La Lune autour de la Terre, épisode II : le troll contre-attaque


J'ai ce soir une pensée émue pour le temps où je participais activement aux forums de discussion de futura-sciences. Il y a eu de grands moments, de physique, de rigolade, d'amitié aussi, et parfois de troll. Un échange très récent sur la plateforme youtube m'a replongé, avec un émoi mêlé de stupéfaction, dans ce dernier pan de l'échange avec les internautes. Je ne résiste pas à l'envie de le reproduire, ici, en ordonnant les questions-réponses dans l'ordre où elles ont été formulées plutôt que dans celui où elle apparaissent sur youtube. Ce billet n'est donc qu'à moitié de moi, et je suis dans l'incapacité d'accorder le moindre crédit à mon interlocuteur, resté anonyme. Je l'appellerai Mister X. Pour savourer comme il se doit cet échange (et vraiment prendre peur, en fait, c'est vraiment pas drôle), je vous invite à lire la dernière réplique de Mister X, si vous n'avez pas le courage de tout lire, puis de commencer à lire normalement...

La discussion démarre comme une réaction de Mister X à la vidéo du quart d'heure insolite dans laquelle j'aborde le mouvement de la Lune autour de la Terre. C'est promis, je n'en change pas une virgule. Je supprime seulement de la discussion les interventions relatives à un autre point de physique, tout aussi mal compris par Mister X, le fait qu'un corps puisse rayonner de l'énergie même dans le vide. C'est parti...

Mister X la gravité de la terre attire tout autour d'elle vers son centre, (ceci expliquant que l'on tienne debout ou que l'on soit sur terre, et que la pomme tombe...) la lune aussi (mais avec une force bien inférieure)...alors pourquoi elle ne se rencontre jamais ? pourquoi le soleil au vus de sa masse énorme comparait à celle de la terre n'aspire vers à elle, pluton la terre, la lune etc...??? parceque cette vidéo n'explique PAS la gravité !

Moi En effet, cette vidéo n'explique pas la gravité, ce serait déraisonnable de prétendre faire un cours de mécanique complet en 15 minutes, et ça n'a jamais été le but. La question que vous posez, c'est une des premières questions qu'on se pose en mécanique du point et je vous invite par exemple à visionner les vidéos de cours que j'ai mises en ligne sur le sujet. Pour répondre très brièvement, si la Lune ne se crashe pas sur la Terre, c'est parce qu'elle a de l'élan latéral, une grande vitesse qui lui permet en permanence d'échapper à la collision. C'est exactement le principe de la mise en orbite des satellites (il ne suffit pas de les amener assez haut, il faut aussi leur donner une grande vitesse latérale pour qu'ils ne retombent pas sur Terre). Tout ceci est parfaitement conforme à la mécanique développée par Newton il y a plus de 300 ans, et à ma connaissance personne, depuis, n'a remis ça en cause (je ne parle pas de la description théorique de la gravité mais de l'explication de la notion d'orbite).

Mister X elle s'attirent mutuellement mais n'arrive pas se toucher ?? comment ?? j'ai loupé quelque chose ? (edit) pour rappel la lune ne passe pas à côté de la terre, elle tourne autour ! et tout deux s'attirent ! il y a bien un moment ou ils vont réussir à se touche, après les milliards d'année qu'ils s’attirent tout en se tournant autour !! c'est quoi ? pas de chance?

Moi oui, vous avez loupé quelque chose : les lois de la mécanique ! 😉 Je me moque, gentiment, hein ! C'est l'apport essentiel de Newton, il y a 350 ans : ce n'est pas parce que deux corps s'attirent qu'ils vont l'un vers l'autre. Ce serait le cas s'ils sont au départ immobiles l'un par rapport à l'autre, mais s'ils ont un mouvement relatif, la force affecte le mouvement d'une façon plus complexe (la force détermine l'accélération). Une façon simple de vous en convaincre : faites tourner au-dessus de votre tête, au bout d'une ficelle, un objet attaché à cette ficelle, façon fronde. L'objet est constamment attiré vers votre main (la force de la ficelle qui le retient) mais il ne vient jamais s'écraser contre votre main.

Mister X l'objet n'est pas attiré par la ficelle que tient ma main, au contraire elle est expulsé, et c'est bien la ficelle qui la retient, l'objet en question lui n'est pas pourvus de gravité qui fait que je suis attiré par lui !

