Des trous noirs pour Noël

10.12.2017 par Richard Taillet, dans Lectures

Les trous noirs sont indéniablement les grandes vedettes de l'astrophysique. Il ne m'est encore jamais arrivé de faire une conférence de physique sans avoir à la fin une question sur ces objets étonnants. Il est tentant pour des auteurs de vulgarisation d'utiliser leur pouvoir attractif (ha ha ha) dans un titre ou un sous-titre. Ceci n'assure aucunement de la qualité de l'ouvrage en question. Je vous propose une sélection de quelques ouvrages qui m'ont vraiment énormément plu. Si me prenait l'envie de faire plaisir à quelqu'un que j'apprécie (et qui s'intéresse à la physique), nul doute que je choisirais un de ceux-là ! J'ai choisi les illustrations des ouvrages en format poche, mais ils peuvent l'être aussi dans des formats plus grands. J'ai également délibérément limité mon choix à des livres écrits par des scientifiques dont la relativité générale est le sujet de recherche. Les sujets des ouvrages qui suivent sont similaires (relativité générale, trous noirs, aspects quantiques, paradoxes et leurs résolutions, pistes de recherche future) mais les approches sont très différentes.

Jean-Pierre Luminet

En 1987, Jean-Pierre Luminet publiait « Les trous noirs ». Ce fut pour moi le second choc de vulgarisation des sciences, (après "l'univers de la science" d'Isaac Asimov) et j'entretiens un rapport affectif fort avec cet ouvrage. À la relecture et avec le recul, je le garde dans le top 3 de mes ouvrages favoris sur le sujet : il est clair tout en restant rigoureux, voire technique quand les explications le demandent. Je qualifierais l'ouvrage d'exigeant. En 2006, plutôt que d'en publier une seconde édition qui rendrait compte des avancées de la connaissance sur le sujet, Jean-Pierre Luminet publie « Le destin de l'Univers – Trous noirs et énergie sombre » qui reprend certes des parties de son ouvrage précédent mais qui se veut délibérément plus visuel (illustrations magnifiques). C'est la version "beau livre" du précédent, avec en bonus une sérieuse mise à jour sur le sujet. Si vous hésitez entre les deux, ben prenez le tout !

  

Kip Thorne

On ne présente plus Kip Thorne, récent prix Nobel de Physique, un des grands experts mondiaux de la relativité générale et des trous noirs en particulier, accessoirement conseiller scientifique pour le film « Interstellar ». Son ouvrage « Trous noirs et distorsions du temps », publié en 1994, emmène le lecteur dans un voyage intersidéral, prétexte bien entendu à un voyage dans le monde de la relativité. L'auteur fait preuve de beaucoup d'humour et de pédagogie, son approche montre à l'évidence qu'il a déjà eu affaire à de nombreuses idées fausses sur le sujet et il les aborde patiemment. Les schémas (crayonnés à l'ancienne) sont extrêmement soignés. Ses apartés historiques sont aussi passionnants : en tant qu'acteur majeur du domaine, ce sont parfois des anecdotes personnelles qu'il partage et on sent le lien humain qui l'unit à de nombreux collègues dont il relate les aboutissements. On appréciera aussi un glossaire, une liste des scientifiques, une chronologie et un ensemble de notes, à la fin de l'ouvrage.

 

 

Leonard Susskind

Leonard Susskind est lui aussi un spécialiste renommé du sujet, que dans son activité professionnelle il aborde plutôt du côté de la théorie des champs et des liens entre relativité générale et mécanique quantique. Son ouvrage « les trous noirs » (2008) propose une approche historique du sujet (le titre originale est « The Black Hole War ») et met en scène les grands débats qui ont entouré (et continuent d'entourer) les propositions d'unification de la relativité générale et de la physique quantique. J'ai vraiment apprécié la franchise de l'auteur, presque une fausse candeur, lorsqu'il évoque les réactions de tel ou tel scientifique reconnu à l'opposition d'un autre, avec tout ce qu'elles peuvent parfois avoir de caractériel ! Une belle porte d'entrée vers la science telle qu'elle se construit réellement !

 

Voilà, vous n'avez plus aucune excuse si vous n'avez rien à lire pour les prochaines vacances !


4 commentaires pour “Des trous noirs pour Noël”

  1. oliva Répondre | Permalink

    Bonjour Mr Taillet,

    Merci pour cette belle liste de livres, je vais faire mon chois avec attention.;

    J'aimerais également vous demander votre avis sur un point précis.

    Lors d'un échange sur un forum j'ai émis l'avis que parler de l'existence des trous noirs comme avéré ne pouvait se faire puisque leur existence n'était qu'une probabilité .

    L'on m'a répondu alors que "douter de l'existence des trous noirs était comme dire que la terre est plate " puis je n'ai plus eu accés aux commentaires sur ce forum.
    Je ne sais si la personne qui m'a répondu est un physicien ou un journaliste scientifqiue

    Ne pensez vous pas qu'une telle réponse est excessive.?

    Je précise que je ne suis pas un scientifique même si dans le passé il m'est arrivé d'aller en fac de Sciences .

    • Richard Taillet Répondre | Permalink

      Bonjour,

      Que vouliez-vous dire par "leur existence n'est qu'une probabilité" ? (je ne comprends pas l'usage du mot "probabilité" dans votre phrase)

      Quant à la réaction des gens du forum, il faudrait voir le contexte : pour avoir été longtemps modérateur sur un forum du type que vous présentez (peut-être le même, allez savoir... 😉 ), c'est généralement quand on voit que les interlocuteurs n'ont aucune disposition au dialogue ouvert et constructif que l'on en vient à les exclure des discussions. Je ne me prononce pas sur votre cas particulier et je peux en aucun cas juger du caractère excessif de la réaction, ne connaissant absolument pas ce contexte.

  2. oliva Répondre | Permalink

    merci mr Taillet de votre réponse

    L''existence de trous noirs n'est elle qu'une hypothèse ?

    Ou est elle aussi "vraie" que ce qui est sous mes doigts qui est un clavier pour écrire ce texte .la probabilité d'existence dans ce cas étant de 100 %.

    La probabilité d'existence de ce clavier est de 100 % Quelle est la probabilité d'existence de trous noirs ?

    Si elle est de 100 % leur existence est avérée

    SI elle n'est que de 99,99.....9 % elle n'est que probable .

    "c'est généralement quand on voit que les interlocuteurs n'ont aucune disposition au dialogue ouvert et constructif"

    Je ne veux pas entrer dans ce débat simplement si je ne suis pas un scientifique en revanche le "débat" est une de mes casquettes .

    j'ai simplement eu l'impression ( c'est une autre de mes casquettes)de heurter une conviction profonde de mon interlocuteur ( se confondant presque avec de la Foi 😉 Je dirais presque qu'il a suer sang et eau pour établir sa conviction ) Ce qui expliquerait une réaction disproportionnée;

    Pour nous résumer les trous noirs sont ils aussi. vrais que le clavier sur le quel je tappe ce texte ?

Publier un commentaire