LES DERNIERS BILLETS DE CHAQUE BLOGRSS

 

De nouvelles techniques pour identifier les auteurs des textes cunéiformes

Alors que nous célébrons ce mois-ci le 160ème anniversaire du déchiffrement du cunéiforme transcrivant la langue akkadienne[1], les assyriologues tentent de répondre à la question suivante : qui sont les auteurs des textes cunéiformes ? L’écriture est-elle réservée aux professionnels, ou bien est-elle plus largement répandue ? Les scribes, qui ont écrit les milliers de tablettes scolaires dans le cadre de leur éducation, rédigent lettres et contrats pour les particuliers, ou encore travaillent pour le roi. On connaît l'identité de très peu d’entre... Lire la suite

 

En marche arrière pour la psychiatrie et la psychologie?

Publié par Franck Ramus dans Ramus méninges

Au cours de la récente campagne présidentielle, un groupe s'est beaucoup agité pour faire valoir les intérêts des psychanalystes auprès des différents candidats. Après une pétition en ligne, ce groupe adresse maintenant une lettre au nouveau président de la république, avec des arguments bien connus car déjà maintes fois ressassés auxquels j'ai déjà répondu. Pour l'information du nouveau président et de son équipe gouvernementale, je réponds ici aux principaux points du texte qui lui est adressé. "La France peut s’enorgueillir... Lire la suite

 

Des échecs flatteurs

Publié par Didier Nordon dans Scientaisies

Je reçois un mail d'un ami : « Ces dates nous irons. Mais ne tardaient pas à choisir ». Je maugrée : « Quoi ? Quelle orthographe ! » En fait, mon ami peut n'être pas responsable de ces fautes. Il peut avoir écrit correctement, mais être devenu l'innocente victime d'un correcteur automatique. Le correcteur a appliqué des règles qui ne semblent adéquates que si on ne comprend rien au texte. La seule erreur de mon ami relève peut-être de la distraction. Il... Lire la suite

 

La taupe américaine est la championne du monde de goinfrerie

En France, on l’eut nommé grandgousier des jardins. En Amérique, son patronyme, taupe au nez étoilé, évoque non la bannière sous laquelle l’animal a vu le jour, mais son pif rayonnant, et passe sous silence sa gloutonnerie (1). Il n’empêche qu’elle est championne toute catégorie dans ce domaine : les tentacules de son appendice nasal pourvus de milliers de papilles lui permettent de faire le tri entre comestible et indigeste en quelques milli secondes, et dans l’instant d’engloutir d’une bouchée les... Lire la suite

 

Le paradoxe du train et du précipice

Dans le palmarès des moments mémorables de la vie d'enseignant, plusieurs se disputent la première place : ceux où des étudiants posent une question subtile et intéressante, ceux où les étudiants posent une question embarrassante, et ceux où on comprend soi-même quelque chose de nouveau dans ce qu'on enseigne depuis plusieurs années. Il y a peu, deux étudiants sont venus à la fin d'un cours pour me poser une question qui relève de ces trois cas (merciii !). J'avais présenté,... Lire la suite

 

C’est à 25 ans qu’on produit le hasard le plus complexe

  On atteint à 25 ans un pic de performances cognitives, à la fois en termes de vitesse et de complexité   Les neurologues utilisent parfois une tâche étonnamment simple pour détecter des traumatismes du lobe frontal : ils vous demandent de créer une suite de chiffres qui soient le plus aléatoire possible. On appelle cela une tâche de production aléatoire d'items. En cas de traumatisme frontal (à l'avant du cerveau, donc), vous risquez de donner des réponses trop stéréotypées, trop régulières, tel que... Lire la suite

 

L’abeille Rond-Up : Frankenstein serait-il rentré dans nos ruches ?

Philippe Meredieu revient sur une annonce qui a bouleversé la communauté des apiculteurs...   Une abeille transgénique ? Automne 2016, branle-bas de combat chez les apiculteurs, lorsque les moniteurs apicoles du Bas-Rhin et du Haut-Rhin, dont je fais partie, reçoivent un e-mail de l'association des moniteurs apicoles annonçant que Monsanto, la multinationale qui nous veut du bien, est sur le point de mettre sur le marché une abeille transgénique pouvant résister à tous les produits phytosanitaires (les fabricants n'aiment pas les... Lire la suite

 

De l’intérêt de lire Dans l’œil du pigeon de Luc-Alain Giraldeau étant donné les attaques religieuses contre la théorie de l’évolution

Un préjugé court en France: tandis que les Américains se trumpent en s'empêtrant dans de vaines remises en cause de la théorie de l'évolution, les Français – cartésiens, donc rationnels… – n'auraient guère de difficultés à admettre les idées darwiniennes. De fait, les polémiques à propos des découvertes de Darwin et Wallace, sont rares de ce côté ci de l'Atlantique. De plus, des notions de théorie de l'évolution ont fait leur entrée dans les programmes des terminales scientifiques françaises dès... Lire la suite

 

La direction de thèses ?

Comment doivent-être les relations d'un doctorant avec un directeur de thèse ? Je ne le sais évidemment pas, mais je propose de chercher rationnellement. Ce que je sais : 1. c'est que les écoles doctorales émettent des "chartes" qui régissent ces relations, mais ce sont le plus souvent des règlements de "police", qui évoquent des cas dramatiques (harcèlement, etc.), ou des documents grandiloquents, affirmant que nous faisons une recherche excellente (quel mot galvaudé !) ; j'en discute une ci-dessous, mais... Lire la suite

 

Les 10 billets que vous avez préférés en 2016

Complots, séduction, ondes gravitationnelles... Parmi tous les billets publiés cette année sur les blogs Pour la Science, voici ceux que vous avez le plus appréciés - du moins, le plus consultés. A retrouver ou à découvrir avant de commencer une nouvelle année que nous vous souhaitons riche en lectures étonnantes et enrichissantes ! Le baratin à la française Les complots ne peuvent pas tenir. Est-ce prouvé ? La séduction étape par étape : l’homme conduit-il vraiment la danse ? La... Lire la suite

 

A QUOI REVAIENT LES HOMMES PREHISTORIQUES ?

« La question gênante du ‘Pourquoi ?’ est apparemment insoluble. Mais tous les problèmes ne le sont-ils pas tant qu’on ne s’y attaque pas ? »[i] Jean Clottes    Notre passé de chasseur de gros gibier en bande -unique chez les primates- constitue le cadre incontournable de la recherche en préhistoire car il explique la fascination des hommes de l’âge de pierre pour les grands animaux. Les peintures rupestres ont toujours intrigué par leur perfection artistique et naturaliste, qui surprend tant à cette époque... Lire la suite