Moi La ficelle retient l'objet précisément en exerçant une force dirigée vers votre main (c'est le sens du mot "retenir" dans votre phrase, non ? Dans le cas contraire je ne comprends pas votre phrase). Ceci dit, honnêtement je vous invite fortement à vous pencher sur un cours de mécanique du point, où tous ces points sont abordés en détail. Pour vous donner une piste de la direction dans laquelle chercher, ce sont des notions qui sont vues au collège, il me semble, et de mémoire il y a beaucoup de ressources numériques qui exposent tout ça beaucoup mieux (schémas et animations à l'appui) que ce que je pourrais faire ici dans l'espace de discussion youtube.

Mister X "C'est l'apport essentiel de Newton, il y a 350 ans : ce n'est pas parce que deux corps s'attirent qu'ils vont l'un vers l'autre" ...ah bon ? ils s'attirent l'un vers l'autre mais ne vont pas l'un vers l'autre ?? tout aussi gentiment que votre remarque, vous comprenez que cette phrase n'as pas de sens ?

Moi Si le sens de la phrase vous échappe, c'est parce que vous vous trompez sur le sens de « s'attirer ». « S'attirer » signifie exercer une force de l'un vers l'autre. Ça ne veut pas dire que le mouvement est dirigé de l'un vers l'autre. Par exemple, si vous lancez un truc vers le haut, il est attiré vers le bas (c'est la gravité) mais pendant toute la phase ascendante il se dirige vers le haut ! Vous voyez bien que l'objet est attiré dans une direction mais se déplace dans une autre.

Mister X non ! la force vas de ma main à l'objet via la ficelle, c'est la force de ma main qui retient !

Moi Non, la force n'est pas un truc qui se propage le long des fils. Le corps est en contact avec la ficelle, par avec votre main, et ce qu'il subit c'est une force de la part de la ficelle. La preuve, si celle-ci n'est pas assez solide, elle casse !

Mister X exercer une force l'un vers l'autre et donc ne pas se déplacer l'un vers l’autre est un non sens absolu ! si je me déplace vers vous, et vous vers moi on finiras pas se rencontrer !

Moi Vous mélangez encore deux choses complètement différentes. En effet si vous vous déplacez vers moi, on finira par se rencontrer, mais ça n'a rien à voir avec le fait qu'on s'attirent ou pas. quand vous jouez au billard vous envoyez une bille sur une autre et elles se cognent, mais ça n'a rien à voir avec une attraction entre les billes. Si « exercer une force l'un vers l'autre et donc ne pas se déplacer l'un vers l’autre est un non sens absolu ! », comment analysez-vous l'exemple du truc qu'on lance vers le haut et qui est attiré vers le bas ?

Mister X votre exemple de faire tournoyer un objet à titre de comparaison était aussi très limite monsieur ! et quand je lance un truc vers le haut et bien il finis pars finalement toucher le bas ! or la lune et la terre non ! et la encore votre exemple n'est pas concret comparativement ! si je lance une pomme vers le haut, elle, la pomme n'as pas de gravité propre à elle même qui attire à elle la terre !

Moi Bien sûr que si, la pomme attire la Terre !! La force exercée par la pomme sur la Terre est même égale à la force exercée sur la pomme par la Terre, c'est la troisième loi de Newton (oui oui, encore lui), ou loi de l'action/réaction... Sérieusement, allez voir un cours de mécanique ! Pas le mien, puisque visiblement mes exemples ne vous parlent pas, mais il y en a plein d'autres. (au passage, en quoi mon exemple "votre exemple de faire tournoyer un objet à titre de comparaison était aussi très limite monsieur !" ?? Il me semble au contraire mettre le doigt sur la difficulté que vous semblez avoir avec la notion de force)

Mister X la gravité n'est plus proportionnelle à la masse ? si je lance trois pommes dans le ciel, la terre suivras les pommes ? vous êtes fous ?

Moi À quel moment ai-je écrit que la gravité n'était pas proportionnelle à la masse ?

Mister X (qui revient sur ça ficelle et qui commence visiblement à craquer devant ma nullité crasse en physique) relisez vous avant de poster des contradictions aussi flagrantes ! comment casse une corde qui ne subit aucune force ?????

Moi Je n'ai pas écrit que la corde ne subissait aucune force, j'ai écrit que l'objet était soumis à la force due à la ficelle, pas celle de la main. Lisez ce que j'écris !

