LES DERNIERS BILLETS DE CHAQUE BLOGRSS

 

Une question qui fait fuir les philosophes

Publié par Didier Nordon dans Scientaisies

On donne la vie à l'aide d'organes qui dégoûtent en tant qu'organes d'excrétion et qui attirent en tant qu'organes de l'amour : y a-t-il aspect plus bizarre de la condition humaine ? Y réfléchir devrait être un sujet bateau chez les philosophes. Qu'un produit passé par une voie urinaire permette à une conscience neuve d'advenir au monde a de quoi faire méditer ! Mais ceux qui le font relèvent de la catégorie "auteurs maudits". La métaphysique officielle, elle, jette un voile sur la "trivialité".... Lire la suite

 

Les 85 premières bafouilles archéologiques!

N°85 Comment l’abeille a lancé le Bronze Publié 25.12.2016 par François Savatier L'abeille domestique, a lancé, je crois, l'âge du Bronze ; sans elle, le matériau indispensable au développement de la métallurgie – la cire – aurait manqué. Cette intuition m'a pris récemment au cours d'une conversation avec un chercheur ayant étudié l'un des plus anciens objets jamais coulé dans un moule. Dans ce qui suit, je tente de la mettre sur des bases solides. L'abeille et le bronze? Vous... Lire la suite

 

Le laboratoire et la question du vitalisme en sciences naturelles au XIXe siècle

A travers cette note de lecture du professeur John Hedley Brooke, Yasmina Beddar aborde la question du vitalisme en sciences naturelles au 19e siècle en nous présentant comment la synthèse de l'urée a été une expérience cruciale dans sa détermination.   Avant et durant une partie du XIX-è siècle, la communauté scientifique occidentale considérait que le principe explicatif fondamental de la vie - animale et végétale - consistait en l’existence d’une force vitale inconnue et nécessaire. Ce mode d’explication vitaliste... Lire la suite

 

Difficultés émotionnelles chez les surdoués à 8 ans ?

  Par Nicolas Gauvrit, Franck Ramus et Hugo Peyre Les données concernant les enfants de la cohorte EDEN à 8 ans ne montrent pas plus — mais pas moins non plus — de difficultés émotionnelles ou sociales chez les jeunes surdoués.   Parmi les difficultés récurrentes minant la recherche sur les personnes dont le QI dépasse un seuil, généralement fixé à 130 (qu'on appelle parfois surdoués ou HQI pour Haut QI), la question de l’échantillonnage est capitale (lire par exemple... Lire la suite

 

Le « French Physicists Tournament » : merci pour ce grand bol d’air !!

J'ai eu le plaisir et l'honneur de participer au jury de la quatrième édition du French Physicists Tournament, une compétition destinée à des équipes d'étudiants de niveau L3 ou M1, au cours de laquelle ces équipes s'affrontent de façon amicale et détendue (ce qui ne veut pas dire sans stress !) autour de questions de physique. Plus précisément, les équipes ont eu plusieurs mois pour sonder les aspects expérimentaux et théoriques de dix questions de physique prédéterminées (par exemple, « combien peut-on poser... Lire la suite

 

La pseudoscience des surdoués

Publié par Franck Ramus dans Ramus méninges

Franck Ramus et Nicolas Gauvrit Article retiré temporairement à la demande du magazine La Recherche, jusqu'à sa sortie dans le numéro du mois de mars.  ... Lire la suite

 

À l’école des scribes : écrire et compter en cunéiforme

« J’ai récité ma tablette, j’ai pris mon déjeuner. J’ai préparé ma nouvelle tablette, je l’ai remplie d’écriture, je l’ai terminée. Puis on m’a indiqué ma récitation et dans l’après-midi on m’a indiqué mon exercice d’écriture. À la fin de la classe, je suis allé chez moi, je suis entré dans la maison, où j’ai trouvé mon père assis. J’ai parlé à mon père de mon exercice d’écriture, puis j’ai récité ma tablette et mon père a été ravi. » Cet extrait... Lire la suite

 

La direction de thèses ?

