept a fait des progrès depuis ce 5ème siècle chrétien, où la terre était immobile eu centre de l'"espace", alors la citation n'est peut-être pas vaine. Car il semble que de nos jours, nous ne nous en sommes pas réellement sorti, la science ayant reformulé le problème par une sorte de nouvelle Trinité de "Espace-Temps-Énergie".

    En effet, dans les débats autour la question du temps, il semble qu'on peut aujourd'hui répondre par une mise en lien, mais pas (encore) une définition. Le temps est indubitablement lié à l'énergie, dans ce sens où l'énergie d'un système isolé se conserve dans le temps. Mais alors qu'est-ce que l'énergie ? Et bien c'est la mesure des transformations dans ce système dont le temps lui impose d'être constante si ce dernier est isolé. Devant ce triptyque circulaire affolant, une multitude de questions : le temps passe-t-il sans échange d'énergie ? Ou sont-ce les échanges d'énergie qui font que le temps passe ? Quel est le moteur du temps ? Comment appréhender le concept d'inertie, qui est le postulat le plus troublant de la physique? L'inertie porte en soit l'espace (et sa courbure), de l'énergie (cinétique); porte-t-elle aussi le temps ? Ou est-ce du temps qu'émerge l'inertie ?

  3. courbis Répondre | Permalink

    Je suis d'accord avec votre observation, je me demande souvent (enfin, pas tous les jours quand même, sachant qu'il n'y a pas de réponse) ce que comprendre veut dire : je pense d'ailleurs que le substantif que vous cherchez n'existe pas...

Publier un commentaire