Mister X si elle casse, c'est bien qu'elle ne peut supporte la force qui passe en elle ! Monsieur je remet en doute et ceux formellement vos capacité de compréhension de la physique même élémentaire ! comment osez vous expliquez à des jeunes gens des choses qui ne sont visiblement pas dans vos compétence ???

Moi Bon, j'ai un train à prendre, là, mais j'avoue que votre dernière remarque m'a fait exploser de rire... Juste pour être sûr : quelle est votre formation à vous, dans ce domaine ?

Mister X (après m'avoir traité d'imposteur ou de charlatan, c'était pas super clair où allait sa préférence) : je parle couramment trois langues, je ne suis pas linguistique je pratique 4 sports différents, je ne suis pas un athlète de haut niveau, et je suis professeur de physique-chimie ! et vous même ? avez obtenus un diplôme dans votre domaine professionnel ?


31 commentaires pour “La Lune autour de la Terre, épisode II : le troll contre-attaque”

  1. Jacques PRESTREAU Répondre | Permalink

    Et il se prétend professeur de physique-chimie ???

    Mort de rire ! Il est professeur de physique-chimie comme je suis Légat du Pape. En tout cas les notions les plus rudimentaires du calcul vectoriel (les plus banales relation de Chasles et notion de barycentre qu'on apprend en 5° ou 4°, je ne sais plus, j'ai 57 ans) lui échappent totalement. Il devait probablement regarder les filles de la classe au lieu du tableau pendant les cours... Il serait recalé avec un zéro pointé au BEPC (qu'on appelle DNB je crois, maintenant). Si ce monsieur était "prof de physique-chimie" il serait la risée de ses collègues, notamment les profs de maths de son collège.

    En général (mais vu le contexte Youtube ça me paraît en effet difficile sans passer par un développement en quatre ou cinq sous-exposés successifs) pour expliquer la relation Terre-Lune (ou Soleil-Terre) je fais d'abord un bref rappel sur (dans l'ordre):

    1- L'addition de deux vecteurs (surtout par une vision géométrique, c'est celle qui passe le mieux dans un public adulte n'ayant pas dépassé le niveau collège),

    2- La relation de Chasles (simpliste et limitée au sujet évoqué pour ne pas perdre les esprits),

    3- La notion de centre de gravité d'un ensemble de deux masses sur une balance de Roberval (donc deux bras de même longueur)... d'abord deux masses égales, puis deux masses légèrement différentes (le couple Pluton-Charon par exemple) puis enfin deux masses extrêmement différentes (le couple Terre-Lune voire Soleil-Terre par exemple). Les différences entre les trois images sont très saisissantes pour les esprits, et ils comprennent alors immédiatement qu'on est dans trois situations radicalement différentes en termes de relations de masses et ils voient déjà que la suite de l'exposé va leur apprendre ce qui se passe dans ces trois situations et j'ai désormais la certitude de les avoir accroché et qu'ils vont donc rester très attentifs à la suite du "cours". Vu que les bras de la balance ne restent horizontaux que dans le premier cas je pose alors la question "Que pourrait-on faire dans les deux derniers cas pour que les bras de la balance redeviennent horizontaux sans rien changer au contenu des deux plateaux?" Assez vite vient la suggestion "Et si on allongeait un bras, ça donnerait quoi?". Ce qui m'amène à montrer le résultat avec une seconde balance improvisée à l'aide d'une simple tige de fer (une longue règle d'écolier de cinquante ou soixante centimètres en alu) dans laquelle j'ai planté un citron à une extrémité et une orange (voire un pamplemousse) à l'autre extrémité. On voit alors où mettre le doigt qui supporte la règle de métal pour que celle-ci redevienne horizontale. Je fais mesurer les distances par mes "élèves", et je leur fais faire quelques divisions et fractions au tableau ou sur leurs feuilles pour qu'ils comprennent ce qui se passe.

    4- Ce qui nous amène à la notion de barycentre lorsqu'on met ces trois couples ci-dessus non plus sur une balance de Roberval mais en "suspension dans le vide" en repartant des relations de masses apprises grâce à la démonstration faite avec la règle métallique. Si aucun des deux corps mis dans le vide n'est affecté d'un quelconque autre mouvement alors effectivement les gens comprennent tout de suite que les corps vont "tous les deux tomber l'un sur l'autre... là où se trouve le barycentre, le point d'équilibre comme avec la règle métallique". Et ils comprennent que l'impression que le corps le plus léger tombe sur le plus lourd dans le troisième couple, celui où la différence entre les masses est considérable au point que le barycentre se trouve finalement être à l'intérieur de l'objet le plus lourd, n'est qu'une impression fallacieuse.

