Mots de science

 

La contraction des longueurs en relativité : au-delà de M. Tompkins

Publié 17.03.2017 par Richard Taillet

Lorsqu’on s’intéresse à la relativité restreinte, on est assez vite confronté au phénomène déroutant de contraction des longueurs. Il est souvent résumé par la phrase « les objets en mouvement semblent raccourcis dans la direction de leur déplacement ». Cette formulation est parfois illustrée par un schéma tiré de, ou inspiré par, les dessins de John Hookam que l’on trouve dans « M. Tompkins au pays des merveilles », roman de vulgarisation de George Gamow : un personnage qui passe à... Lire la suite

Réflexion : l’illusion de la simplicité

Publié 07.03.2014 par Richard Taillet

Les physiciens sont souvent invités à devoir expliquer des choses complexes de façon simple et rapide (expliquer la dualité onde-corpuscule ou la contraction relativiste des longueurs). La tâche est impossible et la question divise ceux qui refusent de le faire, par souci d'intégrité scientifique, et ceux qui acceptent de sacrifier la rigueur pour tenter de faire passer, tout de même, quelque chose. Je ne vais pas ici entrer dans ce débat, mais plutôt tenter de l'illustrer avec une situation plus... Lire la suite

En route vers l’infiniment moyen… et au-delà !!

Publié 10.09.2013 par Richard Taillet

« De l'infiniment grand à l'infiniment petit ! », « Voyage entre les deux infinis »... Qui n'a pas entendu ces expressions censées nous faire rêver (?), dans le cadre de conférences, d'articles de vulgarisation, ou dans la bouche de scientifiques s'exprimant dans les médias ? L'infiniment grand est censé évoquer l'astrophysique, la cosmologie, alors que l'infiniment petit renverrait à la physique des particules, des constituants élémentaires. Ces termes sont surtout infiniment dénués de sens. Ils n'apportent aucune lumière sur... Lire la suite

Satanée particule !

Publié 20.08.2013 par Richard Taillet

Depuis deux ans, les annonces se font de plus en plus précises : une nouvelle particule est en train d'être découverte au LHC, grand accélérateur de particules situé au CERN. Cette particule est une pierre angulaire du modèle standard de la physique des particules, car elle est associée à un mécanisme complexe (le « mécanisme de Higgs ») qui permet de comprendre l'origine de la masse de toutes les autres particules. Entre eux, la majorité des physiciens l'appellent simplement le... Lire la suite