Comment doivent-être les relations d'un doctorant avec un directeur de thèse ? Je ne le sais évidemment pas, mais je propose de chercher rationnellement. Ce que je sais : 1. c'est que les écoles doctorales émettent des "chartes" qui régissent ces relations, mais ce sont le plus souvent des règlements de "police", qui évoquent des cas dramatiques (harcèlement, etc.), ou des documents grandiloquents, affirmant que nous faisons une recherche excellente (quel mot galvaudé !) ; j'en discute une ci-dessous, mais... Lire la suite

 

Les 10 billets que vous avez préférés en 2016

Complots, séduction, ondes gravitationnelles... Parmi tous les billets publiés cette année sur les blogs Pour la Science, voici ceux que vous avez le plus appréciés - du moins, le plus consultés. A retrouver ou à découvrir avant de commencer une nouvelle année que nous vous souhaitons riche en lectures étonnantes et enrichissantes ! Le baratin à la française Les complots ne peuvent pas tenir. Est-ce prouvé ? La séduction étape par étape : l’homme conduit-il vraiment la danse ? La... Lire la suite

 

A QUOI REVAIENT LES HOMMES PREHISTORIQUES ?

« La question gênante du ‘Pourquoi ?’ est apparemment insoluble. Mais tous les problèmes ne le sont-ils pas tant qu’on ne s’y attaque pas ? »[i] Jean Clottes    Notre passé de chasseur de gros gibier en bande -unique chez les primates- constitue le cadre incontournable de la recherche en préhistoire car il explique la fascination des hommes de l’âge de pierre pour les grands animaux. Les peintures rupestres ont toujours intrigué par leur perfection artistique et naturaliste, qui surprend tant à cette époque... Lire la suite

 

Effondrements

De 1970 à 2012, les populations de Vertébrés ont perdu 58 % de leurs effectifs. Ce chiffre concernent donc les Mammifères, les Reptiles, les Oiseaux, les Amphibiens et les Poissons. Il est avancé par le World Wild Fund qui appuie cette conclusion sur des bilans puisés à différentes sources, telles celles disponibles sur les tablettes de la Zoological Society of London, le Global Footing Network, et au total ce sont les bases de données de près de 3000 organismes ou... Lire la suite

 

Yves Gingras, L’Impossible Dialogue. Sciences et religions (PUF, 2016)

Yves Gingras, L’Impossible Dialogue. Sciences et religions, PUF, 2016 (422 p., 21€)(ce texte est la version longue d'une recension publiée dans Pour La Science n°469 de novembre 2016) C’est un ouvrage à la fois documenté historiquement et très lié à l’actualité que nous livre le sociologue et historien des sciences canadien Yves Gingras (UQAM université du Québec à Montréal). Parfois touffu – mais plein de faits précis – et au titre en fait assez peu explicite, l’ouvrage éclaire un phénomène qui... Lire la suite

 

La séduction étape par étape : l’homme conduit-il vraiment la danse ?

Séduire a depuis toujours été un concept très vendeur : vous n'avez qu'à taper sur Internet les mots-clés "coach en séduction" pour tomber sur des sites plus farfelus les uns que les autres. C'est d'ailleurs en parcourant l'un d'eux que j'ai eu l'envie d'écrire ces quelques lignes, tant les énormités entendues et lues m'ont choqué / fait rire (au choix...). Globalement, en faisant appel à un "coach en séduction", vous êtes certains messieurs (eh oui, la plupart de ces sites... Lire la suite

 

Des limites pour « Evidence for a limit to human lifespan »

Un article encore sous-presse dans Nature (Dong et al, doi:10.1038/nature19793), a déja eu l'honneur des médias puisqu'il reprend l'idée, finalement assez admise dans la communauté scientifique d'une limite à la longévité de l'espèce humaine. L'article est basé sur une analyse des données démographiques recueillies dans une quarantaine de pays depuis le début du siècle dernier pour certains ou depuis l' année 1985 pour d'autres (voir les abscisses sur les extended data figures 1-5). Se basant sur notre vedette nationale Jeanne... Lire la suite

 

Une épée de Damoclès sur le Bitcoin

Une épée de Damoclès sur le Bitcoin  Cet article met à jour et aborde de nouveaux aspects d'un thème traité il y a un an et demi dans L’attaque Goldfinger d’une blockchain et Bitcoin et contenu en calcul. Les informations sur l' « attaque 51% » du Bitcoin sont assez difficiles à trouver et rarement très précises. On a l'impression que certains évitent de trop y réfléchir par peur peut-être de découvrir quelque chose qui leur déplairait. Une attaque 51% est rendue possible... Lire la suite