    5- Et il ne me reste plus alors qu'à mettre en mouvement mes corps (d'abord les deux de masse égale puis ceux de masses légèrement différentes puis enfin ceux de masses considérablement différentes) en divisant un "cercle" en portions de 15° chacune, placer le barycentre de mes trois modèles au centre dudit cercle... et faire une piqûre de rappel de la relation de Chasles évoquée au départ. Avec la relation de Chasles vue en premier plus la notion de barycentre vue en dernier (donc encore fraîche dans les mémoires) dans cette succession d'étapes, mes "élèves" (je mets entre guillemets car c'est en milieu non scolaire mais associatif) comprennent alors immédiatement que dans le premier cas les deux masses restent diamétralement opposés dans leur évolution sur une même circonférence, que dans le deuxième cas le corps le plus lourd est en mouvement dans un cercle intérieur et le plus léger dans un cercle extérieur, les deux cercles étant de toute évidence concentriques et les deux objets tournant de toute évidence autour du barycentre comme dans le premier cas, et dans le troisième cas le corps le plus lourd semble être immobile (et semble seulement, si on "zoome" l'action on voit qu'il n'est pas immobile non plus) au centre d'un cercle unique seulement en apparence et que parcourt le corps le plus léger à sa circonférence, ce troisième cas étant maintenant de toute évidence dans les esprits rien d'autre qu'un exemple extrême du second cas, et les "élèves" comprennent alors de façon maintenant évidente pourquoi la Lune ne tombe pas sur Terre, grâce au second vecteur de la relation de Chasles (et ne tombera jamais, au contraire, puisqu'elle s'en éloigne, mais c'est un autre sujet). J'en profite pour leur expliquer que c'est le même phénomène qui empêche nos satellites de surveillance de la planète de s'écraser sur Terre tant qu'on leur maintient la vitesse de rotation nécessaire et suffisante (deuxième vecteur de la relation de Chasles) et que pour les faire s'écraser volontairement en fin de vie il suffit de tout simplement ralentir leur vitesse de rotation autour de la Terre quand on n'a plus besoin d'eux. La relation de Chasles devient alors évidente dans les esprits et l'image se fixe alors de façon encore plus forte dans leur compréhension du système Terre-Lune.

    6- Il m'arrive d'évoquer (mais en dernier, en "extra" après tout ce qui précède, si j'ai encore un peu de temps) le principe des marées (très utile, les gens voient maintenant tout de suite la relation "d'attirance entre la Terre et la Lune et l'effet sur un liquide comme la mer" pour reprendre leur expression favorite), et pour terminer mon exposé je les surprends en leur apprenant que même les continents subissent l'effet de marées avec une ampleur de quelques dizaines de centimètres... ce qui en surplus leur démontre que la Terre n'est pas une boule de billard sphérique rigide et indéformable mais un corps qui lui-même est affecté d'une légère déformation permanente à sa surface, déformation qui suit tranquillement elle aussi la révolution de la Lune autour de la Terre.

    Mais ce qui est le plus navrant n'est même pas dans cette totale inculture de nos interlocuteurs sur Youtube et ailleurs (je suis convaincu qu'au fond d'eux-mêmes il en sont conscients)... mais dans l'aplomb avec lequel ces personnes nous tiennent tête dans leurs délires et leurs insistances dans leurs divagations afin de donner l'impression de ne jamais "perdre la face publiquement" (jusqu'à exprimer publiquement des doutes sur nos compétences, cette méthode étant généralement le dernier retranchement de ces personnes face à la preuve accablante de leur inculture).

    Et je ne parle pas de ceux qui lors d'exposés élémentaires sur la mécanique céleste (les notions de rotation et de révolution, d'écliptique, d'ellipses, de lois de Kepler, de précession des équinoxes) nous tiennent tête (parfois les yeux droits dans les yeux quand c'est en exposés avec présence physique de l'exposant et du public) avec des notions qu'ils ont apprises en lisant des livres... d'astrologie !

  2. Benoit S Répondre | Permalink

    L'idée que ce gars soit "professeur de physique-chimie" (et qu'il y en ait d'autres comme ça) explique peut-être le niveau de connaissances du monsieur lambda au fameux jeu télévisé...

  3. Jean-Michel Torres Répondre | Permalink

    Excellent, merci pour ce moment de détente. j'admire votre patience !

  4. Patrick Forsans Répondre | Permalink

    Hilarant et... désespérant ! ...Et encore vous aviez des billes solides (comme physicien ET prof...) pour répondre au mieux à un individu qui visiblement ne connait pas la Mécanique Classique (c'est comme ça qu'on disait à mon époque 74/75).
    Ce qu'on lit sur l'Internet me terrifie (intellectuellement il va de soi) et la crédulité du public couplé a l'absence de remise en question de ses propres connaissances/croyances aussi... Merci pour vos 1/4 d'heures et le reste votre Université me semble vraiment en pointe pour la diffusion du savoir.

  5. un7milliardieme Répondre | Permalink

    Bonjour,

    La ficelle est trop visible à mon goût.
    Qu'un monsieur, lors d'un jeu télévisé, (avec la pression, la virtuelle honte sidérale, l'idée de l'argent etc...) réponde avec une intuition hasardeuse ça tient (et là je sais que j'ai le soutien de toutes ces anciennes victimes de colles-pas-préparées qui sous la pression ont répondus des trucs magiques :)).

    Là vu le pseudo, vu les vidéos du compte, vu l'aplomb du monsieur ça sent les dés pipés, le gag de mauvais aloi (moyen-agite contagieuse) ou plus simplement le professionnel de la désinformation/transformation.
    Nan?

    • Jacques PRESTREAU Répondre | Permalink

      C'est justement ça un troll... 🙂

      • un7milliardieme Répondre | Permalink

        Sans doute!
        C'est le trajet de la ficelle qui m'interpelle :-).

  6. taki Répondre | Permalink

    La discussion avec le troll est drôle mais c'est probablement du temps perdu.
    La vidéo très intéressante et enrichissante, merci !

    A moins que je ne fasse erreur, j'avais vu un modèle en dynamique qui montre "instinctivement" une réponse cinématique.
    https://www.youtube.com/watch?v=r3Laa_38Dq8

    • Jacques PRESTREAU Répondre | Permalink

      Hélas... même cette animation est erronée. Elle montre un apex qui coïncide avec l'un des pôles du soleil... ce qui n'est pas du tout le cas.

      Cette animation (jolie au demeurant) montre au béotien simplement que le système solaire n'est pas fixe mais mobile, ça oui. Un bon point. Mais elle induit en erreur quant à la direction de l'apex. La vidéo aurait été correcte si elle montrait une direction orientée à une trentaine de degrés par rapport à l'écliptique au lieu de 90°. 🙂

      • taki Répondre | Permalink

        ... Super ! Merci pour la réponse 🙂

        Et donc si l'on prend comme axe principal la trajectoire du soleil (en l'assimilant à une droite), les planètes vont alternativement plus vite et moins vite que lui ?

  7. taki Répondre | Permalink

    J'aurai une question, à ce sujet : je viens de lire que la majorité des galaxies avaient la forme d'un disque (en spirale). Notre système solaire ressemble lui aussi à un disque.
    Est ce que vous auriez l'explication de cette forme aplatie ?

    • Richard Taillet Répondre | Permalink

      Oui, il y a plusieurs manières de voir ça, l'une d'elle c'est que la force centrifuge, pour un gaz tournant autour d'un axe, limite l'effondrement des parties situées loin de l'axe mais pas celles situées sur l'axe. Du coup l'effondrement se fait plus facilement le long de l'axe et la distribution s'aplatit. La description précise du phénomène fait appel à la conservation du moment cinétique, mais en gros c'est ça.

      • taki Répondre | Permalink

        Merci encore !
        Et j'imagine qu'une rotation sur un axe perpendiculaire au déplacement du soleil propulserait les planètes en dehors du système ?

        • Richard Taillet | Permalink

          Je ne comprends pas votre question : qu'appelez-vous "perpendiculaire au déplacement du Soleil" ? De quel déplacement parlez-vous ?

        • taki | Permalink

          Désolé pour le manque de clarté.
          Le système solaire s'inscrit un plan plutôt perpendiculaire (à 30° de l'inclinaison de l'apex près si j'ai bien suivi) au trajet du soleil.

          Le système aurait il pu tourner dans un plan qui inclue le trajet du soleil ? Je m'imaginais que non, mais après réflexion je ne vois plus ce qui pourrait l'empêcher (à par les conditions initiales).

  8. Renaud Répondre | Permalink

    J'ai rigolé tout au long du post mais à la fin je me suis senti très mal à l'aise. Ça fait vraiment peur. Une chance que vous n'avez pas parlé de chimie, il aurait fallu lui expliquer pourquoi la terre, l'air, l'eau et le feu ne sont pas des éléments...

  9. Serge Répondre | Permalink

    J'admire votre patience!
    C'est vrai qu'on peut se poser des questions sur vos compétences en physiques, Au fond, vous n'être qu'agrégé, docteur en physique, chercheur...(et accessoirement un des meilleurs profs que j'ai rencontré, même virtuellement).
    Vous ne parlez pas 3 langues et ne pratiquez pas 4 sports...hein, alors respect. (heu...d'ailleurs, peut être que si)

    Non, sérieux...il est vraiment prof de physique chimie? (comme moi, au secours!!!!)
    hallucinant...sans doute du genre à dire "dans l'espace, il n'y a pas de gravité".
    Faudrait vraiment revoir les exigences du CAPES

    • C3PO Répondre | Permalink

      Cela fait peur en effet.
      Mais la peur que cela m’inspire n’est pas la même que celle que vous suggérer. Je ne crois pas que cet individu soit prof de physique. Malgré les imperfections de notre système de formation des enseignants, il est impossible qu’il ait engendré une telle déviance, tant sur le plan de la compréhension, que sur celui de la remise en cause de soi. Son discours ressemble comme deux gouttes d’eau à celui du contradicteur du billet intitulé « Un rêve » ; mêmes arguments sans rapport avec la discussion mais mettant toujours en avant des compétences du contradicteur, et ce dans d’autres domaines que celui discuté.
      Il y a fort à parier qu’il s’agit de la même personne. Et que ce soit fait consciemment ou non, son cas et forcément intéressant, mais pas sur le plan de la physique.

  10. oliva Répondre | Permalink

    Bonjour C3P0

    Comme j'ai été contradicteur dans un "rêve" .. Ce serait bon de préciser de qui il s'agit.J'ai lu quelques lignes sur le troll ,je n'accroche pas Bonne journée.

  11. oliva Répondre | Permalink

    Pas de réponse Je ne sais qui vise C3P0 mais en ce qui me concerne en tant que contradicteur dans un « rêve »

    J’ai répondu que les analogies avec le sport et la piste (domaine ou j’étais (suis) compétent en tant que sportif de haut niveau ) étaient inappropriées.

    J’ai répondu également sur des inexactitudes concernant le bac ainsi que sur les affirmations de la baisse du niveau.

    Maintenant revenons à la discussion sur le troll, sujet qui ne me passionne pas

    Pour Serge

    "dans l'espace, il n'y a pas de gravité".

    Apesanteur ?

    Plus généralement

    Monsieur X est il prof de Physique ?.. dire non c’est se priver d’un domaine de recherche ultérieur ..

    Revenons a C3PO qui n’a pas le niveau de l’école primaire (« que celle que vous suggérer » ).. comment peut il s’embarquer dans de telles discussions ?

    Maintenant sur les « Certitudes » :

    Pour l’anecdote .. j’ai discuté avec un prof de maths d’un lycée réputé (la quarantaine)..Il n’y a pas si longtemps j’avais besoin de vérifier un point de maths sur la « Théorie des Cordes » .

    Ce prof concernant ce point particulier et mon affirmation m’a répondu « C’est faux vous avez le raisonnement type du littéraire »..

    Excepté que j’ai raison .

    Pour le vérifier j’ai d’abord été à C.ultura ou j’ai pris tous les bouquins scolaires de maths , les uns après les autres et hop j’ai trouvé l’élément en question qui (pour moi )prête à discussion .

    Le point contestable de la « théorie des Cordes » se situe dans le programme de 4e des Collèges ! ! .

    Il se trouve que j’ai été conforté dans la foulée coup sur coup ensuite deux fois dans mon raisonnement .

    La première avec ce que j’ai trouvé dans un bouquin de maths en exposition à la BU de la fac des Sciences , je le parcours et trouve l’élément qui apporte de l’eau à mon moulin.

    Ensuite sans même la chercher je tombe sur une circulaire administrative qui précise pourquoi j’ai raison et pourquoi le prof de maths qui ma répondu que j’avais tout faux a raison lui aussi ! !

    Ah les certitudes ! !

    (« Chercheur » est aussi mon métier et j’ai trouvé , par le passé, de très belles choses !!)

  12. C3PO Répondre | Permalink

    Je n'ai pas compris que, pour Serge, il n'y avait pas de gravité dans l'espace.

    Mais c'est sûr, vous êtes le plus fort.
    Et on voit bien que vous avez nettement plus que le niveau primaire puisqu'il n'y a dans votre diatribe, si caractéristique, aucune faute d'orthographe ou de français (je suis allé à Cultura... non?).

  13. oliva Répondre | Permalink

    Bonsoir C3PO

    Laissons Serge retrouver son chemin..

    « c'est sûr, vous êtes le plus fort. » Sur la piste peut être ..

    (je suis allé à Cultura... non?) Exact…mais je garde mon expression ..non ?

    Be cool..

    Bonne soirée

  14. oliva Répondre | Permalink

    Petit ajout C3PO

    En fait c’est un cadeau et une devinette parce que vous m’intéressez

    Ce n’est pas vieux cela date d’hier et a été officiellement constaté:

    Pourquoi un manuel de référence de Mathématiques édité en 2009 ,détenu par les BU de Sciences, peut amener ces BU à être juridiquement poursuivies devant les tribunaux ?.

    Précision , c’est un des aspects du contenu du livre qui peut faire l’objet de poursuite.

    La précision importante est que ce manuel est dans la langue de Shakespeare et est parfaitement conforme aux règles de son pays .

    Bien sur ce manuel a été consulté des milliers de fois par des étudiants et professeurs sans que nul n’y trouve à redire.

    La question que doit se poser le Chercheur interessé est alors pourquoi ?

    Ceci est aisément vérifiable bien que l’ouvrage soit un peu épais.

  15. cfctable Répondre | Permalink

    Mort de rire! j'en ai mal aux abdos .. prof de physique chimie ?? à mon avis il a du respirer un gaz étrange dans son labo.. juste avant d'aller enseigner la physique.
    Je pense que c'est un joli cas nullard! .
    Une derniére question à propos de la ficelle.. si on fait un noeud au milieu est ce qu'elle est deux fois plus solide?

  16. Philippe Répondre | Permalink

    Les commentaires ci-dessus me donnent envie de réagir avec une nuance différente. Ma formation scientifique est quasi nulle, et Internet est une mine d'or pour tenter de la compléter. Et là est la nuance, il s'agit bien de tenter et ce n'est pas si simple de réussir, contrairement à ce que laisse penser la masse d'informations disponible. Je n'ai pas le temps (ou les capacités) de consacrer des centaines d'heures à l'étude des lois de la biologie, de la chimie, de la thermodynamique, de la climatologie, ou de la chiromancie, ni à ce que me disent l'histoire, la philosophie, la psychologie, la sociologie, la linguisitique. Et c'est pourtant en filigrane ce que chaque commentaire des spécialistes du domaine semblent attendre du grand public. Vous ne maîtrisez pas cette notion, alors ne vous mêlez pas de ce à quoi vous n'entendez rien! Pendant ce temps attendent à bras ouvert, avec des """théories""" fumeuses tous les charlatans et obscurantistes, mais qui eux accueilleront avec bienveillance le béotien, ne le renverront pas à ses chères études, et ne moqueront pas le vocabulaire maladroit de ses questions naïves (clin d'oeil aux forums scientifiques).
    Faut-il un exemple de la difficulté à s'auto-former ?
    "La force exercée par la pomme sur la Terre est égale à la force exercée sur la pomme par la Terre". Vous retrouverez cette phrase partout dans les cours et la vulgarisation sur la gravité, accompagnée bien sur de l'équation concernée où cette relation est évidente. Mais le problème est que cette constatation est toujours posée comme ça, sans autres commentaires. Pourquoi faire d'ailleurs, puisque l'équation le dit. Or, il est pourtant évident que c'est contre intuitif. La moindre des choses, s'il s'agit bien de transmettre des notions fondamentales, serait de s'arrêter un instant pour commenter, interroger cette phrase surprenante. Où au moins, de se demander: qu'est-ce que le lecteur va comprendre de cette phrase, quelle image va t'il se construire ? Mais pourquoi, puisque c'est écrit dans l'équation. La chose va donc de soi. Le résultat, c'est donc qu'avec des mots de science et des équations, on peut tout imaginer, sans limites. Et les mêmes scientifiques de s'étonner ensuite que les gens croient à l'homéopathie ou l'astrologie, et de leur demander soudainement de se poser des questions. Il faudrait savoir: veut-on que les gens se posent des questions sur le sens de ce qu'on leur enseigne, ou pas. Je lis ou entends souvent la phrase "Les gens pensent que..." - mais bien souvent, en matière de science les gens ne pensent rien, ils répètent ce qu'ils pensent avoir compris. S'ils ont compris de travers, et s'ils partagent majoritairement la même erreur, est-ce alors vraiment de leur faute ?
    Bon, à titre d'exercice pour vous mettre à la place d'un non scientifique, je vous propose de trouver sur le net une vulgarisation qui explique, en termes de relativité générale (et non pas newtoniens), pourquoi un objet est plus lourd qu'un autre, et pourquoi une pomme mure tombe de son arbre. Bon courage 🙂

    • Richard Taillet Répondre | Permalink

      Bonjour,

      Merci pour votre message, très intéressant et qui met effectivement le doigt sur le cœur du problème. Toutefois, je trouve un peu gonflé de me reprocher, indirectement, de ne pas faire l'effort de pédagogie pour accompagner la description des grandes lois physiques. J'ai mis environ 150 heures de cours vidéo sur internet, à des niveaux très différents, et je m'implique dans cette pédagogie à de multiples niveaux. Là, dans mes réponses à des internautes qui mettent en doute mes connaissances et mon expertise en physique, effectivement je ne prends pas le temps de cette pédagogie, tout simplement parce que le format d'un commentaire ne s'y prête pas (et aussi parce que si on m'interpelle en me traitant de charlatan, ça ne m'incite pas à la discussion sereine). Vous écrivez que "La moindre des choses, s'il s'agit bien de transmettre des notions fondamentales, serait de s'arrêter un instant pour commenter, interroger cette phrase surprenante", mais non, on ne peut pas le faire à chaque fois, surtout quand celui qui m'interpelle se prétend prof de physique : il me semble que je peux lui rappeler cette loi sans avoir à la lui expliquer dans le détail.

      D'ailleurs, si vous relisez bien les commentaires, ici ou sur d'autres articles de ce blog, vous verrez que j'essaie parfois de le faire un peu quand même. Ce qui m'exaspère, ce n'est pas que certaines personnes ne comprennent pas la loi d'action-réaction (c'est effectivement peu intuitif), c'est que parce qu'ils ne la comprennent pas, ils considèrent comme des idiots ceux qui tentent de leur expliquer.

      • Philippe Répondre | Permalink

        Mon commentaire n'était pas indirectement dirigé contre vous, bien que puisque nous sommes sur une page de votre blog et que je reprend votre exemple "pommeterre" je comprend que vous puissiez le penser, j'en suis alors désolé. J'ai pris cet exemple bien évidemment parce que votre article m'y a fait penser, mais j'avais bien à l'esprit que dans cet échange avec un troll vous n'aviez pas à le faire. C'est l'exemple en lui-même qui se prêtait bien à ce que je voulais dire, je ne voulais pas faire allusion au présent contexte mais j'avoue qu'on pouvait le croire. J'aurais effectivement pu et du le préciser dans mon commentaire. Pour conclure, je vais me plonger dans votre travail de vulgarisation, car je ne renonce au désir d'avoir l'illusion de comprendre un peu mieux les choses.

  17. oliva Répondre | Permalink

    Sur cette question de troll...et pour faire avancer la pomme ... ( ou peut être l'inverse .. ) Galilée , en son temps , était il un troll ?

    • Richard Taillet Répondre | Permalink

      Bonjour,

      Non, l'originalité de ses travaux étaient reconnue. La nature et la place de la science dans la société étaient très différentes à cette époque, mais ce qui différencierait le mieux Galilée du troll, pour répondre à votre question, c'est que Galilée connaissait et comprenait très bien les travaux antérieurs, en particulier ceux qu'il remettait en question.

  18. oliva Répondre | Permalink

    merci..
    Sur la place de la science à cette époque ...Pour" l'homme de la rue " la connaissance ne devait qu'être religieuse ..ou reposait sur un savoir familial transmis de génération en génération (botanique etc..)

Publier un commentaire